Les billets sont garantis par de l’or, mon œil (mise à jour 2016)

Le 15 mai 2015, je vous avais rédigé une mise à jour sur cette fameuse couverture or des billets.

Il est grand temps de faire une mise à jour suite à tous les développements 2015 dont l’abandon du taux plancher et ceux de 2016 dont le fameux BREXIT.

Je vais vous montrer la couverture or de nos billets de banques en vous produisant tout simplement les chiffres et tableaux de la BNS (Banque Nationale Suisse).

Tout d’abord le montant en or de la BNS (toutes les données se trouvent sur le site des données de la BNS: https://data.snb.ch/fr)

or bns fin juin 2016

Soit près de 1040 tonnes d’or qui représentent 43,064  milliards de CHF fin mars 2016 (contre 38 milliards fin mars 2015, le médias et la BNS ne le criant pas cette hausse de 5 milliards sur les toits)

Quelle est la quantité de billets en circulation ?

billets en circulation BNS juin 2016

En croissance ininterrompue

billets en circulation BNS juin 2016

Petite parenthèse, la BNS met l’accroissement du nombre de billets sur le compte du renchérissement, comprenez par-là l’inflation. La Suisse est en déflation et le nombre de billets augmente, mettons cela sur les taux plutôt, donc à cause de la BNS elle-même.

Si je sais bien lire 71.810 milliards en billets et 3.068 milliards en pièces pour 43 milliards d’or, soit une couverture en or de 57.51% des billets en circulation (pas de grands changements par rapport à mon article de 2015)

Mais le propos ne s’arrête pas là car il faut tenir compte des autres « billets » qui physiquement pourraient être réclamés. Les comptes à vue (crédit etc.) et des comptes épargnes qui ne figurent pas dans le tableau précédent.

Voici donc le total de ce qui est appelé masse monétaire M3….. et sa merveilleuse évolution

agg monetaire bns juin 2016

 

Si on prend l’extrême, soit 975.698 milliards (17 milliards de plus qu’en 2015) cela offre une couverture or de 4.41%……..je défaille ! (43.064 milliards en or pour une M3 de 975.698 milliards de CHF)

J’ajoute en plus que la BNS a augmenté son exposition en actions à 20 % des devises (635 milliards en devises) soit 127 milliards de CHF en actions, ce qui correspond à 14’941 CHF par habitant (pas par contribuable, je précise !)

placement de devises de la BNS categories fin juin 2016

bilan BNS juin 2016

 

On comprend pourquoi certains titres n’arrêtent pas de monter…

Zerohedge l’a bien mentionné, la BNS possède près de 1.5 milliards de USD dans Apple (entre autres)

Vous trouverez les détails ici: http://www.zerohedge.com/news/2016-08-04/mystery-buyer-revealed-swiss-national-banks-us-stock-holdings-rose-50-first-half-rec

SNB top holdings

 

C’est l’histoire d’un type qui se demande combien font 2+2.

Il demande à son médecin à l’occasion. Ce dernier répond: « Je pense connaître la réponse, mais il va falloir que je demande l’avis de mes confrères ».

Notre homme se tourne alors vers un mathématicien et lui pose la même question. Le savant lui répond 3,9 périodique.

La réponse ne le satisfait pas. En désespoir de cause, il contacte un économiste et un comptable. Combien font 2+2 ?

L’économiste: « D’après mes tables environ 4, mais je vous dirai dans quelques temps pourquoi la réponse que je vous fournis est fausse. »

Le comptable: « Dîtes moi combien vous voudriez que ça fasse ! »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Malgré les hausses bousières HALLUCINANTES, les caisses de pensions sont à la traine, pourquoi ?

Voilà bien longtemps que je n’avais rédigé sur les caisses de pensions suisses. Je corrige le tir.

Un article du temps m’a fait réagir:

Les caisses de pension peineront à atteindre leurs objectifs en 2015

Tiens ! C’est étrange, je croyais que les marchés des actions flambaient !

Effectivement, les actions montent, mais ce n’est pas le seul paramètre dont il faut tenir compte, car une caisse de pension ne peut pas tout investir en actions et subit des mouvements sur:

– les obligations

– les monnaies

– l’immobilier

– le cash

– etc

Dans l’article, il y a aussi deux liens qui mène à Swisscanto et UBS (institutionnel) et deux présentations à fin juin

1) pk_monitor_2015-06_fra

2) pk-barometer-juni-2015-fr

Dans ce dernier document, j’ai été particulièrement interpellé par :

evolution taux de couverture fin juin 2015

On constate que les taux de couvertures sont assez bons, sauf….et vous le devinez:  Les caisses étatiques.

Cette sous-couverture est le fait de mauvaises gestions, mais surtout de sur-couverture des assurés. Les prestations sont intenables et c’est de toute manière le contribuable qui passe à la caisse à la fin. Il serait grand temps qu’on s’attaque à ce problème.

Et après 1.44 milliards de recapitalisations de la caisse du canton de Vaud: La recapitalisation de la caisse de pensions de l’Etat de Vaud sous toit

On se demande comment placer le magot (des con-tribuables), notamment dans l’immobilier (qui est au plus haut !): La Caisse de pensions de l’Etat de Vaud cherche à placer son magot

Avec le taux négatifs de -0.75% sur le cash, les caisses de pensions sont bien empruntées pour placer leur argent et doivent inover surtout qu’elles ne peuvent retirer le dit cash pour le mettre au coffre, les banques (et la FINMA) interdisant ces retraits. C’est un déni de liberté et de propriété.

 

En conclusion, toujours plus de retraité, toujours moins d’actifs, les caisses de pensions ne sont plus la réponse.

Ceux qui en profite aujourd’hui sont ceux qui ont mis le système en place. Ils ont, en général, cotisés moins que ce qu’ils vont coûter (surtout les caisses étatiques)

Il va falloir réformer tout cela.

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les billets sont garantis par de l’or…..mon oeil ! (mise à jour 2015)

Le 29 mai 2009, je vous avais écrit un article sur cette fameuse couverture or des billets.

Il est grand temps de faire une mise à jour suite à tous les développements 2015 dont l’abandon du taux plancher sous la pression.

Abandon que je vous avais annoncé le jour même de la fixation de cette hérésie de taux plancher dans mon article: « La BNS devra rendre des comptes » (et ce n’est pas fini, foi de Crottaz ! (j’aurai pu écrire « foie de Crottaz », tellement le bilan de la BNS est indigeste))

Revenons à nos moutons.

Je vais vous montrer la couverture or de nos billets de banques en vous produisant tout simplement les chiffres et tableaux de la BNS (Banque Nationale Suisse).

Tout d’abord le montant en or de la BNS

bilan bns 2014

Soit 1040 tonnes d’or qui représentent 38’612.4 milliards fin mars 2015

Quelle est la quantité de billets en circulation ?

billet et comptes à vue 2015

Et l’explication « fumeuse » de la croissance ! (à oui la fameuse croissance….on est en déflation en Suisse ! ) la BNS veut dire la croissance du bilan ?

circulation billets de banques ch en 2014

 

Si je sais bien lire 66.897 milliards en billets pour 38 milliards d’or, soit une couverture or de 57.71% des billets en circulation.

Mais le propos ne s’arrête pas là car il faut tenir compte des autres « billets » qui physiquement pourraient être réclamés. Les comptes à vue (crédit etc.) et des comptes épargnes qui ne figurent pas dans le tableau précédent.

Voici donc le total de ce qui est appelé masse monétaire M3….. et sa merveilleuse évolution

agregat monetaire mars 2015

Toutes données peuvent être compulsées ici: annrep_2014_komplett.fr

Si on prend l’extrême, soit 958.546 milliards cela offre une couverture or de 4.02%……..je défaille ! (38.612 milliards en or pour une M3 de 958.546 milliards de CHF)

J’ajoute en plus que la BNS a augmenté son exposition en actions à 18% du bilan soit 100 milliards de CHF en actions, ce qui correspond à 13’000 CHF par habitant (pas par contribuable!)

reserves de devises et titres en CHF BNS

On comprend pourquoi certains titres n’arrêtent pas de monter…

Zerohedge l’a bien mentionné, la BNS possède plus de 1.1 milliards de USD dans Apple (entre autres)

Vous trouverez les détails ici: http://www.zerohedge.com/news/2015-05-07/guess-who-owns-11-billion-apple-stock

Soit vous pensez que les banques centrales ont tout pouvoir (et achetez les titres qu’elles achètent, soit vous pensez que cela ne peut aller à l’infini)

 

C’est l’histoire d’un type qui se demande combien font 2+2.

Il demande à son médecin à l’occasion. Ce dernier répond: « Je pense connaître la réponse, mais il va falloir que je demande l’avis de mes confrères ».

Notre homme se tourne alors vers un mathématicien et lui pose la même question. Le savant lui répond 3,9 périodique.

La réponse ne le satisfait pas. En désespoir de cause, il contacte un économiste et un comptable. Combien font 2+2 ?

L’économiste: « D’après mes tables environ 4, mais je vous dirai dans quelques temps pourquoi la réponse que je vous fournis est fausse. »

Le comptable: « Dîtes moi combien vous voudriez que ça fasse ! »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les billets de banque en francs suisses sont-ils couverts par de l’or ?

La réponse est oui, mais plus précisément à quel niveau ?

Comme presque chacun le sait les banques centrales possèdent plus ou moins d’or.

La Banque nationale Suisse ne fait donc pas exception à cette situation.

Il me revient à l’esprit un article que j’ai publié en 2009 et décide de le mettre à jour.

Tout était parti d’une question posée par un auditeur qui assistait à une présentation d’économiste (la question posée reste toujours d’actualité !)

L’interrogation était simple: « Aux Etats-Unis les déficits sont catastrophiques, idem en Europe, qu’en est-il de la couverture or de notre monnaie en Suisse ? »

Je vais vous montrer la réponse à cette question en vous produisant tout simplement les chiffres et tableaux de la BNS (Banque Nationale Suisse).

Tout d’abord le montant en or de la BNS

Soit 1025,1 tonnes d’or qui représente 43,349 milliards (au cours de 42’291 CHF le kilo (au 31.12.2010) qui représente presque le cours du marché, il ne faut donc pas espérer une quelconque réserve de ce côté là)

Quel est la quantité de billets en circulation ?

Si je sais bien lire (je prends le dernier chiffre, car il me semble que les réserves or n’ont pas bougé)  55.7 milliards soit une couverture or de 77.82 % (en augmentation par rapport à 2009 alors à un peu plus de 60%). Mais le propos ne s’arrête pas là, car il faut tenir compte des autres « billets » qui physiquement pourraient être réclamés. Les comptes à vue (crédit etc.) et des comptes épargne qui ne figurent pas dans le tableau précédent.

Voici donc le total de ce qui est appelé masse monétaire M3…..

et sa merveilleuse évolution (surtout après la crise de 2008)

Toutes données peuvent être compulsées ici: annrep_2010_komplett.fr

Si on prend M3, soit 781,717 milliards cela offre une couverture or de 5.54%%……..je défaille !

Ce sont les chiffres fin 2010, soit bien avant l’intervention de la BNS pour affaiblir le franc suisse. Dès que le rapport annuel au 31.12.2011 sort, je m’attelerai à la tâche de vous reproduire le même article avec les nouvelles données.

En attendant:

C’est l’histoire d’un type qui se demande combien font 2+2.

Il demande à son médecin à l’occasion. Ce dernier répond: « Je pense connaître la réponse, mais il va falloir que je demande l’avis de mes confrères ».

Notre homme se tourne alors vers un mathématicien et lui pose la même question. Le savant lui répond 3,9 périodique.

La réponse ne le satisfait pas. En désespoir de cause, il contacte un économiste et un comptable. Combien font 2+2 ?

L’économiste: « D’après mes anticipations environ 4, mais je vous dirai dans quelques temps pourquoi la réponse que je vous fournis est fausse. »

Le comptable: « Dîtes moi combien vous voudriez que ça fasse ! »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéos: Si l’histoire doit nous servir de guide (archives TSR)

7.12.1967 (mon année de naissance): Avec les accords de Bretton Woods, signés le 22 juillet 1944, les grandes lignes du système monétaire international ne reposent plus uniquement sur l’or, mais essentiellement sur le dollar. Les monnaies nationales voient ainsi leur cours indexé sur celui du billet vert et les réserves des banques centrales doivent être dorénavant constituées de devises et non uniquement de métaux précieux.

L’émission Point a interrogé un spécialiste, Jean-Marie Laya, quant au rôle de la Suisse sur le marché de l’or.

http://archives.tsr.ch/player/or-couverture

Je vous renvoie à mon article de plus d’une année concernant la couverture or (il faut par ailleurs que je le remette à jour !): Les billets sont garantis par l’or, mon oeil ! on y constate que la couverture n’est plus du tout là même que celle annoncée dans le reportage (1chf = 1,46 d’or couverture 146%), je vous laisse relire mon article pour constater la différence

21.10.1987: A l’automne 1987, le dollar et les indices boursiers des Etats-Unis plongent, entraînant des pertes records. Le magazine économique de la TSR Echo fait le point.

http://archives.tsr.ch/player/economie-krach

 

8.11.1987: Novembre 1987, les Bourses chutent, c’est la crise des marchés financiers liée à une chute spectaculaire du dollar. Sur le plateau de Table ouverte, les experts réunis autour d’Eric Burnand livrent leurs explications avant de répondre aux téléspectateurs. Première question pour rester terre-à-terre: faut-il craindre pour mon AVS?

Le plateau comprend Georges Blum, directeur de la SBS (Société de Banque Suisse) qui sera rachetée par l’UBS. Georges Rochat, industriel, Beat Kappeler, représentant de l’Union syndicale suisse.

http://archives.tsr.ch/player/bourse-questioncrises87

 

8.1.1966: Comment travailler dans une banque? Et pourquoi? A ces questions, l’émission A vous de choisir votre avenir répond par une larte présentation des métiers de la banque à travers notamment le témoignage d’apprentis et de fondés de pouvoir. La banque, ce domaine particulier de l’économie, avec ses codes rigides, sa hiérarchie, apparaît figé, comme si c’était là un gage de son sérieux.

http://archives.tsr.ch/player/metiers-banque

 

31.1.1980: Un titre on ne peut plus explicite: «La fièvre de l’or». En janvier 1980, Temps présent enquête sur cette valeur refuge en tant de crise, dix ans après la fin de la parité or voulu par les accords de Bretton Woods. C’est en effet en 1971 que l’étalon-or, imposé par les accords de Bretton Woods disparaît au profit du dollar.

Cet extrait comporte plusieurs anachronisme: on parle encore de l’ICHA, l’impôt sur le chiffre d’affaires qui sera remplacé, de haute lutte, par la TVA. Un des intervenants est directeur de la Société de Banque Suisse, qui fusionnera avec ‘Union de Banque Suisse en 1998. En voyez-vous d’autres?

Ce document a été diffusé à l’antenne sous le titre original : La fièvre de l’or

http://archives.tsr.ch/player/perspectives-or

 

31.5.1968: Pas facile d’aller faire ses courses en France, quand on habite Genève. A chaque passage de la douane, c’est un contrôle assuré. Dans l’autre sens aussi, les tracasseries sont de mise, puisque le francs français n’est plus accepté dans les magasins genevois. Vous avez dit l’Europe communautaire?

http://archives.tsr.ch/player/perspectives-frontieres

 

De tout temps, l’or a été une valeur refuge. Quoique… A ce sujet, les avis des passants sont partagés. Pour cette dame, dont le mari avait acheté six kilos d’or, la cause est entendue: «ça rapporte rien du tout…»!

http://archives.tsr.ch/player/or-prixpublic

23.2.1973: Qui se souvient du temps où, à la pompe à essence, les chiffres des litres tournaient plus vite que ceux des francs? Cet extrait illustre certainement le lancement des station-services Migrol en 1954 qui cassaient les prix et provoquaient des queues devant les pompes.(aujourd’hui 1.8 chf le litre dont combien de taxes ??)

Le son de cet extrait est manquant, le commentaire ayant vraisemblablement été fait en direct, depuis une cabine, et n’a pas été enregistré.

http://archives.tsr.ch/player/instant-essence

 

16.1.1963: Attention à la surchauffe. L’économie des années 60 tourne à plein régime. Le niveau de vie en profite, comme le témoigne le début de ce reportage. Mais les risques d’emballement sont accentués.

En 1964, deux arrêtés fédéraux urgents sont pris contre la surchauffe et l’inflation: l’arrêté sur le crédit et celui sur la construction.

http://archives.tsr.ch/player/economie-surchauffe

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Retraites: la spirale infernale

Si vous suivez mon blog depuis longtemps, vous savez qu’il y a des onglets par thème (à droite) dont un de mes favoris est: Le prévoyance (retraite).

Depuis plusieurs années, je dénonce un système qui ne peut tenir. Il y a de plus en plus de retraités pour moins en moins d’actifs. La prévoyance est une méthode de Ponzi, sauf que dans le cas qui nous occupe, elle est LEGALE !

Pour relire tous les articles sur le sujet: http://blog.crottaz-finance.ch/?cat=16

Et le journal « Les Echos », nous gratifie d’un article à ce sujet: http://lecercle.lesechos.fr/node/33636

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Prévoyance Lausannoise, retraites en péril

La caisse de prévoyance de la ville de Lausanne se trouve au plus mal…

Le dernier plan de Daniel Brélaz n’a pas atteint ses objectifs

Je l’avais déjà évoqué dans plusieurs articles au sujet de la prévoyance: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=520

Le taux de couverture de cette caisse ne remonte pas. Même entre 2002 et 2007 rien de bien fracassant à se mettre sous la dent.

Les retraites en péril ? c’est un problème mondial dans le domaine public. Dans le secteur privé, les taux de couvertures sont bons en général.

Qui va devoir mettre la main à la poche ? Les contribuables ! Ceux-là même qui paient déjà les dépenses publiques ! (NB: La ville de Lausanne est à tendance fortement de gauche, ce qui démontre que la gestion n’est pas meilleure que celle de la droite…)

Sera-ce suffisant ?

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les billets sont garantis par de l’or…..mon oeil !

Je reviens sur une présentation à laquelle j’ai assisté.

Au cours de cette dernière, un des auditeurs a posé une question très simple: « Aux Etats-Unis les déficits sont catastrophiques, idem en Europe, qu’en est-il de la couverture or de notre monnaie en Suisse ? »

A cette question remarquable, l’économiste a répondu d’une manière convaincue et claire que la couverture des billets était quasiment de 1 pour 1, mais que ces chiffres dataient de quelques temps.

J’ai failli avoir un deuxième infarctus (le premier avait été provoqué par son avis sur la régulation, sujet déjà abordé dans un autre article de ce blog). Je me suis mis donc dans un coin de la tête de retrouver ces chiffres et de les produire au grand jour.

Je vais vous montrer la vérité en vous produisant tout simplement les chiffres et tableaux de la BNS (Banque Nationale Suisse).

Tout d’abord le montant en or de la BNS

or-et-bilan-bns-chiffre-08

Soit 928.5 tonnes d’or qui représente 27.5 milliards (au cours de 29’656 CHF le kilo qui représente presque le cours du marché, il ne faut donc pas espérer une quelconque réserve de ce côté là)

Quel est la quantité de billets en circulation ?

billets-en-circulation-bns

Si je sais bien lire (je prends le dernier chiffre, car il me semble que les réserves or n’ont pas bougé)  45.7 milliards soit une couverture or de 60.17 %. Mais le propos ne s’arrête pas là car il faut tenir compte des autres « billets » qui physiquement pourraient être réclamés. Les comptes à vue (crédit etc.) et des comptes épargne qui ne figurent pas dans le tableau précédent.

 Voici donc le total de ce qui est appelé masse monétaire M3…..

masse-monetaire-bns

et sa merveilleuse évolution

evolution-masse-monetaire-ch1

Toutes données peuvent être compulsées ici: 101eme-raport-de-gestion-de-la-bns

Si on prend l’extrême, soit 660,920 milliards cela offre une couverture or de 4.16%……..je défaille !

 

C’est l’histoire d’un type qui se demande combien font 2+2.

Il demande à son médecin à l’occasion. Ce dernier répond: « Je pense connaître la réponse, mais il va falloir que je demande l’avis de mes confrères ».

Notre homme se tourne alors vers un mathématicien et lui pose la même question. Le savant lui répond 3,9 périodique.

La réponse ne le satisfait pas. En désespoir de cause, il contacte un économiste et un comptable. Combien font 2+2 ?

L’économiste: « D’après mes tables environ 4, mais je vous dirai dans quelques temps pourquoi la réponse que je vous fournis est fausse. »

Le comptable: « Dîtes moi combien vous voudriez que ça fasse ! »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF