Les obligations à hauts rendements se cassent littéralement la gueule !

Le 1er décembre dernier, je vous avais écrit un article sur les obligations à hauts rendements.

http://blog.crottaz-finance.ch/les-obligations-a-hauts-rendements-high-yield-nous-montre-t-elles-le-chemin/

Puis un concours où il fallait trouver l’obligation d’une société « corporate » high yield.

Ces derniers jours tout s’accélère et je vous mets en vrac articles et graphiques concernant ce « secteur » obligataire.

Tout d’abord Bloomberg (avec une vidéo à écouter)

Il est dit à la fin de la vidéo: « Il faut bien lire le prospectus du fonds « high yields » car il est possible qu’en cas de difficulté du fonds (pour vendre les positions) le détenteur des parts peut, ne pas se faire payer en cash, mais en obligations high yield…charge à lui de les vendre….. »

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-12-11/junk-bond-fear-gauge-nears-3-year-high-after-third-avenue-freeze

Aussi « The Telegraph »:

The junk bond markets early warning signs are all flashing red for the global economy

2015 High yield

1_3521514b

Lire la suite

Les Obligations à hauts rendements (High Yield) nous montrent-t-elles le chemin ?

Depuis quelques temps les obligations à hauts rendements montrent des signes que ne trompent pas !

Les taux se tendent.

Voici les écarts avec les emprunts d’Etats

spread in bps

Le même situation est apparue avant 2008. L’écart a commencé à s’agrandir.

Quelques graphiques parlants

IMG_7389

IMG_7425

IMG_7433

L’ETF pour suivre les high yield (symbole JNK)

On voit qu’il est en train de chuter

JNKperformance: -8.72% depuis le début de l’année

 

Et pour terminer: https://research.stlouisfed.org/fred2/series/BAMLH0A3HYCEY

BOF merril yh

En conclusion, les intervenants sortent des ces obligations anticipant des risques grandissants.

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le Brésil: La fin du miracle, chute du Real et hausse des taux

En 2011, je vous avais annoncé que le Brésil allait dans le mur car tout n’était bâti que sur l’emprunt, la dette:  Braise-île

Force est de constater que j’avais raison….

Inquiétudes sur le Brésil

Brésil Moody’s abaisse la note mais relève sa perspective

En plus, le réal brésilien se ramasse contre le USD qui monte (-30% depuis une année)

exch rate BR -USD 2007-2015

 

Et l’inflation monte et toujours pas de croissance, Quel miracle !

Brésil l’inflation ralentit en juillet mais reste à un niveau élevé sur 12 mois

Les taux des obligations à hauts rendements montent tout comme les taux des pays émergent: http://blog.crottaz-finance.ch/tout-est-une-histoire-de-taux/

taux Bresil

Et les CDS en apportent une preuve supplémentaire

 

bresil CDS 12-8-15

 

« He bien: Dansez Maintenant »

http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=1

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Tout est une histoire de taux (obligations à hauts rendements)

La vie nous le montre tous les jours.

Les taux sont le moteur de la société: Taux de mortalité, taux de change, taux d’emprunt, etc.

On peut tirer des analyses avec les taux dans tous les secteurs.

Mon propos du jour, les taux des obligations à haut rendement (high yield bond).

Ils sont en train de monter.

us high yield

us high yield i

Les taux des obligations « high yield » continuent d’augmenter ainsi que le « l’écart (spread) » par rapport aux « Treasury ».

L’aversion pour le risque des investisseurs augmente.

Nous assistons peut-être à la fin du « bull market » des obligations à hauts rendements (et aussi celui des actions).

Un krach dans le crédit à venir ? comme en 2008

fred hy

 

 

Cracks in Junk-Bond Market Form as BofA Sees Outlook Darkening

https://blog.columbiathreadneedleus.com/are-there-cracks-in-the-credit-market

Ce dernier article avance que le levier dans ce genre d’obligation est au plus haut depuis 20 ans !

 

1_2-e1437757052623

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Malgré les hausses bousières HALLUCINANTES, les caisses de pensions sont à la traine, pourquoi ?

Voilà bien longtemps que je n’avais rédigé sur les caisses de pensions suisses. Je corrige le tir.

Un article du temps m’a fait réagir:

Les caisses de pension peineront à atteindre leurs objectifs en 2015

Tiens ! C’est étrange, je croyais que les marchés des actions flambaient !

Effectivement, les actions montent, mais ce n’est pas le seul paramètre dont il faut tenir compte, car une caisse de pension ne peut pas tout investir en actions et subit des mouvements sur:

– les obligations

– les monnaies

– l’immobilier

– le cash

– etc

Dans l’article, il y a aussi deux liens qui mène à Swisscanto et UBS (institutionnel) et deux présentations à fin juin

1) pk_monitor_2015-06_fra

2) pk-barometer-juni-2015-fr

Dans ce dernier document, j’ai été particulièrement interpellé par :

evolution taux de couverture fin juin 2015

On constate que les taux de couvertures sont assez bons, sauf….et vous le devinez:  Les caisses étatiques.

Cette sous-couverture est le fait de mauvaises gestions, mais surtout de sur-couverture des assurés. Les prestations sont intenables et c’est de toute manière le contribuable qui passe à la caisse à la fin. Il serait grand temps qu’on s’attaque à ce problème.

Et après 1.44 milliards de recapitalisations de la caisse du canton de Vaud: La recapitalisation de la caisse de pensions de l’Etat de Vaud sous toit

On se demande comment placer le magot (des con-tribuables), notamment dans l’immobilier (qui est au plus haut !): La Caisse de pensions de l’Etat de Vaud cherche à placer son magot

Avec le taux négatifs de -0.75% sur le cash, les caisses de pensions sont bien empruntées pour placer leur argent et doivent inover surtout qu’elles ne peuvent retirer le dit cash pour le mettre au coffre, les banques (et la FINMA) interdisant ces retraits. C’est un déni de liberté et de propriété.

 

En conclusion, toujours plus de retraité, toujours moins d’actifs, les caisses de pensions ne sont plus la réponse.

Ceux qui en profite aujourd’hui sont ceux qui ont mis le système en place. Ils ont, en général, cotisés moins que ce qu’ils vont coûter (surtout les caisses étatiques)

Il va falloir réformer tout cela.

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: Krach obligataire en vue ?

Je vous l’ai écrit dans un article précédent: Les Taux et l’étau se resserrent

Les taux remontent sur le compartiment obligataire à 10 ans.

bfmtv dessertine

 

france 10 years 14-6-2015

germany 10 yeras 14-6-2015

us 10 yaers 14-6-2015

 

Pour mémoire, le marché obligataire est le marché dont la taille est la plus importante.

Question: Si les investisseurs sortent des emprunts où vont-ils mettre leur argent ?

Dans les actions (déjà au plus haut ?), dans les matières premières (or, argent ?), en cash ?

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La bulle des emprunts d’Etats

Comme vous avez pu le constater, les taux offerts par certains Etats pour leurs obligations sont très faibles (voire, pour certaines échéances, négatifs: lire mon article: « La Confédération se fait des ronds« )

Voici un tableau récapitulatif des taux d’intérêts à 10 ans des quelques pays (source Bianco Research)

 

L’évolution sur 20 ans des taux suisses à 10 ans.

La Suisse – dans sa quête de vouloir à tous prix maintenir le taux de change plancher avec l’euro – ne serait-elle pas aussi en train d’entretenir la bulle sur les emprunts d’Etat ?

En effet, le BNS achète des euros à chaque fois que le cours passe au-dessous de 1,2. Que fait-elle avec les euros achetés ? Elle les place probablement en bons du trésor allemands (Pays réputé être le plus solide de la zone euro) ou des bons du trésor d’autres pays de la zone (Hollande, France), ce qui revient à faire monter les prix et donc baisser les rendements.

Dire que les banques centrales alimentent la bulle, il n’y a qu’un pas qu’il est facile de franchir.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

David Vincent les a vus !

Les emprunts d’Etat, ces titres étranges venus d’une autre planète. Leur destination: Votre caisse de pension. Leur but: En faire leur univers.

250

« David Vincent les a eues. Pour lui, tout à commencé par un investissement sombre, le long d’une analyse solitaire d’amateur, alors qu’il cherchait un rendement que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une soirée arrosée et par un homme que le manque de sommeil avait rendu trop las pour continuer son analyse. Cela a commencé par l’achat d’une obligation venue d’un autre pays. Maintenant, David Vincent sait que les obligations sont là, qu’elles ont pris forme dans son portefeuille, et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé… »

Texte original:

Les Envahisseurs. Ces êtres étranges venus d’une autre planète. Leur destination : La Terre. Leur but : En faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire de campagne, alors qu’il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée, et par un homme que le manque de sommeil avait rendu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l’atterrissage d’un vaisseau venu d’une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les Envahisseurs sont là, qu’ils ont pris forme humaine, et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé… »

inspiré de: « les envahisseurs » avec Roy Thinnes, une production Quinn Martin Productions

La fameuse bande annonce originale de chaque épisode: http://www.youtube.com/watch?v=uOLGrXOtuwQ

Pourquoi ce début d’article très « inventif « et décalé ?

Parce qu’aujourd’hui je vais parler de quelque chose qui peut sembler être de la science-fiction pour beaucoup, mais qui pourrait arriver !

Votre caisse de pension (retraite) investie dans les bonds du trésor de l’Etat pour sauver le pays.

Comment ? très simple.

Le système des retraites est étatique dans la majorité des pays. En suisse, il relève du domaine « privé » (personnel) (2ème pilier),  mais très réglementée par des « lois » et directives d’investissement. Il est donc très facile d’édicter de nouvelles lois contraignantes.

Imaginez qu’un Etat a besoin de se financer pour sauver les banques ou tout autre industrie, mais n’en n’a pas les moyens. Les souscriptions aux émissions d’emprunts d’Etat sont en panne sèche.

Voici la solution miracle.

La prévoyance (retraite) ayant beaucoup souffert suite à la débâcle des marchés actions notamment l’Etat édicte alors une nouvelle directive très coercitive: Il est désormais interdit de détenir plus de 5% d’actions dans les portefeuilles de retraites, ceci pour préserver les épargnants et que, désormais, il faut détenir au moins 50% d’obligations d’Etat, très sûre dont le rendement est assuré.

Cette « pirouette technique » va engendrer un achat massif d’obligations d’Etat qui pourra ainsi obtenir le financement dont il a besoin et à un taux extrêmement bas. On expliquera que l’Etat a besoin de vous et de votre épargne pour sauver le système et que c’est la seule solution.

Ensuite, l’Etat renflouera les banques et autres, imprimera des billets à tout va. 

L’Etat s’attaquera, par la suite, à la destruction de la dette ainsi créée en déclenchant une très forte inflation (c’est la seule solution offerte pour que la dette ne valle plus rien). A la fin de cette belle manipulation, les retraites seront distribuées et auront effectivement généré des rendements (imaginons 2.5% l’an), alors que l’inflation aura été de 10% l’an.

En conclusion un appauvrissement généralisé de 7.5% par année. La belle affaire ! (pour qui ?)

Tout ressemblance avec des personnages ou situation ayant existé ne serait que coïncidence fortuite.

PS: pour les suisses qui connaissent l’actualité, certaines têtes bien-pensantes veulent déjà fusionner votre 2ème pilier avec l’AVS pour sauver cette dernière (et par la même occasion l’A.I. (assurance invalidité)). Pour l’explication du concept des trois piliers en Suisse: ici

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF