C’est parti mon Goldy (c’est en fait reparti mon Goldy)

Le 15 octobre 2015, je vous avait poussé un cri d’achat, que dis-je un hurlement:

L’or et les mines c’est parti mon goldy?

L’or avait fait son plus bas vers 1050 USD

Depuis cette date l’or a progressé de + 250 USD soit environ + 24%

et l’indice des mines juniors (GDXJ) – dont le plus haut historique était de 180 – de 20 à 34 USD (en passant par 54):

En comparant les mines au SP500, ce dernier est super cher.

En conséquence vendre le marché US et acheter des mines semble le coup parfait

Et le ratio gold mining / or est au plus bas (les mines sont faiblement évaluées). La psychologie actuelle est orientée positivement sur le SP500, ce qui, en tant que contrariant, m’encourage à investir ailleurs….sur ce qui n’est pas en odeur de sainteté, l’or et les mines.

Le plus grand gain sera généré sur une mine en pré-production qui va construire son projet (par rapport aux productrices)

Tout en respectant les critères de choix

Qualité de l’actif, risque pays etc.

Actuellement la bataille gronde sur le cours de l’or que a tapé plusieurs fois 1300 sans réussir à franchir ce niveau.

Je pense que ce sera très prochainement le cas (le dollar index montre des signes de faiblesses ou comme ici sont inverse des signes de force)

 

L’avenir nous le dira.

Happy investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’indice des matières premières (CRB) sur 100 ans

CRB 100 ans CF

L’indice nous montre que nous sommes dans un drôle de monde.

Malgré les injections monétaires etc. Les matières premières ne montent pas.  (pétrole, métaux, agriculture)

La consommation n’est pas là et ceci malgré la hausse continue de la population et des consommateurs potentiels.

J’ai entendu depuis des lustres la théorie selon laquelle si le chinois consommait un coca-cola de plus par année et par habitant…blablabla

La Chine ne prend pas le relais de cette croissance hypothétique.

Le pire des graphiques est à venir

Voici le graphique du CRB adapté de l’inflation aux Etats-Unis d’Amérique.

 

CRB jeff 100 ans par rapport inflation CF

Les commodités sont donc bons marchés !

Comme les gens adorent acheter ce qui est monté et vendre ce qui baisse, je ne crois pas qu’il y a beaucoup de monde qui soit intéressé par les commodités actuellement.

Si on regarde les graphiques et les fondamentaux (L’économie chinoise qui semble imploser, la récession mondiale et la dépression à venir, les producteurs produisant le plus possible pour survivre), je ne pense pas que le bas soit là mais il n’est pas loin . Un cri d’achat bientôt ? (jours, semaines, mois?) (screaming buy ?)

Gardez bien à l’oeil les commodités ces prochains temps

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Commodités sur le long terme et en sortie de crise !

Si l’on s’amuse à comparer  uniquement deux métaux entre eux, soit l’or et l’argent, on constate qu’ils évoluent de manière fort différentes au cours du temps.

Il semble que l’argent a tendance à flamber plus fortement en période de forte inflation comme durant la période de 1973 à 1980, période durant laquelle l’argent s’est mieux comporté que l’or.

Actuellement nous vivons une période de déflation et l’or offre une meilleure performance, le ratio or/argent étant dans les hauts de la fourchette habituelle et historique de prix.

 En cas de retour de l’inflation, l’argent pourrait alors reprendre le relais.

Il est à noter que durant de longues périodes, l’or avait un cours fixe et c’est l’argent qui fluctuait librement, c’est pourquoi il faut relativiser certaines périodes du graphiques.

gold-silver-ratio-end-of-month4 

Quant au rapport or/pétrole, il ne semble pas s’éloigner de la zone 20-40 sauf…..

gold-oil-ratio-end-of-month2 

Après la crise de 29 !!

C’est là le sujet de cet article.

Pourquoi cette idée ?

1) Parce que je vais vous démontrer que les commodités sont « avantageuses » aujourd’hui malgré tout ce qu’on peut lire sur la vie chère et qu’il est certainement temps d’investir dans les commodités de manière globale.

2) Parce que la sortie de crise (quand elle arrivera un jour) engendrera une hausse des matières premières.

Juste une petite parenthèse au sujet de la vie chère.

Qu’est ce qui est réellement cher ?

Ce sont les prélèvement obligatoires, les impôts, le logement, les charges sociales etc…si une denrée est chère c’est que des intermédiaires en augmentent le prix (exemple: Impôts sur carburants, commissions importation etc.)

Pour commencer voici le graphique de l’indice CRB sur une longue période

reuters-jefferies-crb-index-end-of-month2 

Vu sous cet angle, le prix des commodités a baissé fortement depuis des mois, mais vraiment rien de très probant et on pourrait se dire que les prix sont toujours élevés. Hé bien sachez que NON.

Pourquoi ?

Parce qu’en adaptant le prix de ces mêmes matières premières par l’inflation durant la période on obtient un graphique tout à fait différent !

Ainsi:

 reuters-jefferies-crb-index-cpi-index-end-of-month1

Le prix des commodités baisse sur le long terme depuis la faramineuse hausse d’après crise de 1929 qui a vu une forte hausse des prix jusqu’après-guerre.

Dire aujourd’hui qu’un parallèle peut être tiré…il n’y a qu’un pas…

Je ne suis pas le roi du timing au jour près, mais soyez dans les starting blocks.

Il est possible acheter des « fonds » qui suivent les matières premières et notamment sur l’indice CRB.

Une société qui propose ce genre de produits (cotés) s’appelle Diapason Commodities, elle est basée à Lausanne.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF