Les vilains petits suisses seraient-ils responsable des malheurs de l’euro ?

C’est en tous cas ce que laisse entendre l’article du Monde: le monde la suisse la chine de l europe

Si vous lisez bien cet article vous y verrez ou omprendrez que le rédacteur n’a ABSOLUMENT rien compris et cite à la suite des arguments en complète opposition.

Je m’explique:

Tout d’abord il écrit que c’est à cause des ventes massives d’euro par la Suisse que la couronne suédoise et le dollar australien sont au plus haut contre euro (juste entre nous l’euro baisse contre toutes les monnaies du monde, Yen y compris)

Puis un paragraphe plus bas, Le rédacteur avance que le Suisse ne fait que d’acheter des euros !

Il faudrait savoir. On achète ou on vend ?

Je pense malheureusement que l’auteur de l’article ne maîtrise pas le sujet ou la langue de rédaction.

En ce qui concerne l’euro, la Suisse est le principal acheteur de cette devise et soutient ainsi son cours. Preuve en est l’augmentation à 60% (contre 51% le trimestre précédent) de l’exposition à l’euro dans le secteur des devises.

Le rapport fin juin de la BNS : http://www.snb.ch/fr/mmr/reference/pre_20120731/source/pre_20120731.fr.pdf

Je continue de penser que cela ne pourra pas durer éternellement et que la BNS se met en danger à vouloir accumuler des euros sans limite.

Trois de mes articles à ce sujet: La BNS devra rendre des comptesN’est pas la FED qui veut ! (et la BNS l’apprendra à ses dépens) et Les bilans des banques centrales en % du PIB

On dit merci qui Monsieur Euro ? Merci la BNS

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF