Les actions, l’or, le pétrole ou les obligations pour le long terme ?

Barry Ritholtz produit un graphique qui compare l’évolution (en USD) des divers investissement sur 40 ans.

N’est pas  “performer” qui veut !

Les actions ont été battues, non seulement par l’or, mais par les obligations,,,,,

NB: au sujet de l’inflation…pour autant que ce soit la vraie et non une inflation trafiquée par les autorités….

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

9 réflexions au sujet de « Les actions, l’or, le pétrole ou les obligations pour le long terme ? »

  • 17 janvier 2011 à 22 h 23 min
    Permalink

    Surtout pas les obligations de l’Etat espagnol !

    Espagne : emprunt à 10 ans :

    Le 18 novembre 2010, l’Espagne avait lancé un emprunt à 10 ans. L’Espagne avait dû payer un taux d’intérêt de 4,615 %.

    Un mois plus tard, le 16 décembre 2010, l’Espagne a dû payer un taux d’intérêt de 5,446 %.

    Un mois plus tard, lundi 17 janvier 2011, l’Espagne a eu peur d’affronter le marché : l’Espagne a annulé un emprunt à 10 ans. L’Espagne a décidé de le remplacer par un emprunt syndiqué (via un pool de banques).

    “A l’heure actuelle, l’Espagne pense qu’il y a moins de risque par syndication qu’en affrontant directement le marché” a relevé Patrick Jacq, stratégiste obligataire chez BNP Paribas.

    Résultat de cet emprunt à 10 ans : l’Espagne a quand même dû payer un taux d’intérêt ENCORE UNE FOIS EN HAUSSE.

    Les taux devraient tourner autour de 5,6 % ou 5,7 %, a indiqué lundi à l’AFP la banque Société Générale impliquée dans l’opération.

    http://www.romandie.com/infos/News2/201101171845150AWP.asp

    Plus les jours passent, plus l’Espagne emprunte à des taux d’intérêt de plus en plus élevés.

    Et même lorsque l’Espagne évite d’affronter le marché, elle emprunte quand même à des taux d’intérêt de plus en plus élevés.

  • 18 janvier 2011 à 7 h 37 min
    Permalink

    Bonjour,

    Vous en pensez quoi de cette obligation suisse perpetuelle ,coupon 6% brut:

    6.5 Hero perpetuelle,cotee a francfort,CH0106446922.

    Serait elle fortement touchee en cas de krach oblig?

    JL

  • 18 janvier 2011 à 10 h 03 min
    Permalink

    Heu , c’est normale que la ligne de l’inflation est une ligne droite ?? c’est statistiquement rare ( voir impossible)

  • 18 janvier 2011 à 10 h 44 min
    Permalink

    ce n’est pas droit mais complétement écrasé par le graphique et les hausses d’autres véhicules je suppose

  • 18 janvier 2011 à 14 h 45 min
    Permalink

    Non Olivier, la valeur de l’inflation sur ce graphique n’est pas écrasée. Simplement nous avons une échelle arithmétique en ordonnée verticale Y(en %), comme en abscisse horizontale en X(années).

    On utilise l’échelle arithmétique sur des graphes reprenant de quelques jours à quelques mois le cours d’une action. L’échelle semi-logarithmique s’applique plutôt pour des observations à plus long terme. Ce qui aurait dû être fait sur ce graphique.

    Les deux échelles ont leurs mérites. Pour des études fines il est préférable d’utiliser les deux. En effet, ici sur une échelle semi-log, la courbe de l’inflation serait une courbe visible et non une presque droite! Car le semi-log encadre mieux une valeur X et la distingue des autres. L’inverse est vrai aussi pour une valeur Y. C’est au “chartiste” de choisir son échelle et montrer ce qu’il veut montrer. Mais un fait indégnable c’est que pour des graphiques à moyen terme comme celui-ci(40 ans), l’échelle semi-loarithmique eût été plus significative!

    Quant à la différence entre les deux échelles, elle est simple:
    – Une échelle arithmétique donne des différences absolues; les valeurs ayant le même écart entre elles (suite arithmétique) comme 10-20-30 et 40 (écart de 10).
    – L’échelle semi-log aligne des valeurs ayant le même écart relatif(= suite géométrique) comme 10-20-40 et 80 (écart de 100% entre toutes ces mesures).

    Voilàààà! 😉

  • 18 janvier 2011 à 14 h 50 min
    Permalink

    Sur ce graphique, M. Barry Ritholtz semble s’intéresser davantage aux incohérences du prix du pétrole et vouloir masquer le mouvement de l’inflation! 😉

  • 18 janvier 2011 à 17 h 57 min
    Permalink

    Cet or je n’y croit plus tellement car il a pris 7 fois ça valeur et dans le même temps le dollars a été divisé par 2 par rapport au frs. O.K il y a énormément de dollars de dette mais là ça fait beaucoup,car il faut pas oublier que ces dettes font partie d’actif tangibles???Votre avis M.Olivier

  • 18 janvier 2011 à 23 h 00 min
    Permalink

    Les banques espagnoles ont 104,781 milliards d’euros d’actifs pourris.

    Lisez cet article :

    Mardi 18 janvier 2011 :

    Espagne : les créances douteuses des banques au plus haut depuis 15 ans.

    Le taux de créances douteuses des banques espagnoles, indice de leur vulnérabilité, a encore progressé en novembre, atteignant son niveau le plus haut depuis janvier 1996, à 5,68 %, selon les chiffres publiés mardi par la Banque d’Espagne.

    Les créances douteuses des établissements bancaires du pays s’élevaient à 104,781 milliards d’euros en novembre, soit 5,68 % du total des créances, contre 5,66 % en octobre.

    Ce taux, qui n’était que de 4,98 % en octobre 2009, est le plus élevé depuis janvier 1996, selon les calculs effectués par plusieurs médias espagnols.

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iEhbVUZiKn9yEdwAIFVHrESwheOQ?docId=CNG.31cc9d395c02d6db0b6afdb43ea9021e.a71

  • 19 janvier 2011 à 12 h 18 min
    Permalink

    Bonjour TLM
    Je ne sais pas si l’OR va encore monter. Mais il vaudrait mieux en parler avec Leïla Trabelsi, elle doit avoir des tuyaux !!

Les commentaires sont fermés.