L’Uranium bouillonne

Il y a déjà pas mal de temps, je vous avais parlé d’investir dans l’uranium (merci de prendre à nouveau note que ce n’est pas un débat écologique ici et que c’est juste un avis concernant le secteur pour ceux que cela intéresse, merci de respecter ce point)

Je repasse rapidement sur le fait que l’offre et la demande était à flux tendu et que l’offre ne suffisait pas à satisfaire la demande.

ici: http://www.crottaz-finance.ch/blog/pourquoi-luranium-pourrait-monter-et-comment-en-profiter/ (avec les différents véhicules d’investissements)

et ici : http://www.crottaz-finance.ch/blog/luranium-un-futur-boursier-a-jouer/

Dernièrement, le plus grand producteur mondial Cameco a annoncé la fermeture d’une de ses mines car les (anciens) contrats qui permettaient de vendre l’uranium à bon prix arrivent à échéance et que désormais produire se réalise à perte.

Cameco and Areva have decided to suspend McArthur River Mine and Key Lake Mill Operations

En conséquence, la fermeture de cette mine provoque une baisse de 9% de la production mondiale !!!!

Actions =  réaction, le cours de l’uranium a bondi et continue même de monter.

Effectivement la production chute

quelques documents assez complet:

une article: Mine Shutdown Heats Up Uranium Prices – Barron’s

une vue sur le secteur: Doppelseiten_Uran_en

une autre vue avec une liste de sociétés du secteur: haywood uranium comment

 

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

6 réflexions au sujet de « L’Uranium bouillonne »

  • 22 novembre 2017 à 20 h 57 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.
    Merci pour cette étude. J’ai également relevé que; en 1 mois Uranium Participation Corp (U.To) CA9170171057 a grimpé de 28%.

  • 26 novembre 2017 à 4 h 38 min
    Permalink

    Je vous suis avec attention
    mais j’ai quelques difficultés
    à lire vos textes gris clair sur fond blanc.
    Peut-être suis-je le seul.
    Cordialement.

  • 26 novembre 2017 à 11 h 40 min
    Permalink

    « L’effort de documentation et d’analyse réalisé est remarquable.

    Votre constat sur l’évolution du cours de l’uranium dénote l’importance de l’information dans le cadre d’un investissement.

    Plus précisément, la détection ou l’anticipation d’une offre inférieure à la demande apporte un avantage décisif à l’investisseur.

    En effet, le signal de Cameco et de Areva, deux leaders mondiaux en production, indiquant la fermeture d’une usine est suffisamment fort pour faire basculer le cours de la matière première.

    Naturellement, la tension sur les quantités disponibles appuie la montée des prix.

    La chute de la production d’uranium sera-t-elle durable ?

    Elle dépend surtout de la demande énergétique et donc de la croissance économique mondiale – Chine ; USA ; Europe.

    En bref, il faut être à l’affût de la bonne information pour ne perdre aucune opportunité

  • 29 novembre 2017 à 10 h 42 min
    Permalink

    Sous ce lien, un article relatif à la réduction de la production d’uranium :http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-reduction-de-la-production-d-uranium–tres-positive–pour-le-marche.aspx?article=11823375448H11690&redirect=false&contributor=The+Energy+Report.
    Dans ce secteur, je souhaiterais vos avis sur LARAMIDE autrefois recommandé par M.Crottaz et Kivalliq Energy qui est actuellement sous 0,10 alors que je me souviens d’une recommandation d’une lettre belge avec un objectif de 1 CAD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *