Hier soir je suis tombé sur un commentaire du CEO de Romande Energie.

Christian Petit (que je connais personnellement et c’est un “very smart guy”) s’est fendu d’une intervention non dénuée de sens sur Linkedin. Je cite :

Colère intérieure hier en regardant le reportage du 19h30 de la RTS au Kazakhstan où le minage de Bitcoins fleurit dans les steppes (à la minute 24’37 sur la video https://www.rts.ch/play/tv/redirect/detail/12632357).

Le minage du bitcoin est une des activités les plus énergivores de la planète. Des puissances phénoménales en électricité sont nécessaires pour produire cette monnaie virtuelle. Et le reportage nous montre à côté de Data Center flambant neufs des usines thermiques au charbon aussi neuves qui produiront une électricité sale et très émettrice en CO2. Et le ministre Kazakh a l’air tout content de lui. Et les journalistes de la TSR prennent cela sur un ton badin et regrettent de ne pas avoir investi à temps dans ces coins qui atteignent aujourd’hui la somme astronomique de 62.000CHF.

La China a interdit le minage du bitcoin chez elle car elle en connaît le prix énergétique et les usages hors contrôle, alors ces mineurs des temps modernes tels des oiseaux de proie s’envolent vers de nouvelles destinations et viennent se poser jusqu’ici en Suisse Romande pour ouvrir leur Data Center alors que nous parlons de pénurie d’électricité.

D’où mes questions :
– Comprenons-nous vraiment cette industrie du minage ? Non
– Savons-nous qui en sont les acteurs ? Non
– Est-elle encadrée et contrôlé par des autorités tierces ? Non
– Le monde actuel a-t-il besoin de ces monnaies numériques ? Je pense que non
– Ces monnaies virtuelles servent-elles le crime organisé et le dark web ? Oui
– La spéculation est-elle le moteur principal du succès de ces monnaies ? Oui

Notre monde qui discute à la COP26 avec la main droite, ignore ou semble ignorer ce que fait sa main gauche. L’industrie du minage est en train de s’installer comme une industrie très émettrice en CO2 et nous laissons faire.

Il y a des jours où de saines colères sont nécessaires, non ?

Bien cordialement.

Christian

J’ai trouvé le reportage complet de Marc Galiardone sur youtube, le voici :

Il est aussi très Intéressant de voir comment Romandie Energie se fournit en électricité (propre !)

La citation « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu’ils en chérissent les causes. » attribuée à Bossuet est apocryphe.

🖋 La citation véritable est celle-ci :

« Mais Dieu se rit des prières qu’on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s’oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? quand on l’approuve et qu’on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance. »

Happy Mining ?

Comments are closed