Vidéo: Ma retraite au Portugal

Je suis tombé hier sur ce reportage de la RTS.

Exonération fiscale 10 ans sur le revenu pour ceux qui veulent aller s’installer au Portugal….

Quant on voit les histoires que l’UE fait à la Suisse concernant une « pseudo concurrence fiscale soi-disant déloyale »….Je suis un peu mort de rire.

L’UE voit toujours la paille dans l’œil du voisin…. (c’est comme la limitation de l’immigration au Liechtenstein avec la bénédiction de l’UE)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La Suisse le détonateur ?

Loin de moi l’idée de vouloir faire de la politique et de tomber dans l’émotionnel, c’est pour cela que j’ai attendu avant d’écrire cet article.

Dans ce billet, je ne m’exprime pas sur le résultat du vote ( le oui ou le non), je parle juste de démocratie et de réactions des pays qui nous entourent.

Comme j’ai déjà plusieurs fois mentionné, Nigel Farage, Hugh Hendry, etc.  dénoncent l’Etat (providence) et le fait que les peuples sont asservis. Je vais me fendre d’un billet sur les réactions aux votations.

Nigel Farage est à nouveau intervenu sur un plateau

ainsi que les graphiques (vu sur ZH) qui montrent que suite à l’incompétence (et l’arrogance) des dirigeants européens, des banquiers etc. Les extrêmes montent en puissance. Les élections européennes seront chaudes en mai 2014.

20131029_chaos

 

Pour revenir sur la votation du 9 février qui a divisé et divise encore la Suisse, il me vient quelques remarques. Les votants ont exprimé un ras le bol par rapport à l’insécurité notamment. La Suisse n’est absolument pas un pays raciste, c’est d’ailleurs le pays qui accueille le plus d’étrangers (en % de sa population). Contrairement à ce que dénoncent les députés européens notamment, le Suisse est très ouvert, mais il n’aime pas qu’on lui raconte des salades. Schengen devait apporter 8’000 migrants par année (promesses, promesses), il y a en aujourd’hui 80’000. L’initiative veut réduire (on parle de réduire à 45’000), mais je vous laisse lire le document:

argumentaire-f

Certains eurocrates se permettent de dire que la démocratie ce n’est pas bien, car le peuple est bête… (c’est scandaleux, car ce sont des élus et les élus sont les mandataires du peuple et ces mêmes mandataires semblent l’oublier.  Ils oublient aussi comment ils sont payés et quelle est leur mission, mais c’est un autre débat)


Cette femme aime la dictature.

Quant à Arnaud Montebourg,  il fait fort : Pour Arnaud Montebourg, le vote suisse est du « lepénisme en vrai »

Ceci m’inspire deux citations:

Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet. de Georges Courteline issue de La Philosophie de Georges Courteline

Rien n’est plus jouissif à un pas con que d’être pris pour un con par un con. » Frédéric Dard

Heureusement Angela Merkel a beaucoup mieux compris que rien ne sert de jeter de l’huile sur le feu: http://www.rts.ch/info/suisse/5622334-l-allemagne-prone-des-solutions-raisonnables-entre-la-suisse-et-l-ue.html

Qui va acheter les grosses berlines allemandes ??

Monsieur Hervé Juvin résume très bien

Tout comme Eric Zemmour


http://video.lefigaro.fr/figaro/chroniqueurs/eric-zemmour/1953969673001/

Réflexions d’un Français après le vote suisse sur les quotas d’immigration: http://libertarien.overblog.com/2014/02/r%C3%A9fl%C3%A9xions-d-un-fran%C3%A7ais-apr%C3%A8s-le-vote-suisse-sur-les-quotas-d-immigration.html

Fillion  récupère l’histoire…Je propose depuis des mois le même système

Sondage du Figaro..Etes vous favorables aux quotes d’immigration (je vous laisse découvrir le résultat): http://www.lefigaro.fr/politique/2014/02/10/01002-20140210QCMWWW00102-immigration-etes-vous-favorable-a-l-idee-d-instaurer-des-quotas-en-france.php

Le plus « drôle dans tout cela, c’est que le Liechtenstein  (avec la bénédiction de l’UE) a imposé des quotas d’immigration (on croit rêver !)

 

 

Les politiques (surtout certains) tremblent ! Eh bien tremblez ! Les référendums vous pendent au nez !

Le vote suisse sur l’immigration est une « mauvaise nouvelle pour l’Europe

http://www.lefigaro.fr/politique/2014/02/10/01002-20140210ARTFIG00074-les-politiques-francais-preoccupes-par-le-vote-suisse.php

Les Européens voudraient davantage freiner l’immigration que les Suisses

59% des Français favorables à une restriction des conditions de circulation et d’installation des Européens dans le cadre des accords de Schengen: http://www.atlantico.fr/decryptage/59-francais-favorables-restriction-conditions-circulation-et-installation-europeens-dans-cadre-accords-schengen-jerome-fourquet-982672.html#bXsmdIXDFGxVJG7e.99

La Suisse a allumé la mèche, l’UE a peur

Je prie les intervenants d’être courtois dans leurs commentaires. Merci d’avance.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La leçon de Nicosie

Après Chypre ?

Nigel Farage parle de l’Espagne, d’autres de l’Italie, etc..

En ce qui me concerne,  je rajoute une couche en parlant de….CONTROLE DES CHANGES à venir en Europe si la débandade s’amplifie. (ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Contr%C3%B4le_des_changes) et cela peut durer comme en France: « Après une très courte interruption, le contrôle des changes est rétabli en France « à titre provisoire » dès 1968, et se maintient ensuite jusqu’en 1984, où le régime s’assouplit. Ce n’est qu’en 1989 que le décret de 1968 réinstaurant le contrôle des changes est finalement aboli »

en attendant un peu de lecture:

European Economics Update – The Next Cyrprus (Mar 27)

et

la leçon de Nicosie: http://www.monde-diplomatique.fr/2013/04/HALIMI/48965

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Chypre/UE: Le mal est fait, la suite au prochain épisode

Oui le mal est fait. La simple stupide idée de vouloir taxer les épargnants dégénère et déchaine les passions !

Le vote du parlement

vote chypre

et la position de Nigel Farage (Retirez votre argent pendant qu’il est encore temps)

 

Gazprom aurait proposé de sauver Chypre contre l’exclusivité sur son gaz: http://www.contrepoints.org/2013/03/19/118685-gazprom-aurait-propose-de-sauver-chypre-contre-lexclusivite-sur-son-gaz

Certains pense désormais que de toute manière (et ils n’ont certainement pas tort) que l’argent qui est déposé à Chypre va de toute manière partir vers d’autres cieux.

Parce qu’en Belgique aussi ça sent le soufre : Taxer le livret d’épargne, on y pense ! et http://www.contrepoints.org/2013/03/19/118657-epargne-des-belges-chronique-dun-pillage-annonce

On parle de pays stables politiquement comme la Suisse, le Luxembourg (zone euro !) etc.

Si c’est de l’argent non déclaré, il ne viendra pas en Suisse c’est quasiment une certitude, écoutez le journal (RTS) de ce matin: le-journal-du-matin_20130320_standard_le-journal-de-7h_6cf32080-dca0-49d2-9578-45fac3f8b59f-128k

Par contre l’argent déclaré pourrait bien venir en Suisse

En tant que gestionnaire de fortune indépendant, j’attends les téléphones  avec impatience ! ici: http://www.crottaz-finance.ch/fr/index.php?page=contact)

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les problèmes européens vont avoir un impact en Suisse

La crise 2008 n’a pas eu l’impact sociétal, immobilier aussi puissant en Suisse qu’en Europe.

La Suisse a été passablement épargnée.

Tout au juste la grande UBS a dû être sauvée par les contribuables-citoyens parce que cette banque était internationalement exposée.

Aujourd’hui, les choses semblent bien différentes.

Le Franc Suisse a joué son rôle de valeur refuge et cette force a obligé la BNS à intervenir pour ne pas voir les monnaies étrangères telles que l’Euro ou le Dollar s’effondrer. La BNS a artificiellement freiné la hausse inéluctable de la devise helvétique. Elle continue encore et toujours de manière illimitée.

Ce qui a attiré les investisseurs à l’époque étaient la stabilité politique, la démocratie et le faible endettement du pays comparativement aux voisins qui nous entourent.

Quatre ans plus tard, en 2012, nous sommes au début d’une contagion des problèmes européens à l’échelle suisse et ceci malgré la santé insolente de l’économie suisse (chômage 2.9% actuellement selon les derniers chiffres.

Tout d’abord les banques et le secret bancaire sont dans la tourmente, ensuite l’industrie (exportation) commence à avoir des difficultés supplémentaires autres qu’uniquement des problèmes de changes.

On assiste à des licenciements chez Swisscom, Lonza auxquels s’ajouteront ceux des banques (UBS, CS)

Un membre du directoire s’exprime à ce sujet: L’économie suisse s’affaiblit encore

Le cadre étant posé, cela me permet de rebondir sur des évolutions dont je vous parle depuis des années, celle de l’inflation et celle des taux d’intérêts.

Comment voulez vous voir de l’inflation (période de croissance) alors que tout semble vouloir aller de plus en plus mal d’un point de vue économique. La consommation va chuter (en Europe) et les prix ne monteront pas.

Au sujet des taux, on va aussi voir que ces derniers vont rester bas car il n’y aura pas de croissance.

Pour que les taux montent, il faut une surchauffe, une consommation et une circulation de la monnaie (vélocité). Sur ce dernier point, je vous produits le graphique de la vélocité de la monnaie aux USA.

source: http://research.stlouisfed.org/fred2/series/M2V?cid=32242

la monnaie ne circule pas !

Les obligations suisses sont toujours le refuge

source : http://www.jpchevallier.com/article-crise-aggravation-obabamesque-112305984.html

Il semble donc que le franc suisse sot toujours très demandé ! En plus des problèmes économiques, la BNS va avoir un problème de change. Elle va devoir acheter de l’euro en masse !

On se situe entre le marteau et l’enclume (reste juste à savoir qui de l’Europe ou des USA joue le rôle l’enclume)

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF