Les prêts débiles des élites européennes à la Grèce

Voilà tout est bien qui fini bien. Comme dans tout bon film le happy end est de mise.

Nous sommes passé très prêt d’un Grexit et malgré le fait avoué que certains ministres des finances de certains pays étaient contre cette aide massive, les dirigeants politiques ont réussi un tour de force : Donner encore de l’alcool à un alcoolique dont le foie est complètement pourri.

Les révélations concernant ce polar de série B sortent chaque jour comme:

Tsipras: Alexis Tsipras aurait sollicité Vladimir Poutine pour aider la Grèce à imprimer des drachmes (démenti par Poutine lui-même)

(très étonnant que le sérieux “Le Temps” journal de “mainstream” ose citer le site Zerohedge…en général on décrie les sites alternatifs qui dénoncent certaines pratiques de manipulations de cours etc.)

Varoufakis: Le plan B aux allures de polar de l’apprenti sorcier Varoufakis (Le pire dans toute cela c’est les grecs n’avaient même plus de quoi imprimer des billets, ayant détruit les presses: https://uk.news.yahoo.com/cant-print-drachmas-says-greeces-101107328.html#im9UGnt)

Les Grecs impriment toujours des euros (billets) et il y a un tournus comme on peut le voir ici: http://www.ecb.europa.eu/stats/euro/production/html/index.en.html

Dès lors comment savoir si des billets imprimés dans un pays peuvent être valables ou non (en imaginant qu’un pays sorte de la zone euro)?

Une piste ici: http://www.zerohedge.com/news/2015-06-16/how-find-what-country-euro-note

Tout cela me fait penser à une tragi-comédie.

Plus sérieusement, les chiffres sont têtus et je ne vois pas comment ce que je prédis depuis des années ne va pas se produire, à savoir la sortie de la zone euro d’un (ou plusieurs membres)

Quand on regarde l’échelonnement de la dette grecque, on sait comment cela va finir. Ce n’est juste qu’une question de temps.

grece dette hors tbills

greece boat hole

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

2 réflexions au sujet de « Les prêts débiles des élites européennes à la Grèce »

  • 28 juillet 2015 à 12 h 09 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.
    Il y aura un Grexit. Toute cette comédie va se reproduire sous peu.

  • 28 juillet 2015 à 13 h 07 min
    Permalink

    Cher Monsieur Crottaz,
    Voici ci-après le schéma de pensée positif de nos Malheureux collègues de l’UE :

    « Nous ne sommes plus sur terre mais nous sommes entrés dans la 4ème dimension. Il n’y a plus de sol plus d’espace, plus de mur à gauche ou à droite. Nous sommes dans un rêve, nous flottons dans la relativité spatiale temporelle. Plus rien n’existe, plus rien n’a de sens. Tout est beau, tout est moche, tout est égal, tout est inégal. Tout ce vaut. Les signes +/- sont passés par l’obsolescence ordonnée de nos bons et fidèles représentants.

    Peu importe, l’important c’est que nous sommes tous ensemble, c’est merveilleux. Tout va bien, tout est sous contrôle aussi longtemps que nous suivrons les très bonnes recommandations de nos bons et fidèles représentants car ils s’engagent fermement à nous aimer et à nous vouloir du bien. Même si parfois, rien ne bouge.

    Ils nous garantissent le pain, la voiture, l’ordinateur, un toit et tous les X années on peut voter. Le reste du temps on peut manifester sans trop de risque de se faire exécuter. L’UE c’est chouette pour ça.

    Bientôt ce sera encore mieux car nos gouvernements nationaux seront abolis, les sacrifices des uns serviront à combler les jouissances des autres, et la grande NATION européen verra le jour.

    L’avenir de nos enfants et tout ce qui peut être des plus radieux.

    S’agissant des dettes, aucune importance on verra plus tard. Les créanciers n’ont pas le choix soit ils perdent tout une bonne foi pour toute, soit ils attendent et perdent quant même à la fin, mais dans très longtemps et tout le monde n’y verra que du feu. Oups, mais ce n’est pas honnête cela, ben ce n’est pas grave on s’en tape les viennent en suite ne pourront assurément pas s’arranger comme nos prédécesseurs l’ont fait en 14 et en 39.

    De toute façon ce n’est pas nous les responsables mais eux, ceux que nous avons élus pour nous diriger.»

    Ce schéma de pensée ne me fait pas du tout vibrer bien au contraire, j’aime trop mon indépendance et ma volonté de liberté responsable.

Les commentaires sont fermés.