L’Uranium bouillonne

Il y a déjà pas mal de temps, je vous avais parlé d’investir dans l’uranium (merci de prendre à nouveau note que ce n’est pas un débat écologique ici et que c’est juste un avis concernant le secteur pour ceux que cela intéresse, merci de respecter ce point)

Je repasse rapidement sur le fait que l’offre et la demande était à flux tendu et que l’offre ne suffisait pas à satisfaire la demande.

ici: http://www.crottaz-finance.ch/blog/pourquoi-luranium-pourrait-monter-et-comment-en-profiter/ (avec les différents véhicules d’investissements)

et ici : http://www.crottaz-finance.ch/blog/luranium-un-futur-boursier-a-jouer/

Dernièrement, le plus grand producteur mondial Cameco a annoncé la fermeture d’une de ses mines car les (anciens) contrats qui permettaient de vendre l’uranium à bon prix arrivent à échéance et que désormais produire se réalise à perte.

Cameco and Areva have decided to suspend McArthur River Mine and Key Lake Mill Operations

En conséquence, la fermeture de cette mine provoque une baisse de 9% de la production mondiale !!!!

Actions =  réaction, le cours de l’uranium a bondi et continue même de monter.

Effectivement la production chute

quelques documents assez complet:

une article: Mine Shutdown Heats Up Uranium Prices – Barron’s

une vue sur le secteur: Doppelseiten_Uran_en

une autre vue avec une liste de sociétés du secteur: haywood uranium comment

 

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Denison Mines Corp. et Uranium Participation Corporation

Aujourd’hui je vous viens avec une (ou deux) idée(s) d’investissement. Je vous rappelle pour mémoire que ce genre d’article n’est produit qu’à titre informatif et ne représente pas une recommandation d’achat en tant que telle (voir mon disclaimer).

Denison Mines Corp. est une société productrice d’Uranium en Amérique du Nord. Cette compagnie possède aussi des gisements au Colorado, en Utah, en Arizona. Elle possède aussi un fort portefeuille d’exploration et de développement au Canada, Etats-Unis, Mongolie et Zambie.

Dernièrement les cours de l’Uranium n’a pas fait des étincelles, malgré la hausse du pétrole et ceci contrairement aux métaux en général (or, argent, plomb, etc.) .

uxc 

dml 05-09-09Depuis 3 ans le titre Denison Mines est à la peine.

En comparant la production et les réserves de Denison Mines Corp avec sa capitalisation boursière (en divisant sa  capitalisation boursière par les livres d’uranium détenues (prouvées et réserves prouvées) on obtient 2.21 $ ce qui fait d’elle une des moins chères du secteur dans les capitalisations de plus de 500 mios de $. Pour comparaison Cameco Corp. est à 10.88$ et Paladin Resources Ltd à 10.70$et seule Uranium One est moins chère à 1.55$

Denison est une action. Souvent les actions ne réagissent pas toujours comme le sous-jacent métal. Si vous voulez jouer uniquement le prix de l’uranium (sans futures, sans contango) vous pouvez acheter des actions de la société Uranium Participation Corporation. Cette dernière, conseillée par Denison Mines, ne possède que de l’Uranium physique et il est possible de trouver la valeur d’inventaire chaque mois (Net Asset Value) sur leur site. L’uranium monte, le titre monte et inversement. Ci-dessous un graphique comparatif de l’évolution de Denison, Uranium One, Cameco et Uranium Participation sur 5 ans.

uranium comp

Il est aussi possible de trouver des sociétés dont le ratio de capitalisation boursière divisé par les livres d’uranium est très bas. En général, il s’agit de très petites sociétés comme par exemple: Kahn Resources (dépôts en Mongolie risque politique élevé), Pelé Mountain Resources (capitalisation 9 millions seulement), etc.

Des investissements à déconseiller aux cardiaques.

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF