Pourquoi l’uranium pourrait monter et comment en profiter !

Comme je vous l’ai mentionné, il y a peu, dans mon article précédent sur l’uranium http://blog.crottaz-finance.ch/luranium-un-futur-boursier-a-jouer/

loin de moi l’idée de prôner le nucléaire ou d’ouvrir débat. Cet article n’est orienté qu’avec une vision d’investissement.

Pour débuter, l’article qui mentionne la construction de 110 nouvelles centrales nucléaires en Chine ne vous a certainement pas échappé.

http://www.rts.ch/info/monde/7173878-la-chine-prevoit-de-construire-110-centrales-nucleaires-d-ici-15-ans.html?rts_source=rss_t

Ce n’est pas parce que la chine va construire en nombre des centrales que c’est l’unique argument qui me fait dire que l’uranium pourrait monter.

Tout d’abord les graphiques du cours de l’Uranium

IMG_6902

IMG_6903

IMG_6904

Lire la suite

L’Uranium un futur boursier à jouer ?

Fukushima tout le monde s’en souvient ! La pollution est toujours là et pour très longtemps (http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/intro.html)

Tchernobyl (1986) on s’en souvient (déjà un peu moins), mais la pollution est toujours là.

Loin de moi l’idée de prôner le nucléaire, mais la consommation d’énergie dans le monde est énorme et ne peut être totalement assurée de manière propre.

Au moment où des centrales nucléaires sont fermées, les pays abandonnant le nucléaire se retourne souvent vers du polluant comme le charbon (centrale à flamme)

A quand le solaire rentable ? A quand l’éolienne rentable ?

En Suisse, plus de la moitié de notre production d’électricité est hydraulique:  http://www.bfe.admin.ch/themen/00490/00491/index.html?lang=fr dont la Grande-Dixence (le plus haut barrage poids du monde) fait partie.

dix

Voici la liste des Barrages en Suisse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_lacs_de_barrage_de_Suisse

Revenons à nos moutons et aux investissements.

Suite à Fukushima, l’uranium et les actions du secteur ont fortement chutés jusqu’à perdre 90% de leurs valeurs pour certains d’entre elles.

Lire la suite

Vidéos: Si l’histoire doit nous servir de guide (archives TSR)

7.12.1967 (mon année de naissance): Avec les accords de Bretton Woods, signés le 22 juillet 1944, les grandes lignes du système monétaire international ne reposent plus uniquement sur l’or, mais essentiellement sur le dollar. Les monnaies nationales voient ainsi leur cours indexé sur celui du billet vert et les réserves des banques centrales doivent être dorénavant constituées de devises et non uniquement de métaux précieux.

L’émission Point a interrogé un spécialiste, Jean-Marie Laya, quant au rôle de la Suisse sur le marché de l’or.

http://archives.tsr.ch/player/or-couverture

Je vous renvoie à mon article de plus d’une année concernant la couverture or (il faut par ailleurs que je le remette à jour !): Les billets sont garantis par l’or, mon oeil ! on y constate que la couverture n’est plus du tout là même que celle annoncée dans le reportage (1chf = 1,46 d’or couverture 146%), je vous laisse relire mon article pour constater la différence

21.10.1987: A l’automne 1987, le dollar et les indices boursiers des Etats-Unis plongent, entraînant des pertes records. Le magazine économique de la TSR Echo fait le point.

http://archives.tsr.ch/player/economie-krach

 

8.11.1987: Novembre 1987, les Bourses chutent, c’est la crise des marchés financiers liée à une chute spectaculaire du dollar. Sur le plateau de Table ouverte, les experts réunis autour d’Eric Burnand livrent leurs explications avant de répondre aux téléspectateurs. Première question pour rester terre-à-terre: faut-il craindre pour mon AVS?

Le plateau comprend Georges Blum, directeur de la SBS (Société de Banque Suisse) qui sera rachetée par l’UBS. Georges Rochat, industriel, Beat Kappeler, représentant de l’Union syndicale suisse.

http://archives.tsr.ch/player/bourse-questioncrises87

 

8.1.1966: Comment travailler dans une banque? Et pourquoi? A ces questions, l’émission A vous de choisir votre avenir répond par une larte présentation des métiers de la banque à travers notamment le témoignage d’apprentis et de fondés de pouvoir. La banque, ce domaine particulier de l’économie, avec ses codes rigides, sa hiérarchie, apparaît figé, comme si c’était là un gage de son sérieux.

http://archives.tsr.ch/player/metiers-banque

 

31.1.1980: Un titre on ne peut plus explicite: «La fièvre de l’or». En janvier 1980, Temps présent enquête sur cette valeur refuge en tant de crise, dix ans après la fin de la parité or voulu par les accords de Bretton Woods. C’est en effet en 1971 que l’étalon-or, imposé par les accords de Bretton Woods disparaît au profit du dollar.

Cet extrait comporte plusieurs anachronisme: on parle encore de l’ICHA, l’impôt sur le chiffre d’affaires qui sera remplacé, de haute lutte, par la TVA. Un des intervenants est directeur de la Société de Banque Suisse, qui fusionnera avec ‘Union de Banque Suisse en 1998. En voyez-vous d’autres?

Ce document a été diffusé à l’antenne sous le titre original : La fièvre de l’or

http://archives.tsr.ch/player/perspectives-or

 

31.5.1968: Pas facile d’aller faire ses courses en France, quand on habite Genève. A chaque passage de la douane, c’est un contrôle assuré. Dans l’autre sens aussi, les tracasseries sont de mise, puisque le francs français n’est plus accepté dans les magasins genevois. Vous avez dit l’Europe communautaire?

http://archives.tsr.ch/player/perspectives-frontieres

 

De tout temps, l’or a été une valeur refuge. Quoique… A ce sujet, les avis des passants sont partagés. Pour cette dame, dont le mari avait acheté six kilos d’or, la cause est entendue: «ça rapporte rien du tout…»!

http://archives.tsr.ch/player/or-prixpublic

23.2.1973: Qui se souvient du temps où, à la pompe à essence, les chiffres des litres tournaient plus vite que ceux des francs? Cet extrait illustre certainement le lancement des station-services Migrol en 1954 qui cassaient les prix et provoquaient des queues devant les pompes.(aujourd’hui 1.8 chf le litre dont combien de taxes ??)

Le son de cet extrait est manquant, le commentaire ayant vraisemblablement été fait en direct, depuis une cabine, et n’a pas été enregistré.

http://archives.tsr.ch/player/instant-essence

 

16.1.1963: Attention à la surchauffe. L’économie des années 60 tourne à plein régime. Le niveau de vie en profite, comme le témoigne le début de ce reportage. Mais les risques d’emballement sont accentués.

En 1964, deux arrêtés fédéraux urgents sont pris contre la surchauffe et l’inflation: l’arrêté sur le crédit et celui sur la construction.

http://archives.tsr.ch/player/economie-surchauffe

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: Collapse by Michael Ruppert

Un reportage intéressant (sous titré en français). Ce média date de 2009. Michael Ruppert (http://en.wikipedia.org/wiki/Michael_Ruppert) fut officier de police à L.A., puis journaliste d’investigation et il est adepte de la théorie du peak oil.
Il y a des passage intéressants comme: Les dirigeants sont entrain de perdre le contrôle…..les problèmes de dérivés…..le pétrole….un billet = monnaie fiduciaire, etc.

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Pétrole et instabilité politique

Je ne vous apprend rien quand je vous dis que ça chauffe dans certains pays où des dictateurs ont sévi depuis des lustres.

Quel peut être l’impact sur le cours de l’or noir si les révoltes populaires s’étendent ?

Les cours de l’or noir ont évolué vers le haut ces dernières semaines, notamment le brut américain sur la denière journée de cotation.

Une carte géographique de la région

La production d’or noir par pays:

D’après le tableau précédent, Il semble évident que la production de pétrole tunisien, libanais ou yéménite n’influence que peut les cours, mais on peut raisonnablement se demander si nous ne sommes pas au début d’une forte hausse du pétrole, surtout due à l’instabilité politique dans les régions productrices et surtout si d’autres peuples se mettent en rébellion. Je pense notamment à l’Algérie et la Lybie qui – a eux – deux produisent près de 5% du pétrole mondial.

Et si les libyens se révoltaient ?

Et si les algériens se révoltaient ?

Et si les iraniens se révoltaient ?

Imaginez si 15-20% de la production devenait perturbé ? Je n’ose y penser

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les actions, l’or, le pétrole ou les obligations pour le long terme ?

Barry Ritholtz produit un graphique qui compare l’évolution (en USD) des divers investissement sur 40 ans.

N’est pas  « performer » qui veut !

Les actions ont été battues, non seulement par l’or, mais par les obligations,,,,,

NB: au sujet de l’inflation…pour autant que ce soit la vraie et non une inflation trafiquée par les autorités….

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le Brent ou le Crude ?

Ces derniers temps ( et assez peu de monde en parle me semble-t-il), le pétrole offre des prix différents suivant qu’il soit brent ou crude oil.

Dans la définition assez générale, on dit que le cours du Brent (mer du Nord) diffère de +ou- 3 USD par rapport au cours du brut.

Dernièrement, le cours s’est écarté de manière plus importante (plus de 7 USD)

D’après certains, la hausse du pétrole est due à la reprise économique (autre et vaste sujet..), mais aucune explication sur l’écart de cours: brent romandie

Heureusement que certains sont à l’affût de certaines nouvelles restées un peu ignorées et qui, j’en salive déjà, rejoignent mon idée du pic pétrolier maintes fois évoqué sur ce blog.

bp-face-a-une-fuite-s et surtout l’article: le-brent-proche-des-1 qui explique que la Norvège vient de revoir ses réserves à la baisse !

La Norvège serait-il le seul pays qui ne raconte pas des balivernes au sujet de ses réserves ?

Je rappelle que pour vendre plus(+), les pays annocnent de grandes réserves et que depuis des lustres ces pays producteurs ne modifient pas leur réserves ou simplement les augmentent par simple communiqués pour continuer de vendre quantité de produits raffinés.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le pétrole pique toujours deux fois

Pour faire suite à mon récent article sur le pic de production de pétrole (peak-oil), je désire vous produire quelques graphiques et articles.

D’un côté les pessimistes comme moi (je préfère réaliste comme terme) et les optimistes de l’autres s’affrontent  pour déterminer si nous nous trouvons dans une phase de sommet de production.

Cette production déclinerait, entraînant de grands changements dans notre manière de vivre.

Ce que je peux dire sans risquer de me tromper, c’est que lorsqu’une grande problématique survient, c’est à ce moment – et uniquement à ce moment là – que l’homme prend des mesures. Tant que le problème réside dans le futur, l’homo sapiens sapiens en se soucie que peu de ce qu’il va advenir. En résumé, c’est dans le mur qu’on voit le mieux le mur.

Graphique de la production de pétrole

Graphique de l’utilisation des ressources énergétiques

Une comparaison de l’utilisation du nucléaire et de l’hydraulique

On comprend aisément que si un pic pétrolier survient, le monde va se trouver dans une panade importante.

Le pentagone est inquiet:  Peak Oil pourquoi le Pentagone est pessimiste et les pays producteur continue de mentir sur leurs productions et réserves poker iran irak 

Mais on est sauvé, Natexis nous explique qu’il n’y a pas de pic de production:  natixis pas de pic

Si une banque le dit…..

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: La fin du pétrole

98% de l’énergie utilisée pour les transports est dérivée du pétrole….

La construction d’une voiture consomme entre 27 et 54 barils de pétrole (=entre 4320 et 8640 litres)

La fabrication d’un ordinateur de bureau consomme 10 fois son poids en énergie fossile, une puce électronique 600 fois……

etc.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Eole, tu décolles ?

Chose promise, chose due, voici un article sur l’énergie « propre », le vent.

56436975

L’article est scindé en deux. D’abord les arguments (synthétisés) des partisans, puis celui des opposants et, pour terminer, un exemple chiffré made by Crofin.

Les partisans évoquent les motifs suivant pour une utilisation importante des éoliennes

Des Raisons Techniques

  • c’est plus performant que des centrales thermiques (fiul, charbon, gaz etc.) car les deux tiers de l’énergie consommée par ces dernières réchauffent les fleuves, la mer ou les nuages
  • L’éolienne produit 2 Mega Watts pour une pale de 40 mètres de long, soit couvre la consommation de 2’000 personnes environ
  • La France, le Royaume-Uni sont d’excellents gisements de vents
  • Le vent est plus fort en hiver quand la consommation électrique est plus importante

Des Raisons de Politique Energétique

  • Indépendance énergétique par rapport aux autres énergies (importation etc.)
  • Le vent est inépuisable, tandis que le pétrole et l’uranium sont en quantité finie.
  • C’est un moyen de diversification des sources énergétiques.
  • Les 27 Etats membres de l’EU se sont engagés à couvrir 20% de la consommation européenne par de l’énergie renouvelable.

Des Raisons Economiques

  • Filière la plus mure et la moins coûteuse
  • Pas de surprise désagréable avec le prix de revient. Pas de coûts de combustible, pas de déchets toxiques, pas de risques majeurs.
  • Le consommateur d’électricité paie le surcoût de la production au prorata de sa consommation. C’est plus juste que le charbon ou nucléaire qui ont bénéficié de lourdes aides payées par le contribuable.
  • L’énergie est une énergie décentralisée qui génère de l’activité dans les zones rurales. Chance économique pour ces zones
  • Energie d’avenir, marché mondial énorme

Des Raisons Environnementales

  • Pas d’émissions toxiques (sauf peut-être à la télévision, mais c’est un autre débat…)
  • Sans danger pour la population, plus de 70’000 dans le monde
  • Totalement réversible. On peut l’enlever quand on veut.
  • Pas d’émission de gaz à effet de serre. contribue à la lutte contre le changement climatique

Des Raisons Sociales

 

  • Energie la mieux acceptée, retombées positives
  • Création d’emplois qualifiés (de 150 il y a quinze ans, 7’000 actuellement à 60’000 emplois en 2020)
  • Energie durable, besoin des générations futures
  • Energie de la paix. Pas de conflits pour se l’approprier

(source enerzine.com)

Les détracteurs avancent les arguments suivants:

Erreur Energétique

Le pétrole demeure indispensable pour les transports. En matière électrique la France est largement auto-suffisante avec les centrales nucléaires, elle apporte même du net de 65 milliards de KWh par an, soit plus que l’enjeu de 35’000 MW d’éolien en 2015 (souhait). Jamais l’éolien ne permettra de se passer du nucléaire

Erreur Esthétique:

Si ce sont des dizaines d’hectares parsemés de centaines d’éoliennes. 1 mât ça va, 100 mâts bonjour les dégâts.

Erreur Economique

Le gouvernement de Jospin a imposé autoritairement à EDF d’acheter le KWh à un prix trois fois supérieur au coût de revient du KWh nucléaire et six fois à celui de l’hydraulique, ceci pour développer les énergies renouvelables. Le KWh éolien est ainsi subventionné par des clients captifs (EDF)

Erreur Ethique

Le Lobby éolien s’en met plein les poches. Un arrêté ministériel en France fixe le prix d’achat à 8.2 centimes pendant 15 ans (alors que cela coûte 4.4 centimes pour une machine de 2 MW). En conclusion, le promoteur éolien encaisse 360’00 euros de revenu annuel pour 2’200 heures de fonctionnement.

Erreur Ecologique

Les éoliennes ne produisent que s’il y a du vent. Tributaire de la météo, elles doivent être complétée par des centrales thermiques classiques, donc plus d’éolienne et donc plus de centrales (au fiul etc) donc plus de réchauffement climatique

Erreur Environnementale

Pour implanter une éolienne il faut: un terrassement pour la plateforme, des chemins d’accès, 400m3 de béton armé pour la base du mât. 15 éoliennes = 6’000 m3 de béton. Si on démonte les éoliennes…qu’adviendra-t-il du béton ?

Erreur Electoraliste

Les élus ne voient souvent pas plus loin que le budget de leurs communes. Les engagements à 15 ans ne sont pas les priorités d’élus « court terme » dont la vision qu’ils peuvent avoir est tronquée. De plus, sensibles aux pressions des agriculteurs appâtés par les redevances locatives plus rémunératrices que les cultures, beaucoup d’élus sacrifient le patrimoine naturel à ce nouvel eldorado.

La conclusion des détracteurs: arrêtons toute construction d’éoliennes. Comme au Danemark où la vérité de l’achat de KWh éolien a stoppé toute nouvelle installation. Désormais les danois exportent les éoliennes….vers la France

(source le moniteur expert, Jacques Blancard

Voilà, maintenant c’est à moi de jouer.

Je trouve ces éoliennes majestueuses et le fait de produire de l’électricité par ce biais me fascine.

Par contre, il ne faut pas le faire à tout prix.

J’ai lu que ces hélices créaient des chutes de pression autour des pales. Cette baisse de pression tue les chauves-souris. Le radar des ces animaux leur permet d’éviter la pale. La chute de pression engendrée par la rotation fait exploser les cavités pulmonaires. Ces chauves-souris sont très importantes dans l’éco système dans la destruction d’insectes nuisibles….donc risque écologique peut-être.

Et puis il y a mes super calculs, attention les voici.

Les partisans annoncent qu’une éolienne permet d’alimenter la consommation de 2’000 personnes. Alors je prends ma calculatrice de mes études HP 19BII, j’applique la fameuse règle de trois et pour 7 milliards d’habitants (si on espère que tout le monde puisse y avoir droit) et j’obtiens…3’500’000 éoliennes. C’est pas mal ! Demain j’ouvre ma société d’hélices.

Mais le calcul le plus étonnant est le suivant:

Sortir du nucléaire ? Le cas français

La France produit une grande partie de son électricité (78% environ) grâce à l’énergie nucléaire. Les principales énergies renouvelables sont l’énergie hydraulique (déjà fortement utilisée partout où cela est possible), l’énergie solaire (encore trop chère pour être compétitive à grande échelle et avec le smog le soleil passera de moins en moins au travers), l’énergie produite par la biomasse, l’énergie, l’énergie géothermale et celle provenant des déchets.

La plus prometteuse semble être l’énergie éolienne, voici donc le fameux calcul de Crofin

Une firme danoise fabrique une éolienne géante de 183 m de haut avec des pales de 61.5 mètres qui sera installée en Allemagne. Cette éolienne produira 5 méga watts.

Si la France décidait de sortir du nucléaire, donc fermer son parc de 58 centrales nucléaires dont la puissance est de 63 Giga watts et les remplacer par des éoliennes de ce type, il faudrait en construire 12’600. Le littoral français compte 3’000 kilomètres de côtes (baignées par le vent). Ainsi, si c’était réalisable et si mes savants calculs sont justes, il faudrait ériger une éolienne tous les 240 mètres….. (les pales mesurent 61.5 mètres, il resterait environ 120 mètres entre chaque pale. Un chef d’oeuvre en perspective.

79190791

Voici aussi un lien sur le site de Martigny http://www.rhoneole.ch et ses magnifiques éoliennes (la plus grande de Suisse) et photos des chantiers, très intéressant.

Voilà pour ce grand article, promis je m’attelle à la finance dès demain.

Deux citations du jour: « Le vent souffle toujours dans le sens des aiguilles d’une montre ». (Thierry Roland)

et  « Le vent n’a pas de mains, et pourtant il secoue les arbres » proverbe coréen

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF