Le ratio mines d’or sur cours de l’or

Je me permets rapidement – en passant – de vous produire un graphique des plus intéressants (à mon humble avis).

 

hui gold ratio 1997 - 2017

En divisant le cours des mines par celui de l’or, on obtient un ratio qui indique si les mines sont chères ou pas.

Ce jour (et il faut tenir compte que les mines d’il y a 20 ans ne sont plus celles d’aujourd’hui (teneur, grades etc.) il semble que nous soyons au même niveau que lorsque le cours de l’or avoisinait les….270 USD l’once.

Ceci me conforte vraiment que les mines ont un bel avenir

L’indice HUI: https://en.wikipedia.org/wiki/HUI_Gold_Index

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Billet invité: Léonard Sartoni sur la chute de l’or de ces derniers jours, la MM 200 jours et le golden cross

Bonjour,

Je pense que nous arrivons à un test très important pour l’or au seuil des $1300, sans doute le test le plus important de l’année. Les volumes de vente sur le GDXJ (fonds de mines d’or junior) hier ont battu tous les records. La cassure de la MM50jours pour l’indice phare des mines d’or, le HUI, a déclenché une grosse panique et beaucoup d’investisseurs ont sauté par les fenêtres sans se poser de questions.

Pour moi, il y a deux explications possibles:

La première, c’est une correction brutale mais normale pour les mines qui a déclenché un mouvement de panique, pendant que l’or était simplement en train de revenir sur sa MM50jours et sa MM200jours, précisément à $1300. Et coïncidence, ces deux MM sont justement en train de se croiser et d’émettre un puissant signal haussier de golden cross! La volatilité naturelle des mines d’or connaît parfois de brusques épisodes très déconcertants.

La seconde, c’est que deux jours avant le discours de la Fed, les manipulateurs ont décidé de reprendre le contrôle du marché de l’or en lançant de puissantes frappes pour casser sa reprise haussière, dans le but de le faire casser ses MM et détruire le signal haussier qu’allait envoyer le croisement des MM. Le fait que les mines aient si violemment plongé hier pourrait valider un tel scénario.

Pour mémoire, en 2013, les mines avaient agi en indicateur avancé pour les déboires à venir du marché de l’or. Donc on peut encore leur laisser le bénéfice du doute avec cette légère cassure, mais pas trop! Soit les mines
parviennent à re-clôturer assez rapidement au-dessus de leur MM200j (230 points pour le HUI) ou du moins à ne pas excéder 8% de débordement relativement à leur MM200jours, soit il faudra admettre que les  manipulateurs sont de retour et qu’il faudra laisser passer le rouleau compresseur, donc sortir du marché des mines d’or. Quitte à revenir plus tard s’il s’agit d’une fausse cassure.

L’historique des reprises du marché haussier de l’or en 2001 et en 2009, est riche en enseignements sur les légers débordements (false breakdown) sous la MM200jours, juste après le golden cross!

voir les graphiques joints:

gold et golden cross de 2001

golden cross de 2001 pour les mines d'or

 

mines d'or en 2008

gold et golden cross de 2009

 

golden cross de 2014 pour l'or

 

golden cross de 2014 pour les mines d'or

 

Pour l’heure je reste positif sur ce test en cours de la MM200jours pour l’or, mais en gardant un oeil attentif aux valeurs relatives des débordements, autant pour l’or que pour les mines. Une franche cassure indiquerait pour moi le retour en force des manipulateurs pour achever de casser la psychologie de ce marché avant l’entrée en phase de hausse parabolique. Mais contrairement à 2013, les mains faibles ont déjà toutes soldé leurs positions, et l’or restant dans les ETFs va être beaucoup plus difficile à déloger. La tâche pour les manipulateurs va devenir de plus en plus ardue et les déclarations publiques négatives de Goldman Sachs sur les perspectives de l’or risquent de ne plus toucher grand monde. Sur le long terme, plus la manipulation durera, et plus le mouvement de détente sera violent et désordonné pour revenir au prix que fixerait le marché libre, c’est-à-dire bien au-delà des $3000.

Le chemin vers la reprise du marché haussier de l’or ne ressemble pas à un long fleuve tranquille!

Léonard Sartoni

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’indicateur Coppock sur l’or, les mines et l’indice HUI

Arrivant enfin péniblement à me débarrasser de cette satanée grippe, je me fends aujourd’hui d’une partie d’article sur l’indicateur coppock et remercie Léonard sartoni pour son avis éclairé parce que je l’ai interpellé sur un article qui dit qu’il faut fuir les mines et miser sur le physique uniquement.

Au sujet de l’indice Copock, en 2009 j’avais écrit un article : Bienvenue sur Coppock

Sur le site de Jim Sinclair: http://www.jsmineset.com/ on m’a indiqué (merci Philippe) que monsieur Sinclair avait montré que nous sommes (avec cet indicateur) proche d’un signal d’achat sur l’or.

 

clip_image016

 

Je profite aussi pour vous mettre un commentaire que m’a envoyé de Léonard Sartoni et des graphiques récemment reçus(avis que je partage totalement, l’avenir nous le dira)

 

Concernant la hausse des coûts de production:

La hausse des coûts de production est un problème connu et il a été largement reflété dans le prix des actions. Il est surtout question de la désertion du secteur depuis la crise financière de 2007, et dernièrement de la complaisance qui règne sur le marché des actions et qui est inversément proportionnelle à l’attrait de valeurs alternatives comme les mines d’or (comme on peut très bien l’observer avec le ratio HUI/S&P500). Mais ce qui compte pour nous, ce sont les valorisations et les dividendes, qui sont les deux en hausse.

 

 

 

valorisation des mines d'or

 

Lorsque le marché touche un creux extrême, il y a toujours cent raisons pour vendre. Les analystes-journalistes commettent alors l’erreur de partir du prix de l’action pour expliquer pourquoi ça ne va pas et pourquoi elles sont arrivées là. C’est déjà du passé. Ce qui a amené les mines là où elles sont aujourd’hui, ce sont des raisons vieilles de plusieurs années. La tendance s’est auto-alimentée jusqu’à arriver à un extrême qui a conduit à une capitulation comme celle à laquelle on a assisté la semaine passée. Une tendance conduit souvent à visiter des extrêmes lorsqu’elle arrive en fin de course.

 

Si on regarde les valorisations et des ratios comme le HUI/GOLD et le HUI/S&P500, et si on tient compte du fait que le prix de l’or va bientôt reprendre sa course haussière (en bonus), vous avez là tous les ingrédients pour un nouveau marché haussier sur les mines (ou la poursuite de leur marché haussier selon comment on le définit).

HUI contre S&P500

 

On peut aussi voir la correction actuelle du HUI depuis 2011 (-40%) comme un mouvement correctif du marché haussier 2009-2010 de +220%. Nous sommes revenus prendre appui sur la droite de tendance (ou pire revenu former une sorte de W, autour de 380pts) ce qui se produit assez fréquemment pour les grandes corrections de cet indice. Je ne cherche pas des excuses, c’est ce que j’observe en me reportant sur les grandes corrections de 2002-2003, 2004-2005 et 2006-2007. Nous étions revenus tester le creux plusieurs fois dans des corrections qui approchaient aussi les 40%. Dans le monde follement volatil des mines, la correction actuelle est davantage liée à une dynamique propre qu’à des raisons fondamentales. Même si elle est douloureuse et met les nerfs à rude épreuve (en ravivant l’épisode de 2008), elle n’est reste pas moins normale jusqu’à présent.

 

Mais il est vrai que la hausse des coûts opérationnels (que je sous-estimais largement en 2007) empêchera les grandes mines productrices de battre la performance de l’or sur l’entier du marché haussier actuel… à moins d’une mania en fin de marché haussier. Qui sait? Je n’ai pas connu la déprime qui régnait sur le secteur en 2001, lorsque l’indice du HUI touchait les 35 points! Un marché haussier de +540% en un peu plus de 2 ans avait suivi. Qui s’en serait douté, alors que tout le monde annonçait la mort du secteur et un cours de l’once à $100? Bien entendu, le marché était allé trop vite et trop loin, comme d’habitude. Comme je vous le disais, il n’y a rien qui soit raisonnable dans ce secteur, on bascule d’un extrême à un autre.

 

marges des mines d'or

 

Le HUI est un indice d’extrémistes, de fanatiques et de maniaco-dépressifs. Cet indice doit compter le plus grand nombre de suicides virtuels par défenestration, suffocation et noyade… en actionnant le bouton d’achat ou de vente au mauvais moment!

 

Pour l’heure, un mouvement de rattrapage prendra forme, d’une manière ou d’une autre.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF