Vidéo: L’histoire de New York

et des Etat-Unis ! On y retrouve la grande dépression et la crise de 1929 expliquées.  Je vous avais déjà mis ces vidéos en 2011.

De grands points communs juste avant la crise de 29 à mettre en perspective avec l’actualité de nos jours.
Si vous devez regardez UN épisode (ou une partie) regardez le no5 ! Dès la minutes 17:00, on y retrouve exactement ce qui se passe aujourd’hui……si l’histoire doit nous servir de guide.


L’histoire de New York (1-5) – Campagne et… par lhistoirestuncombat


L’histoire de New York (2-5) – Ordre et… par lhistoirestuncombat


L’histoire de New York (3-5) – Soleil et ombre… par lhistoirestuncombat


L’histoire de New York (4-5) – Pouvoir et… par lhistoirestuncombat

La page 183 de ce livre: Scott Fitzgerald est citée:

page183

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le krach de 1929 a laissé des traces durant des décennies

Combien de temps pour revenir au niveau (en terme nominal) ?

Réponse: 29 ans

 

dow jones end months 1929 - 1959

Puis en terme nominal sur la période 1968 -1995 qui a suivi ?

Réponse: 27 ans

dow jones end months 1968-1994

Tout cela cause des taux élévés (inflation) sur cette dernière période

US interest rates 1798 - 2015

En résumé, mieux vaut avoir un rendement de 0% (voire négatif) en période de déflation qu’un rendement de 2% dans une période d’inflation supérieure à 2% (perte de pouvoir d’achat)

http://blog.crottaz-finance.ch/vocabulaire-crick-crack-krach/

 

source: https://research.stlouisfed.org/fred2/

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

And If the USA would only have 311 tons of Gold left ?

I have read a lot of articles about the real US Gold holdings. Ron Paul tried to audit the reserves without success.

In the following article (dutch):http://marketupdate.nl/nieuws/goud-en-zilvermarkt/analyse-china-waardeert-goudreserve-naar-marktwaarde/?utm_source=investment_insider&utm_medium=email&utm_campaign=188_ii_52672&kbtr=52672.12671.916b

it is said that the Gold reserves are taken at market price by the banks of China, Russia and ECB.

It means they all consider that Gold is a currency !

eurosystem-reserves-gold-v2

 

russian-reserves-1999-2015

 

china_gold_forex

 

china_reserve_assets

Except USA which keep on valuating that « commodity » at 42.22 $ an ounce.

What does it mean ?

  1. They are cautious on the futur evolution of gold price and keep the price in their accounting at an historical low « pruchase price »
  2. They prefer to keep it low so they have a leverage in their accounting to find hidden reserve
  3. They do not have the gold any longer or much less than they say

In fact, I would bet for the third proposal.

May be there is a way how to calculated how many tons they have left.

Take the idea if USA would have valued gold at market price, they would have 8’100 tons at 1’100 USD an ounce.

Now they valuate the golde reserves at 42.22 $ an ounce

It means 1’100 / 42.22 which is around 26 ratio.

So 8’100 tons of gold through 26 ratio is 311 tons of gold at market price.

This article is unrelated to any existing names, names of organizations, or individual names.

Except if you can prove the opposite !

 

J’ai lu beaucoup d’articles sur la détention d’or des Etats-Unis d’Amérique. Ron Paul a essayé de faire un audit des réserves, sans succès.

Dans l’article suivant (hollandais) : http://marketupdate.nl/nieuws/goud-en-zilvermarkt/analyse-china-waardeert-goudreserve-naar-marktwaarde/?utm_source=investment_insider&utm_medium=email&utm_campaign=188_ii_52672&kbtr=52672.12671.916b

il est dit que les réserves d’or sont calculées au prix du marché par les Banques de Chine, de Russie et la BCE.

Cela signifie que tous considèrent l’or comme une monnaie !

eurosystem-reserves-gold-v2

 

russian-reserves-1999-2015

 

china_gold_forex

 

china_reserve_assets

Sauf les USA qui continuent à valoriser la « commodité » à 42..22 $ l’once.

Qu’est ce que cela peut donc signifier ?

  1. Qu’ils sont prudent sur l’évolution futures du prix de l’or et gardent le prix dans leur comptabilité à un prix historiquement bas correspondant « au prix d’achat »
  2. Qu’ils préfèrent garder le prix bas pour ainsi avoir du levier pour dissoudre des réserves latentes cachées.
  3. Qu’ils n’ont plus l’or ou beaucoup moins qu’ils ne veulent bien le dire

En fait, je penche pour la troisième proposition

Il y a peut-être une manière de calculer combien de tonnes il leur reste.

Prenons l’idée que les USA avaient valorisé leur or au prix du marché, ils auraient 8’100 tonnes  au prix de 1’100 USD l’once.

Aujourd’hui, ils valorisent les onces à 42.22 USD

Cela signifie 1100 / 42.22  soit environ un ratio de 26

Ainsi 8’100 tonnes divisées par 26 donnent 311 tonnes d’or au prix du marché.

Ce billet est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Sauf si vous me prouvez le contraire !

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’indice des matières premières (CRB) sur 100 ans

CRB 100 ans CF

L’indice nous montre que nous sommes dans un drôle de monde.

Malgré les injections monétaires etc. Les matières premières ne montent pas.  (pétrole, métaux, agriculture)

La consommation n’est pas là et ceci malgré la hausse continue de la population et des consommateurs potentiels.

J’ai entendu depuis des lustres la théorie selon laquelle si le chinois consommait un coca-cola de plus par année et par habitant…blablabla

La Chine ne prend pas le relais de cette croissance hypothétique.

Le pire des graphiques est à venir

Voici le graphique du CRB adapté de l’inflation aux Etats-Unis d’Amérique.

 

CRB jeff 100 ans par rapport inflation CF

Les commodités sont donc bons marchés !

Comme les gens adorent acheter ce qui est monté et vendre ce qui baisse, je ne crois pas qu’il y a beaucoup de monde qui soit intéressé par les commodités actuellement.

Si on regarde les graphiques et les fondamentaux (L’économie chinoise qui semble imploser, la récession mondiale et la dépression à venir, les producteurs produisant le plus possible pour survivre), je ne pense pas que le bas soit là mais il n’est pas loin . Un cri d’achat bientôt ? (jours, semaines, mois?) (screaming buy ?)

Gardez bien à l’oeil les commodités ces prochains temps

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La Chine se lâche (et lâche les autres)

Le FMI a commis une erreur à mon avis.

Il n’a pas accédé à la demande de la Chine que son Renminbi (RMB) soit intégré dans le panier des monnaies de réserve (actuellement USD, EUR, YEN et GBP (http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/sdrcbf.htm)) alors que la devises chinoise a passé de la 13ème à la 5ème place dans les monnaies les plus utilisées et que ce même RMB est monté de 73% contre YEN depuis 2011

RMB YEN

Source : http://www.blackswantrading.com/s/081215-bscc-more-chinese-devaluation-aiph.pdf

Pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre Yuan et Renminbi: https://fr.wikipedia.org/wiki/Yuan

Les Chinois ont beaucoup soutenu l’économie mondiale et là ils ont simplement décidé d’arrêter et laisser leur monnaie dévaluer.

CML_8D0XAAA2RAI

CMHG1MfUMAAhaFr

 

Grâce aux chinois qui ont tenu le RMB lié au USD, les exportations des autres pays ont pu être maintenuesCMLbTVUUkAA3F1N

CMOGq-9VEAAj9_Q

 

Les chinois sont toujours de gros détenteurs de dette américaine (ndlr: Les chinois sont 140 fois plus nombreux que les suisses mais ne détiennent que 6 fois plus de bons du trésor américains, cherchez l’erreur (ou l’horreur) source: http://www.treasury.gov/resource-center/data-chart-center/tic/Pages/ticsec2.aspx)

US TBUILLS HLDS may 2015

La maxime qui dit que le dollar c’est notre monnaie, mais c’est votre problème pourrait s’appliquer pour le RMB désormais.

L’évolution du Yuan (RMB) contre USD sur 20 ans (merci à mon ami pour le graphique)

yuan per USD

Qui sont les vainqueurs et perdants de la dévaluation ? http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-08-11/more-losers-than-winners-in-china-devaluation-as-bmw-lvmh-slump

Le FMI applaudit alors que les USA ne sont pas contents

http://www.boursorama.com/actualites/la-chine-devalue-son-yuan-embarras-de-washington-satisfecit-du-fmi-db11875880b02b1f471f7f5da877984d

http://www.marketwatch.com/story/chinas-central-bank-10-devaluation-talk-is-nonsense-2015-08-13

 

Nous sommes en guerre monétaire !

« Je te tiens tu me tiens par la barbichette, le premier qui ri, il reçoit un claquette !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’or et les mines dans tous leurs états

La chute brutale de l’or a été de toute évidence orchestrée. Ayant moi-même géré des montants très important à l’époque, je sais très bien que le principe de « best execution » doit être la règle, à savoir soigner les ordres de vente ou d’achat afin de ne pas surpayer ou sous-encaisser.

Force est de constater que certains intervenant ne s’embarrassent pas et massacre les cours. En ce qui me concerne, je ne donnerais pas un kopek à gérer à de tels bandits.

20150719_gold_flashcrash

Sans vouloir céder à la théorie du complot, tout est fait pour faire lâcher les mains faibles.

Nous sommes aujourd’hui, et ceci depuis des années, dans une guerre monétaire. Le vainqueur n’est pas encore défini, entre les USA et les banques qui manipulent les cours papiers contre  Chinois et Russes qui achètent le tangible.

russian gold buying 07-20poupou

Et les Chinois (qui veulent protéger leur monnaie à 20% par de l’or)

china%20gold

Gold holdings
Gold holdings

On constate qu’aux deux premières places on voit les USA (dont aucun audit des réserves n’a pu être effectué malgré les demandes de Ron Paul notamment) et les Allemands (dont les stocks se trouvent aux USA et que les allemands n’arrivent pas à rapatrier..).

Il y a de la place pour que les chinois et les russes en achètent encore et je pense qu’ils vont même profiter pour accélérer les achats.

Au moment où je vous écris, le sentiment sur l’or est au plus bas. Les banques (y.c. nos « amis qui vous veulent du bien » Goldmann Sachs) voient l’or aller même jusqu’à 900 voire au-dessous.

Le sentiment au plus bas:

IMG_4793

Le hic c’est qu’il y a toujours un décalage entre la production, les coûts de production, le cours du sous-jacent.

Aujourd’hui la majorité des mines produisent à perte, alors que la production est encore en courbe ascendante.

gold production

le point clé est les coûts de productions:

all in costs

allincosts2

Une très grande quantité de mines sont en perte et c’est pourquoi je pense que l’or est très très proche d’un bas.

sangoldstockfall

Les titres touchent des plus bas

Voici un graphique avec les périodes baissières sur les titres or. 2011-2015 est une des périodes les plus fortes

July18_2015BGMIbears1

On est survendu au possible

July23_2015GDMos

Certains disent que comme les taux vont monter ce n’est pas bon pour les mines, voici une preuve du contraire avec la hausse des intérêts aux USA de 1968 à 1978

gold and interest ratese

Les mines sont bon marché par rapport à l’or

CK9pc5RWcAAo6xK

Je rappelle que les mines sont des actions et non de l’or physique. Les actions sont influencées par l’offre, la demande, le sentiment, l’environnement politique et j’en passe.

Si j’étais moi, j’achèterais des mines et de l’or (idem pour le secteur de l’argent métal)

In Gold we trust

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Taux européens, la grande détente

Ce matin les agences de notation relèvent leurs notes sur l’Espagne et la Grèce.

La Grèce et l’Espagne obtiennent un relèvement de leur note

Il y a bien longtemps que je n’ai produit les graphiques des taux à 10 ans et grande surprise…

 

L’Espagne emprunte quasiment au même taux que les USA  (à 0.5% près)

spain generic 10 years 23-5-2014

us generic 10 years 23-5-14

 

Et la Grèce

greece 10 years generic 23-5-14

 

LE TED Spread

Macrotrends.org_TED_Spread_Historical_ChartLes taux semblent démontrer qu’il n’y a aucune crainte quant à l’évolution futur des marchés.

Le VIX est en bas, tout va bien madame la marquise.

On se dirait juste avant 2008.

Alors que les dettes n’ont fait que d’augmenter ! Allez comprendre !

Un jour (demain ? après-demain ? dans des des années ?) , nous regarderons cela en nous disant que c’était évident et que cela ne pouvait pas durer.

Tout ce que nous voyons comme prix est une vue tronquée.

Les taux hyper bas, les injections monétaires, les bilans de banques centrales et les endettements exercent une distorsion sur les prix.

Tout va très bien madame la marquise…..paraît-il

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Video (anglais): Special Gold Alert from Larry Edelson

Voilà plus de 20 mois que Larry est baissier sur l’or et l’argent.

 

On ne peut que lui donner raison (ici une vidéo de 2011 : http://youtu.be/bzwvM0qneVQ, c’est l’avantage d’internet, on y retrouve les dires de certains, c’est mieux que le bistro du coin)

 

Aujourd’hui, Larry nous annonce le point bas sur les matières précieuses, un point bas comme jamais !

 

Pourquoi ?? Pour des raisons autres que les dernières fois. Surtout l’éclatement de l’Europe….

et finalement toutes la monnaies fiduciaires va rentrer dans le marchés….donc inflation…..aie !

 

Il voit comme moi, une hausse du dollar US en même temps que le prix de l’or (enfin un !)

 

C’est en anglais ,mais très très compréhensible !

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Des graphiques très longs sur l’or et sa relation avec le USD et le CHF

Les marchés mettent les nerfs à rude épreuve et comme vous avez pu le constater, je fatigue un peu, ayant un peu moins d’énergie pour rédiger.

De plus, ce qui se passe actuellement en Suisse autour du secret bancaire et la panique totale des banquiers – prêt à balancer pères et mères – commence légèrement à m’indisposer, voire me dégoûte !

En conclusion humoristique: « C’est la merde !(120 secondes) »

Messieurs les banquiers ! Assumez les premiers ! (UBS et Wegelin  ont payé et ont affronté les USA seuls, eux !)
et pendant ce moment les Bahamas et le Delaware coulent des jours heureux !

Retour sur l’or, le USD et le CHF (graphiques spéciaux pour mon ami Philippe qui aime les longs graphiques)

Certains peuvent voir une corrélation.

D’après Bloomberg (et la recherche du fameux R2), il n’y a absolument aucune corrélation inverse (le R2 n’atteignant pas les 0,8)

 

gold usd depuis 1700

usd chf et once chf depuis 1820

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les problèmes européens vont avoir un impact en Suisse

La crise 2008 n’a pas eu l’impact sociétal, immobilier aussi puissant en Suisse qu’en Europe.

La Suisse a été passablement épargnée.

Tout au juste la grande UBS a dû être sauvée par les contribuables-citoyens parce que cette banque était internationalement exposée.

Aujourd’hui, les choses semblent bien différentes.

Le Franc Suisse a joué son rôle de valeur refuge et cette force a obligé la BNS à intervenir pour ne pas voir les monnaies étrangères telles que l’Euro ou le Dollar s’effondrer. La BNS a artificiellement freiné la hausse inéluctable de la devise helvétique. Elle continue encore et toujours de manière illimitée.

Ce qui a attiré les investisseurs à l’époque étaient la stabilité politique, la démocratie et le faible endettement du pays comparativement aux voisins qui nous entourent.

Quatre ans plus tard, en 2012, nous sommes au début d’une contagion des problèmes européens à l’échelle suisse et ceci malgré la santé insolente de l’économie suisse (chômage 2.9% actuellement selon les derniers chiffres.

Tout d’abord les banques et le secret bancaire sont dans la tourmente, ensuite l’industrie (exportation) commence à avoir des difficultés supplémentaires autres qu’uniquement des problèmes de changes.

On assiste à des licenciements chez Swisscom, Lonza auxquels s’ajouteront ceux des banques (UBS, CS)

Un membre du directoire s’exprime à ce sujet: L’économie suisse s’affaiblit encore

Le cadre étant posé, cela me permet de rebondir sur des évolutions dont je vous parle depuis des années, celle de l’inflation et celle des taux d’intérêts.

Comment voulez vous voir de l’inflation (période de croissance) alors que tout semble vouloir aller de plus en plus mal d’un point de vue économique. La consommation va chuter (en Europe) et les prix ne monteront pas.

Au sujet des taux, on va aussi voir que ces derniers vont rester bas car il n’y aura pas de croissance.

Pour que les taux montent, il faut une surchauffe, une consommation et une circulation de la monnaie (vélocité). Sur ce dernier point, je vous produits le graphique de la vélocité de la monnaie aux USA.

source: http://research.stlouisfed.org/fred2/series/M2V?cid=32242

la monnaie ne circule pas !

Les obligations suisses sont toujours le refuge

source : http://www.jpchevallier.com/article-crise-aggravation-obabamesque-112305984.html

Il semble donc que le franc suisse sot toujours très demandé ! En plus des problèmes économiques, la BNS va avoir un problème de change. Elle va devoir acheter de l’euro en masse !

On se situe entre le marteau et l’enclume (reste juste à savoir qui de l’Europe ou des USA joue le rôle l’enclume)

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

foodstamps, chômage, déflation et récession

Les Etats-Unis d’Amérique, qui comptent environ 305 millions d’habitants (chiffre 2008), se trouvent dans l’obligation de nourrir une partie de sa population au travers de bon de repas.

Le nombre de cas est en forte croissance. C’est une augmentation très importante puisqu’il s’agit aujourd’hui de fournir des « foodstamps » à 40,8 millions de personnes ! (source: boston.com)

Si mes calculs sont juste cela représente 13.4% de la population totale !

Le chômage augmente et les chômeurs restent au chômage de plus en plus longtemps, voir les articles ci-dessous:

Underemployment 28.4pourcent for Ages 18 to 29, 18.4 pourcent in all Age Groups – Gallup Poll

Les Etats-Unis découvrent le chômage de longue durée

 

Article WSJ: usjob market loses

Le nombre des personnes actives diminue:

Une fronde commence à s’ériger au sujet des coûts des pensions/retraites versées par les caisses étatiques à leurs assurés.

Battle Looms Over Huge Costs of Public Pensions

Comment vont-ils continuer à financer tout cela ?

Surtout que la classe moyenne souffre…The crisis of middle-class America

En tout cas pas avec la consommation du peuple américain, car ce dernier économise de plus en plus.

On assiste à la chute des crédits à la consommation:

Les taux gouvernementaux américains à 10 ans sont au plus bas.

Il est possible de trouver beaucoup de données sur les Etats-Unis, mais il faut aussi se rendre compte que c’est exactement la même chose qui est en train de se dérouler en Europe notamment,

Le chômage explose partout (Espagne, etc.) et les taux des emprunts à 10 ans chutent.

Tout ce qui précède ne semble pas du tout inflationniste. Bien au contraire, c’est la déflation qui s’annonce.

Cela n’arrange pas les affaires de Etats qui espèrent de tout coeur relancer la machine pour plusieurs raisons:

1) En cas d’inflation, les dettes perdent de leur importance. Les Etats sont fortement endettés et ils pourraient ainsi techniquement se désendetter.

2) En cas de déflation, la consommation s’écroule et les rentrées fiscales sont en chute libre. La dette pèse de tout son poids.

J’ajoute qu’en cas d’inflation les taux devraient monter, ce qui n’arrange également pas les affaires des Etats, obligés de servir un taux plus élevés (en plus de celui lié à la qualité du débiteur).

Les Etats se trouvent donc entre le marteau de l’inflation et l’enclume de la déflation.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF