Les billets sont garantis par de l’or, mon œil (mise à jour 2016)

Le 15 mai 2015, je vous avais rédigé une mise à jour sur cette fameuse couverture or des billets.

Il est grand temps de faire une mise à jour suite à tous les développements 2015 dont l’abandon du taux plancher et ceux de 2016 dont le fameux BREXIT.

Je vais vous montrer la couverture or de nos billets de banques en vous produisant tout simplement les chiffres et tableaux de la BNS (Banque Nationale Suisse).

Tout d’abord le montant en or de la BNS (toutes les données se trouvent sur le site des données de la BNS: https://data.snb.ch/fr)

or bns fin juin 2016

Soit près de 1040 tonnes d’or qui représentent 43,064  milliards de CHF fin mars 2016 (contre 38 milliards fin mars 2015, le médias et la BNS ne le criant pas cette hausse de 5 milliards sur les toits)

Quelle est la quantité de billets en circulation ?

billets en circulation BNS juin 2016

En croissance ininterrompue

billets en circulation BNS juin 2016

Petite parenthèse, la BNS met l’accroissement du nombre de billets sur le compte du renchérissement, comprenez par-là l’inflation. La Suisse est en déflation et le nombre de billets augmente, mettons cela sur les taux plutôt, donc à cause de la BNS elle-même.

Si je sais bien lire 71.810 milliards en billets et 3.068 milliards en pièces pour 43 milliards d’or, soit une couverture en or de 57.51% des billets en circulation (pas de grands changements par rapport à mon article de 2015)

Mais le propos ne s’arrête pas là car il faut tenir compte des autres « billets » qui physiquement pourraient être réclamés. Les comptes à vue (crédit etc.) et des comptes épargnes qui ne figurent pas dans le tableau précédent.

Voici donc le total de ce qui est appelé masse monétaire M3….. et sa merveilleuse évolution

agg monetaire bns juin 2016

 

Si on prend l’extrême, soit 975.698 milliards (17 milliards de plus qu’en 2015) cela offre une couverture or de 4.41%……..je défaille ! (43.064 milliards en or pour une M3 de 975.698 milliards de CHF)

J’ajoute en plus que la BNS a augmenté son exposition en actions à 20 % des devises (635 milliards en devises) soit 127 milliards de CHF en actions, ce qui correspond à 14’941 CHF par habitant (pas par contribuable, je précise !)

placement de devises de la BNS categories fin juin 2016

bilan BNS juin 2016

 

On comprend pourquoi certains titres n’arrêtent pas de monter…

Zerohedge l’a bien mentionné, la BNS possède près de 1.5 milliards de USD dans Apple (entre autres)

Vous trouverez les détails ici: http://www.zerohedge.com/news/2016-08-04/mystery-buyer-revealed-swiss-national-banks-us-stock-holdings-rose-50-first-half-rec

SNB top holdings

 

C’est l’histoire d’un type qui se demande combien font 2+2.

Il demande à son médecin à l’occasion. Ce dernier répond: « Je pense connaître la réponse, mais il va falloir que je demande l’avis de mes confrères ».

Notre homme se tourne alors vers un mathématicien et lui pose la même question. Le savant lui répond 3,9 périodique.

La réponse ne le satisfait pas. En désespoir de cause, il contacte un économiste et un comptable. Combien font 2+2 ?

L’économiste: « D’après mes tables environ 4, mais je vous dirai dans quelques temps pourquoi la réponse que je vous fournis est fausse. »

Le comptable: « Dîtes moi combien vous voudriez que ça fasse ! »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: Le Bail-in est prêt

Je suis tombé sur cette vidéo (merci Stef)

Les politiques ne réfléchissent pas….ou mal.

Si tout le monde est au courant, que va-t-il se passer ?

Les épargnants vont retirer leur argent des « bad banks » ce qui aura pour effet d’accentuer les difficultés de ces mêmes bad banks.

 

Je vous en avait déjà parlé le 2 avril de cette année: Le Bail-in devient à la mode dans le monde entier ! (le cash est roi, mais pas sur les comptes bancaires)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Chypre: Le bal des vampires

Ce week-end j’étais à la montagne, mais j’ai pu suivre les événements qui surviennent actuellement à Chypre et l’invitation au bal des vampires.

Même si les règles changent prochainement et que le gouvernement chypriote renonce (taux de prélèvement etc. ou voire même retrait de cette taxe) le mal est fait !

banking people banks

bankraub

 

Je ne vais pas m’étendre sur tout ce qui a été déjà écrit, je me permets pour débuter de remettre quelques liens que je trouve importants

Charles Gave: http://institutdeslibertes.org/chypre-plus-quun-crime-une-faute/

Mike Sheldock qui dit aux espagnols etc. de retirer leurs billes des banques par peur de contagion :http://globaleconomicanalysis.blogspot.ch/2013/03/contagion-begging-actions-expect-bank.html?m=1

Standard and Poor’s qui s’inquiète d’une explosion sociale en Europe: http://www.reuters.com/article/2013/03/18/us-eurozone-sp-idUSBRE92H03320130318

Simone Walper a déjà emis l’idée en janvier 2013 de la sasie des assurance-vie par l’Etat français, je cite:

« En face de nos 1 800Mds€ de stock de dette il y a 1 230Mds€ d’assurance-vie et 571Mds€ de livrets, soit 1 811Mds€. Nos créanciers le savent et ils savent que les 120 000 fonctionnaires de Bercy sauront réquisitionner cette épargne.

Assurance-vie et dépôts sur livrets = de l’argent directement mobilisable pour calmer nos créanciers. Tout l’arsenal juridique est prêt. Techniquement, un pays ne fait défaut que s’il floue des débiteurs étrangers. S’il se contente de vous confisquer votre argent, il ne fait pas défaut. C’est le principe de non ingérence. Téléchargez donc le très instructif projet de loi de finance pour 2013: ici

Un de mes jeunes (mais avisé) collègue a attiré mon oeil sur l’article 43 que vous trouverez en page 123.

Article 43 :

Instauration des clauses d’action collective dans les contrats d’émission de titres d’Etat.

Lisez bien les dispositions ainsi que ce commentaire :

L’objet de ces clauses est de faciliter la restructuration de la dette d’un Etat de la zone euro dans l’éventualité où il se révèlerait dans l’incapacité d’honorer les engagements financiers pris vis-à-vis des détenteurs obligataires selon le calendrier et les modalités initialement fixées. Par solidarité entre les Etats membres de la zone euro, l’ensemble de ces Etats s’est engagé à introduire de telles clauses. Compte tenu des excellentes conditions de financement dont bénéficie actuellement la France, leur activation au niveau national est très peu probable.

Et si les conditions deviennent moins excellentes ? Tout est prêt du côté de l’Etat. Et vous, êtes-vous prêt ? »

et Thibault Doidy de Kerguelen qui en parlait déjà en 2012: http://maviemonargent.info/2012/les-contrats-dassurance-vie-bientot-saisissables/

Je vous rappelle que l’Etat peut tout ! Taxer l’air, le levé de soleil, etc.

Pour mémoire une vidéo que j’avais posté il y a bien des années déjà (2009)

Pour revenir à ce qui arrive ce jour, on constate que les politiques feront tout pour maintenir la zone euro, tout ce qui est en leur pouvoir et ceci sans tenir compte de l’avis du peuple, allant même jusqu’à le spolier.

Les décisions politiques se prennent le week-end (banque fermée), on essaie de juguler la panique

cyprus colsed

colombe chypre

et un éventuel bank run:

bankrun5

 

Aujourd’hui l’UE et le FMI ont montré de quoi ils sont capables.

On peut considérer que Chypre est un laboratoire expérimental. On peut ainsi voir ce qui va se passer avant (peut-être) d’agir à plus grande échelle.

C’est un sacré coup de poker: http://www.zerohedge.com/news/2013-03-17/cyprus-world%E2%80%99s-biggest-poker-game

cyprus contagion

cyprus retail vs corp

Les marchés financiers ont accueilli la nouvelle avec froideur, puisque les marchés européens baissent et que surtout l’euro baisse. L’or, quant à lui, est en modeste hausse (USD 1604).

Petit message à la BNS: Avez-vous profité de la hausse de l’euro de ces dernières semaines pour en vendre (avec bénéfice) ou êtes-vous toujours lourdement chargé dans cette devise ? Car en cas de chute prononcée de l’euro, il va à nouveau falloir aller défendre le plancher de 1,20 !

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéos: Si l’histoire doit nous servir de guide (archives TSR)

7.12.1967 (mon année de naissance): Avec les accords de Bretton Woods, signés le 22 juillet 1944, les grandes lignes du système monétaire international ne reposent plus uniquement sur l’or, mais essentiellement sur le dollar. Les monnaies nationales voient ainsi leur cours indexé sur celui du billet vert et les réserves des banques centrales doivent être dorénavant constituées de devises et non uniquement de métaux précieux.

L’émission Point a interrogé un spécialiste, Jean-Marie Laya, quant au rôle de la Suisse sur le marché de l’or.

http://archives.tsr.ch/player/or-couverture

Je vous renvoie à mon article de plus d’une année concernant la couverture or (il faut par ailleurs que je le remette à jour !): Les billets sont garantis par l’or, mon oeil ! on y constate que la couverture n’est plus du tout là même que celle annoncée dans le reportage (1chf = 1,46 d’or couverture 146%), je vous laisse relire mon article pour constater la différence

21.10.1987: A l’automne 1987, le dollar et les indices boursiers des Etats-Unis plongent, entraînant des pertes records. Le magazine économique de la TSR Echo fait le point.

http://archives.tsr.ch/player/economie-krach

 

8.11.1987: Novembre 1987, les Bourses chutent, c’est la crise des marchés financiers liée à une chute spectaculaire du dollar. Sur le plateau de Table ouverte, les experts réunis autour d’Eric Burnand livrent leurs explications avant de répondre aux téléspectateurs. Première question pour rester terre-à-terre: faut-il craindre pour mon AVS?

Le plateau comprend Georges Blum, directeur de la SBS (Société de Banque Suisse) qui sera rachetée par l’UBS. Georges Rochat, industriel, Beat Kappeler, représentant de l’Union syndicale suisse.

http://archives.tsr.ch/player/bourse-questioncrises87

 

8.1.1966: Comment travailler dans une banque? Et pourquoi? A ces questions, l’émission A vous de choisir votre avenir répond par une larte présentation des métiers de la banque à travers notamment le témoignage d’apprentis et de fondés de pouvoir. La banque, ce domaine particulier de l’économie, avec ses codes rigides, sa hiérarchie, apparaît figé, comme si c’était là un gage de son sérieux.

http://archives.tsr.ch/player/metiers-banque

 

31.1.1980: Un titre on ne peut plus explicite: «La fièvre de l’or». En janvier 1980, Temps présent enquête sur cette valeur refuge en tant de crise, dix ans après la fin de la parité or voulu par les accords de Bretton Woods. C’est en effet en 1971 que l’étalon-or, imposé par les accords de Bretton Woods disparaît au profit du dollar.

Cet extrait comporte plusieurs anachronisme: on parle encore de l’ICHA, l’impôt sur le chiffre d’affaires qui sera remplacé, de haute lutte, par la TVA. Un des intervenants est directeur de la Société de Banque Suisse, qui fusionnera avec ‘Union de Banque Suisse en 1998. En voyez-vous d’autres?

Ce document a été diffusé à l’antenne sous le titre original : La fièvre de l’or

http://archives.tsr.ch/player/perspectives-or

 

31.5.1968: Pas facile d’aller faire ses courses en France, quand on habite Genève. A chaque passage de la douane, c’est un contrôle assuré. Dans l’autre sens aussi, les tracasseries sont de mise, puisque le francs français n’est plus accepté dans les magasins genevois. Vous avez dit l’Europe communautaire?

http://archives.tsr.ch/player/perspectives-frontieres

 

De tout temps, l’or a été une valeur refuge. Quoique… A ce sujet, les avis des passants sont partagés. Pour cette dame, dont le mari avait acheté six kilos d’or, la cause est entendue: «ça rapporte rien du tout…»!

http://archives.tsr.ch/player/or-prixpublic

23.2.1973: Qui se souvient du temps où, à la pompe à essence, les chiffres des litres tournaient plus vite que ceux des francs? Cet extrait illustre certainement le lancement des station-services Migrol en 1954 qui cassaient les prix et provoquaient des queues devant les pompes.(aujourd’hui 1.8 chf le litre dont combien de taxes ??)

Le son de cet extrait est manquant, le commentaire ayant vraisemblablement été fait en direct, depuis une cabine, et n’a pas été enregistré.

http://archives.tsr.ch/player/instant-essence

 

16.1.1963: Attention à la surchauffe. L’économie des années 60 tourne à plein régime. Le niveau de vie en profite, comme le témoigne le début de ce reportage. Mais les risques d’emballement sont accentués.

En 1964, deux arrêtés fédéraux urgents sont pris contre la surchauffe et l’inflation: l’arrêté sur le crédit et celui sur la construction.

http://archives.tsr.ch/player/economie-surchauffe

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF