On va saigner

Cet article n’arrive pas comme la grêle après la vendange.

On va saigner, dans un avion ou sur le pont d’un bateau, on va saigner à se brûler la peau

La baisse d’hier sur les marché n’est, à mon humble avis, que le début de la forte correction qui s’annonce.

Pourquoi ?

Parce que depuis bien longtemps, je vous écris que les dettes sont trop lourdes que tout le système est basé sur le crédit.

Les gens achètent sans discernement.

des Bitcoins à crédit, des actions à crédit et j’en passe.

la preuve: http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/02/05/32001-20180205ARTFIG00277-bitcoins-l-interdiction-d-achat-a-credit-decidee-par-les-banques-arrive-en-europe.php

et le pire de tout, c’est le levier sur le SP500:

Ce graphique résume tout. C’EST PIRE QU’EN 2008 !

En rouge, c’est la « balance » négative des investisseurs.

La correction qui s’annonce va être terrible.

Crédits auxquels s’ajoutent les dettes:

 

Je pense que l’or va jouer son rôle de monnaie refuge. Quant aux actions de mines, elles monteront probablement, mais il est possible qu’elles baissent un peu au début à cause des appels de marge, mais rien n’est moins sûr.

Aujourd’hui les mines se traitent à des prix super bas (au contraire du SP500)

Valorisation du SP500

 

Valorisation des mines

 

Good luck

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

3 réflexions au sujet de « On va saigner »

  • 6 février 2018 à 11 h 59 min
    Permalink

    Comment est-ce que l’Economie peut avoir un prix Nobel alors que c’est tout sauf une science?
    Je vous lis, M. Crottaz et je vous crois. Je lis également M. Gero Jung de la banque Mirabaud et je le crois aussi (voir article du Temps online du jour), mais c’est un tout autre son de cloche!

    Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours « nouvelle ». Allan Greenspan

  • 6 février 2018 à 21 h 45 min
    Permalink

    Bonjour Olivier

    Hier soir les banques centrales ont dû intervenir. En effet le T bond 10Y rebaissait de 5% en clôture, le Bund 10 ansde 2.15% et l’OAT 10 ans de 2.05%.

  • 7 février 2018 à 10 h 00 min
    Permalink

    Bonjour,
    Ne doit-on pas être inquiet pour les mines d’or? Elles ont des PER élevés, des rendements sur dividende très bas, leurs capitalisations sont très élevées aussi.
    Malgré la hausse du cour de l’or, les performances des actions de mines d’or s’enfoncent dans le négatif ou stagnent au mieux.
    Et en ces jours de chute boursière, elles n’apparaissent même plus comme un refuge.

Les commentaires sont fermés.