And If the USA would only have 311 tons of Gold left ?

I have read a lot of articles about the real US Gold holdings. Ron Paul tried to audit the reserves without success.

In the following article (dutch):http://marketupdate.nl/nieuws/goud-en-zilvermarkt/analyse-china-waardeert-goudreserve-naar-marktwaarde/?utm_source=investment_insider&utm_medium=email&utm_campaign=188_ii_52672&kbtr=52672.12671.916b

it is said that the Gold reserves are taken at market price by the banks of China, Russia and ECB.

It means they all consider that Gold is a currency !

eurosystem-reserves-gold-v2

 

russian-reserves-1999-2015

 

china_gold_forex

 

china_reserve_assets

Except USA which keep on valuating that « commodity » at 42.22 $ an ounce.

What does it mean ?

  1. They are cautious on the futur evolution of gold price and keep the price in their accounting at an historical low « pruchase price »
  2. They prefer to keep it low so they have a leverage in their accounting to find hidden reserve
  3. They do not have the gold any longer or much less than they say

In fact, I would bet for the third proposal.

May be there is a way how to calculated how many tons they have left.

Take the idea if USA would have valued gold at market price, they would have 8’100 tons at 1’100 USD an ounce.

Now they valuate the golde reserves at 42.22 $ an ounce

It means 1’100 / 42.22 which is around 26 ratio.

So 8’100 tons of gold through 26 ratio is 311 tons of gold at market price.

This article is unrelated to any existing names, names of organizations, or individual names.

Except if you can prove the opposite !

 

J’ai lu beaucoup d’articles sur la détention d’or des Etats-Unis d’Amérique. Ron Paul a essayé de faire un audit des réserves, sans succès.

Dans l’article suivant (hollandais) : http://marketupdate.nl/nieuws/goud-en-zilvermarkt/analyse-china-waardeert-goudreserve-naar-marktwaarde/?utm_source=investment_insider&utm_medium=email&utm_campaign=188_ii_52672&kbtr=52672.12671.916b

il est dit que les réserves d’or sont calculées au prix du marché par les Banques de Chine, de Russie et la BCE.

Cela signifie que tous considèrent l’or comme une monnaie !

eurosystem-reserves-gold-v2

 

russian-reserves-1999-2015

 

china_gold_forex

 

china_reserve_assets

Sauf les USA qui continuent à valoriser la « commodité » à 42..22 $ l’once.

Qu’est ce que cela peut donc signifier ?

  1. Qu’ils sont prudent sur l’évolution futures du prix de l’or et gardent le prix dans leur comptabilité à un prix historiquement bas correspondant « au prix d’achat »
  2. Qu’ils préfèrent garder le prix bas pour ainsi avoir du levier pour dissoudre des réserves latentes cachées.
  3. Qu’ils n’ont plus l’or ou beaucoup moins qu’ils ne veulent bien le dire

En fait, je penche pour la troisième proposition

Il y a peut-être une manière de calculer combien de tonnes il leur reste.

Prenons l’idée que les USA avaient valorisé leur or au prix du marché, ils auraient 8’100 tonnes  au prix de 1’100 USD l’once.

Aujourd’hui, ils valorisent les onces à 42.22 USD

Cela signifie 1100 / 42.22  soit environ un ratio de 26

Ainsi 8’100 tonnes divisées par 26 donnent 311 tonnes d’or au prix du marché.

Ce billet est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

Sauf si vous me prouvez le contraire !

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: Union bancaire dénoncée !

Même Marine Le Pen le dénonce.

En avril 2013 je vous en avais parlé : http://blog.crottaz-finance.ch/le-bail-in-devient-a-la-mode-dans-le-monde-entier-le-cash-est-roi-mais-pas-sur-les-comptes-bancaires/

Pour mémoire:

En cas de faillite, le cash appartient à la banque….

 

En cas de faillite, les titres appartiennent:

En Suisse, au titulaire du compe (hors masse en faillite) (pour l’instnat…)

En Hollande (d’après mes infos) au titulaire du compte

En France (d’après mes infos) A LA BANQUE ! (sauf si les titres sont en nominatif inscrit (et cela n’est pas facilité par les banques…))

Si des lecteurs ont des infos sur leurs pays concernant les titres, je suis preneur  (le fil de discussion est ouvert)

Vous savez ce qu’il vous reste à faire

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Audio RTS:Le wishfull thinking est monnaie courante et il faut y croire

Ce matin sur la Radio Suisse Romande Jean-Pierre Beguelin ancien chef économiste de la BNS et de Pictet qui nous raconte sa jolie vision des choses (sans contradicteur bien sûr). Le pays des bisounours.

Tout va bien, les banques sont super capitalisées et les banques centrales ont tout pouvoir.

Je me marre… (jaune) et heureusement que sur son site un autre Jean-Pierre (Chevallier) nous explique la BCE en folie: http://www.jpchevallier.com/article-les-marioles-de-la-bce-en-folie-120229607.html

et du besoin de 4 banques françaises: http://www.jpchevallier.com/article-leverage-reel-des-banques-francaises-2-trimestre-2013-119425554.html. D’après M. Chevallier il faut déjà 4x plus d’argent que ce qu’annonce M. Beguelin.

Certains intervenants comme les analystes, économistes proches du pouvoir ou des banques n’ont pas vu la crise 2008 arriver.

Rien n’a changé depuis (voire c’est pire en ce qui concerne les dettes et le chômage), mais pour eux tout va bien. Retour à la normalité paraît-il.

Il m’est toujours impossible de comprendre comment il est possible de ne pas voir, ni admettre les évidences.

MUNDUS VULT DECIPI ERGO DECIPIATUR

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les bilans des banques centrales en % du PIB

On m’a conseillé de lire l’article de MISH : http://globaleconomicanalysis.blogspot.com/2012/01/chart-of-day-central-bank-balance-sheet.html dans lequel on trouve un graphique intéressant.

On remarque que le bilan de la Banque Centrale Européenne rejoint bientôt celui de la Banque du Japon en terme de taille par rapport au PIB.

Il m’a tout de suite sauté aux yeux que le bilan d’une grand banque centrale (qui veut se faire plus grosse que le boeuf en achetant une quantité astronomique d’euros) manquait à l’appel.

Sans plus attendre voilà le graphique du bilan de la Banque Nationale Suisse en pourcent du produit intérieur brut (nominal)

Source: BNS: http://www.snb.ch/fr/iabout/stat/statpub/statmon/stats/statmon

Comme je l’ai écrit: La BNS devra rendre des comptes et tous mes billets concernant la BNS:

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Action coordonnée, faute à moitié pardonnée

Hier, les grandes banques centrales du monde se sont concertées et ont agit de concert (le tout en musique sonnante et trébuchante) sur les marchés en approvisionnant les banques en USD.

Un des nombreux articles sur le sujet d’actualité: 5 questions clé de l’accord

Que se cache-t-il là derrière ?

Tout simplement, ce que Monsieur Chevallier répète depuis des semaines. Certaines banques de la zone euro n’arrivent plus à s’approvisionner en dollars américains sur le marché régulier.

voir un de ses articles: http://www.jpchevallier.com/article-bnp-pas-de-90511949.html qui n’était que le nième qui dénonçait cet état de fait. Je lui avais fait suivre cette copie de journal:

 

Il paraît qu’il faut dire merci aux petits suisses: http://www.jpchevallier.com/article-merci-les-petits-suisses-90687328.html parce que nous possédons des dollars et que nous sommes d’accord de les prêter (accord valable jusqu’en 2013) voir le communiqué de la BNS: pre_20111130.fr

Les banques ne se prêtent plus entre elles ! Elles ne se font, comme en 2008, plus confiance et à mon avis le « Credit Crunch » n’était pas loin.

Cette injection de dollars ne règle rien, cela met simplement un peu d’huile dans les rouages.

Réaction immédiate: Baisse du dollar, hausse de l’or (la fameuse relique barbare)

 

Comme le remarquent plusieurs intervenants ce problème de liquidité n’est que le pendant du problème de solvabilité.

Prochainement les pays vont devoir se refinancer sur les marchés:(vu sur le blog a LUPUS merci)

et que l’européen naît déjà endetté

Et Egan-Jones (agence de rating source Zero Hedge) nous dresse un tableau qui montre que la France, l’Allemagne, l’Espagne, etc. ne méritent pas leurs notations (rating). Egan-Jones passe la France à A (alors que techniquement elle devrait avoir encore moins comme le montre le tableau ci-après) en attendant la suite. L’Allemagne devrait avoir BB entre autre. Intéressant non ?

En conclusion du billet du jour, un petit souffle pour les marchés, mais pour combien de temps ?

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF