Franc fort mais encore !

Depuis juste une année le plancher (intenable, je vous l’avais annoncé comme un Nostradamus helvétique) de 1.20 CHF pour un EUR a été abandonné.

L’économie a résisté durant des mois avant de fléchir  en fin d’année. Il semble que le chômage suisse amorce une remontée et il paraît que ce sont les jeunes qui sont touchés

http://www.24heures.ch/suisse/Le-chomage-ne-progresse-guere-depuis-un-an-malgre-le-choc-du-franc-fort/story/17400527

topelement

chiffres chomages 2015

Tout est dans ce document: PRESSEDOK1512_F

(source: seco: http://www.seco.admin.ch/themen/00374/00384/?lang=fr)

Quasi tous les journaux, le parti socialiste, les syndicats, etc. veulent un taux de change à 1.3 CHF/EUR minimum et ce serait à nouveau à la BNS d’agir (cette dernière qui affiche, par ailleurs, un bilan quasiment de la taille du PIB Suisse, qui se trouve bourré de devises étrangères, d’actions et cette même BNS qui a perdu plus de 23 milliards de CHF l’année 2015).

Mais et c’est le grand MAIS !

On ne parle que des exportations.

regardez aussi les importations et la grande chance avec les prix qui baissent! (voitures etc.)

Parce qu’avoir une monnaie faible c’est aussi un problème:

Le Canada qui a vu sa monnaie chuter (principalement liée au prix du pétrole) tire la langue. Tout est cher !

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2016/01/14/001-dollar-canadien-baisse-importante-sous-70-cents-americains.shtml

http://www.24heures.ch/economie/Les-Canadiens-frappes-par-la-degringolade-de-leur-dollar/story/25741289

Le chou-fleur est désormais hors de prix par exemple.

http://www.romandie.com/news/Canada-les-Canadiens-frappes-de-plein-fouet-par-la-baisse-de/667620.rom

Et comme vous commencer à me connaître..quand tout le monde dit que c’est la catastrophe, je serais plutôt en clin à acheter.

 

Ecoutez cette petite analyse (cliquez sur l’image) (il faut acheter des  mines en CAD cela semble évident)

rad canada

II faut donc plutôt une monnaie forte (mais pas trop) mais cela n’est que mon humble avis

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’intiative Monnaie pleine (Suisse)

Cet article n’est pas pour vous donner des instructions de vote concernant l’intiative « monnaie pleine », mais vous rendre attentifs à certains points au sujet de la monnaie scripturale que vous utilisez tous les jours.

Il faut absolument vous renseigner pour comprendre ce qu’est l’argent aujourd’hui (si vous ne le savez pas), qui le crée, comment il est détruit. Ce n’est pas compliqué, mais il faut absolument le savoir avant de voter (pour ou contre cette initiative).

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/ (NB: Cette intiative ne vient d’aucun parti)

Les vidéos suivantes vous expliquent ce qu’est la monnaie et comment des sociétés privées (banques) créent de l’argent « public ».

Qui crée de l’argent:

Plus complet ici: (https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Argent_Dette)

Un banquier suisse explique en 36 minutes la création monétaire (part. 1)

Ainsi vous êtes désormais au courant pour avoir votre opinion sur le sujet.

Une autre vidéo sur le sujet:

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La BNS se tire une balle dans le pied

La mise en place d’un intérêt négatif de -0.75% sur tous les dépôts auprès de la BNS pose plusieurs problèmes à notre noble institution qu’est notre banque centrale et met les dépositiaires dans l’embarras.

Un taux d’intérêt négatif avait été mis en place il y a quelques décennies (1979), mais il ne frappait que les capitaux étrangers.

Au contraire, aujourd’hui, tout le monde est frappé par cette mesure, surtout les caisses de pensions (sauf celles de la confédération, oh scandale ! La caisse de pension de la BNS exemptée du taux d’intérêt négatif ), assurances, banques, etc.

Presque toutes les banques répercutent à leurs clients l’intérêt négatif selon leurs fortunes (ça change au jour le jour):

Lombard Odier, la Banque Cantonale de Zurich, Credit Suisse, UBS ou encore

BCV: http://www.tdg.ch/economie/argentfinances/La-BCV-pratiquera-le-taux-negatif-au-comptegouttes/story/11226102

Pictet (dès 1 mios, 10 février 2015): http://www.bilan.ch/argent-finances/pictet-introduit-tour-taux-negatifs-gros-clients

La BNS a ouvert une boîte de pandore.

 

Petit aparté:

Il y a désormais des années que la BNS devait changer les billets de banque en circulation. Elle a trouvé maintes excuses dont celle de problèmes d’impression, de papiers, de sécurité…

Je vais vous écrire le fond de ma pensée. Il est totalement impossible que ces problèmes durent aussi longtemps (ils existent depuis 2010)

2012: http://www.lematin.ch/economie/Nos-futurs-billets-de-banque-cherchent-leur–papier/story/23428267

2014: http://www.bilan.ch/economie/de-billets-de-banque-lan-prochain-suisse

En fait (idée certainement issue de mon cerveau de tordu qui cherche toujours à savoir à qui profit le crime) je pense que c’est une volonté.

En effet, si le secret bancaire tombait, il serait totalement impossible de changer les anciens billets contre les nouveaux (pour ceux qui posséderaient du cash non déclaré), puisqu’un passage au guichet serait obligatoire et laisserait une trace.

10er 100

Evelyne Widmer-Schlumpf et la BNS jouent la montre et attendent que tous les accords passent en force (OCDE, GAFI) (elles l’espèrent avant le vote sur cette initiative: http://www.proteger-la-sphere-privee.ch/)

 

Revenons à nos moutons:

Nous assistons à une légère ruée sur le cash pour le mettre au coffre plutôt que de subir un intérêt négatif. Tout ce cash (déclaré) est pénalisé.  La BNS a même donné des instructions pour empêcher les grands retraits (par des caisses de pension ou assurances):

On assiste aussi à des scènes étranges où des personnes, qui ont économisé depuis des années, veulent – à tout prix – acheter un bien immobilier pour ne pas subir un intérêt négatif sur les centaines de milliers de CHF qu’elles possèdent en compte.

On constate effectivement que les billets en circulation sont en constante augmentation (c’était d’ailleurs un de mes anciens concours)

billets en circulation suisse 1979-2015

Comme presque tout le monde le sait,  les banques créent de l’argent à partir des dépôts qu’elles obtiennent.

Si les déposants / épargnants se mettent à retirer leur argent, les banques vont devoir faire face à une espèce de « banque run »

Les banques (institutions privées) créent donc de la monnaie qui est un « bien » étatique ! (l’Etat et les banques marchent donc la main dans la main)

Certains veulent que cela change: Une récolte de signatures est en cours:

monnaie pleine

http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/

En conclusion:

« Withdraw or not withdraw that is the question ! »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF