Une Barack de dettes

Sous les deux administrations Obama, la dette fédérale US a doublé !

Cela veut dire que, durant ces dernières huit années, le président Obama a accumulé autant de dettes (au niveau fédéral) que tous les présidents qui l’ont précédés…

barackdettes

 

Et le coût de la dette US

dette-et-son-cout

Si je prends un exemple fictif….

La France (sans la dette cachée) annonce 2’000 milliards de dettes et que le taux (coût) est de 1%, on obtient une charge annuelle de 20 milliards.

A l’époque (révolue) dette était de 1’000 milliards et le taux à servir de 2% soit une charge annuelle de 20 milliards.

Plus en arrière dans le temps, 500 milliards de dette et un taux de 4%, soit 20 milliards en intérêts.

 

Moralité: La baisse des taux n’a pas encouragé les gouvernements à des économies, bien au contraire !

Les taux peuvent remonter rapidement (on le sait), par contre on ne pourra pas couper la dette de moitié en cas de doublement des taux.

 

CQFD = Ce Qui Fait la Dette

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

12 réflexions au sujet de « Une Barack de dettes »

  • 22 novembre 2016 à 16 h 03 min
    Permalink

    > « on ne pourra pas couper la dette de moitié en cas de doublement des taux »
    Euh pourquoi pas ? Ca s’appelle un défaut… 🙂
    Franchement il me semble inévitable tôt ou tard.

  • 22 novembre 2016 à 16 h 26 min
    Permalink

    devaluation , hyperinflation , razzia sur les comptes des particuliers , nouvelles taxes ,,,, what else ????

  • 22 novembre 2016 à 16 h 27 min
    Permalink

    oui je pensais bien, c’est sous entendu !

  • 22 novembre 2016 à 18 h 33 min
    Permalink

    Bo njour Olivier
    Je suis du même avis de mes prédecesseurs dans les commentaires
    Augmentation des taxes, hyperinflation, capture d’épargne (bail in) etc…

  • 23 novembre 2016 à 10 h 08 min
    Permalink

    Si je comprends bien, l’argent procuré par cet endettement a été injecté dans l’économie (à l’exception du service de la dette), soit en salaires pour la consommation, en sommes payées pour des matières pour alimenter la rente des détenteurs de ressources et en investissements productifs (unités de production, infrastructures) et non productifs (armée) de biens et de services. Cela n’entraine pas nécessairement le niveau de vie individuel, si le nombre de personne bénéficiant de ce niveau augmente. Ce qui semble être le cas. L’endettement général équivaut à un impôt puisque chaque citoyen se trouve collectivement endetté par les dirigeants. Par contre, plus le nombre de citoyen est touché par cet endettement, plus l’endettement individuel est réduit. Le système bourgeois, le système bancaire traditionnel voulait que les revenus de l’état, le service de la dette et l’épargne soit assurés par les salaires et les bénéfices, à l’exclusion de l’endettement qui n’intervenait qu’en période exceptionnelle (guerre, crise). Ce système s’est effondré lorsque l’Etat s’est mis lui-même à fournir des prestations, à créer l’épargne à assurer les services. Les coût ont enflé et les bénéficiaire ont fait croire que cela était inéluctable, ce qui a conduit à des tarifications ubuesques. Le marché de détail de l’électricité est une illustration parfaitement honteuse. Le kW est acheté à l’import à 2 centimes et le fournisseur audois vous le revend après prélèvements des taxe pour elle et ses partenaire à plus de 8 fois le prix. Tout cela pour deux motifs a) aucune politique anti-dumping de la part de la Confédération et b) un coût des infrastructures suisses monopolistique dément qui subventionne des fournisseurs pour lesquels le nom de performance est une décoration murale. S’y ajoute une méthode d’expropriation scandaleuse au détriment de la population. Une machine à Tinguely ou à Shadocks.

  • 23 novembre 2016 à 16 h 22 min
    Permalink

    Bonjour Olivier,
    Ton constat est passionnant. Penses-tu que déduis-tu du fait de la constance des volumes nécessaires pour financer les dettes?

  • 23 novembre 2016 à 16 h 23 min
    Permalink

    en cas de hausse des taux c’est la catastrophe
    car il va bien falloir trouver les financements

  • 23 novembre 2016 à 18 h 34 min
    Permalink

    Bonjour Olivier
    Cela faisait longtemps que tu n’avais pas publié et cela me manquait
    Merci pour cette publication

  • 24 novembre 2016 à 14 h 01 min
    Permalink

    POssibilité de tricher sur la valeur relative des monnaies les une par rapport aux autres .Problème pour les pays de l’euro par rapport à la GB et aux USA.Est ce que l’UE tiendra si la dette de l’Italie ou de la France devient insurmontable avec une hausse des taux ?

  • 30 novembre 2016 à 20 h 20 min
    Permalink

    Certes, sur le plan civil, il existe quelques manipulations efficaces à moyen et long terme, mais il semble que celles-ci soient à bout de souffle.
    Sur le plan militaire, par contre, les enjeux sont nettement moins obstrués, et la mise en place d’un nouveau niveau de casus belli est une solution que les États-unis d’Amérique semble assumer.

    À lire : http://www.wikistrike.com/2014/08/un-document-us-parle-d-une-guerre-planifiee-globale-au-moins-dans-6-pays-a-la-fois.html

    Quel événement a permis à l’économie nord-américaine de sortir de la crise économique de 1929 ?
    Réponse : la guerre en Europe de 1939.

    Les États-Unis d’Amérique ont bien compris la leçon.

    De notre côtés, il serait temps d’ouvrir les yeux, avant que nos oreilles sifflent.

    Que la santé économique soit avec eux !

    E-Gwen.

  • 10 janvier 2017 à 12 h 30 min
    Permalink

    Comment les US sont devenus la première place du monde ? en vendant des armes à la France et à la GB pendant la première guerre mondiale.
    Avant 1914, 7 à 8ème pays industrialisé au monde, et en 1919, 1ère puissance industrielle avec détention des 75 % des lingots d’or au monde.
    En conclusion, la richesse américaine dépend de la guerre dans le monde…. (une explication basique des « erreurs diplomatiques » évidentes des US lors de la dernière décennie).

  • 10 janvier 2017 à 12 h 52 min
    Permalink

    Concernant la dette française de 2200 milliards environ , 60 % est détenue par les étrangers mais 80 % des assurances vie (1300 milliards environ) est détenu en obligations d’état européen par les français.
    2 textes dans les dernières années:
    -un pays ne fera défaut qu’à la condition qu’il ne paye pas les étrangers: sous entendu, il peut ruiner les citoyens.
    -loi sapin 2; possibilité reconductible de bloquer les ventes des assurances vie en cas de crise.
    Si a cela, on rajoute que 10% des plus riches détiennent 45% des avoirs nationaux (moins qu’ailleurs à priori), 50% des français détiennent 92 % des avoirs nationaux, l’extrème gauche a a priori de belles perspectives dans les débats télévisés.Cela explique peut être pourquoi nous sommes confrontés partout dans le monde à des inepties lors des élections démocratiques.Notons que le FN en France ne ressemble plus dans les discours au FN de Jean Marie.Il est désormais plus proche de l’extrème gauche dans les discours qu’hyperlibéral à l’époque. C’est désormais du Socialisme National (ou Nazional Socialism en Allemand). Heureusement, le type de scrutin laisse peu probable la domination politique d’un tel parti (de moins tout de suite) car , même si Marine arrivait au pouvoir, peu de chance d’obtenir la majorité au parlement.(d’ou cohabitation).
    Tout cela explique peut être le discours de Fillon relativement dur et borné (du moins pour l’instant) qui envisage une montée des taux et une obligation de réformer la France de façon profonde.
    Hollande était trés conscient du problème dés le début (ancien fiscaliste étatique) mais était bloqué par son électorat.Du coup, il fut bloqué tout le temps et finit ridicule.Un prochain président qui sera élu par tromperie (comme Hollande) et qui se retrouvera avec une hausse des taux aura , au mieux de grandes chances de ne pas finir son mandat, et au pire, de finir sur l’échafaud tellement une grande catégorie de Français lucides ont la rage de subir ces âneries depuis trop longtemps.Heureusement qu’il existe le FN pour relâcher la colère.

Les commentaires sont fermés.