Gold vs mines

Après mes articles « c’est parti mes goldy »

i2017: http://www.crottaz-finance.ch/blog/cest-parti-goldy-cest-reparti-goldy/

et fin 2015: http://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/

dans lesquels, j’ai eu le fin nez de signaler des points bas, je me permets de revenir sur l’or, les mines et leur évolution liée (ou pas).

Tout d’abord, un graphique emprunté de cette vidéo (qui est sortie fin août vidéo à écouter si l’analyse technique vous intéresse).

L’auteur pense que nous n’avons rien vu sur la hausse de l’or et que ce n’est qu’un début.

Revenons sur le billet du jour:

Faut-il détenir de l’or ou des mines et est-ce que ces dernières ont un levier par rapport à l’or ?

Un partie de la réponse se trouve dans les graphiques suivants:

Depuis 1983, il ne semble pas que détenir des mines en lieu et place de l’or était profitable, surtout depuis 2008, MAIS…

Un rattrapage pourrait avoir lieu et si l’or se maintient ou continue de remonter – ce qui semble être le cas – et un multiple sur le mines pourrait s’afficher.

Qui plus est, le graphique ci-dessous nous montre des éléments intéressants.

L’or a battu les mines (en rouge) depuis 2008 jusqu’en 2015 (pour rappel l’or a chuté de 2011 à 2015) et ce n’est que récemment que les mines ont recommencé à battre l’or en performance (ce qui tend à démontrer le levier des mines (dans les deux sens)).

Un élément plus fondamental: Le pic de production de l’or semble avoir été touché en 2015

 

Conclusion: il faut être investi dans les mines quand le cours de l’or s’apprécie et le graphique « GOLD vs Mines » indique un énorme potentiel sur les mines.

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

3 réflexions au sujet de « Gold vs mines »

  • 5 septembre 2017 à 14 h 36 min
    Permalink

    Salut Olivier,

    Graphiquement, le cours de l’or a franchi une première étape avec les 1300 $. Le plus dur reste de briser le niveau de 1370 $.

    Si c’est le cas, on peut considérer que le bear market qui commencé en 2013 is over comme le disent si bien les Américains.

    Concernant les minières aurifères, j’ai vendu en juillet 2017 Agnico Eagle avec une belle plus value de plus de 50 % même si je pouvais doubler la mise. Ceci dit, je pouvais la conserver pendant quelques semaines car son cours de Bourse est monté. Mais étant donné que je possède un portefeuille mono devise (uniquement en euro), la hausse violente de l’euro face dollar l’aurait annihilé.

    Alors pourquoi ? Parce que je souhaite m’exposer d’une manière plus défensive sur ce secteur réputé volatile. Du coup, je privilégie les royalties et les streaming dont leur modèle me semble compréhensible.

    Pour ceux qui souhaitent investir sur ce secteur sans chercher à prendre des risques inconsidérés, il y a les ETF GDX et GDXJ.

    Cordialement.

  • 5 septembre 2017 à 19 h 19 min
    Permalink

    Bonjour Olivier.

    Merci pour l’analyse, elle confirme la mienne.

  • 17 septembre 2017 à 13 h 33 min
    Permalink

    Bonjour,
    Mon intervention ne vise pas l’or mais l’uranium, mais il n’est plus possible de poster sur les articles qui visaient l’uranium.
    Quel crédit accorder à cet article de Charles Sannat ?
    https://insolentiae.com/fin-du-petrole-larabie-lance-un-appel-doffres-pour-des-centrales-nucleaires/#comment-25136
    Il y a tellement longtemps que l’on nous prédit la décroissance, voire la fin du pétrole.
    Si l’Arabie et sans doute d’autres pays de l’OPEP craignent une forte diminution de leur production et s’orientent vers le nucléaire, peut-on considérer qu’il est temps d’investir dans les producteurs d’uranium et que le cours de ce dernier va enfin s’orienter à la hausse ?
    Je pense notamment à LARAMIDE évoqué antérieurement par M.Crottaz et d’autres intervenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *