Grexit ? Tous s’excitent !

Hier un documentaire de plus d’une heure sur RTS2 intitulé « Grèce: de la démocratie aux marchés »:

http://www.rts.ch/play/tv/histoire-vivante/video/grece-de-la-democratie-aux-marches?id=6901757

« L’Agora, dans l’Antiquité, représentait le centre névralgique de la cité. Aujourd’hui, en Grèce, ce mot semble avoir été vidé de son sens, le lieu étant devenu celui des transactions commerciales. Alors que le pays traverse une crise profonde, la population doit faire face au chômage, voire à la pauvreté. Chronique d’une effroyable détresse sociale. »

Les recherches internet des Grecs, reflet de leurs inquiétudes

http://www.rts.ch/info/sciences-tech/reperages-web/6903214-les-recherches-internet-des-grecs-reflet-de-leurs-inquietudes.html

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

ET la BNS persiste et signe (son arrêt de mort ?)

La BNS continue d’essayer d’affaiblir le CHF. La BNS continue de vendre du franc suisse pour acheter probablement des euros et du dollar.

http://www.tdg.ch/economie/bns-intervenue-marches-stabiliser/story/11982547

Tout est résumé dans la vidéo par le journaliste:

La BNS a perdu – à mon avis – toute sa crédibilité.

et comme je vous l’avais déjà fait remarquer, la BNS détient 100 milliards de francs suisses en actions diverses et variées (notamment américaines).

http://www.rts.ch/info/economie/6901175-apple-exxon-l-industrie-d-armement-la-bns-investit-des-milliards-aux-usa.html

http://www.rts.ch/info/economie/6900778-la-bns-privilegierait-le-gaz-de-schiste-aux-energies-renouvelable.html

Reste juste à connaître le montant des ventes de francs suisse et la taille du bilan scandaleusement dangereux de notre banque nationale.

Ici tous mes articles sur la BNS: http://blog.crottaz-finance.ch/tag/bns/

 

Pour conclure ce billet, je vous propose un scénario pour affaiblir le franc suisse:

Il était une fois une grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf.

A ces fins elle commence à manger, manger, manger jusqu’à ingurgiter tellement d’euros et de dollars qu’elle n’a plus aucune marge de manoeuvre.

Soudainement, les actifs qu’elle a emmagasinés commencent à chuter fortement. Lourdement au point de faire une perte abyssale de (allez mettons un chiffre abyssal) de 250 milliards de francs suisses.

Qui va venir à l’aide de cette grenouille pour un montant pareil ?

La Confédération !

Pour mémoire l’endettement de la Suisse (Cantons et Confédération) est d’environ 38% (mettons 40% par simplification) et le PIB Suisse est d’environ 650 milliards de CHF (par simplification aussi et comme on l’a vu en Grèce le PIB peut aussi s’écrouler!)

Si la Confédération lance des emprunts pour 250 milliards pour renflouer la BNS, il s’agira d’environ 40% d’endettement en plus pour le pays.

Le tour sera donc joué. Le suisse sera endetté à la même hauteur que ses voisins européens à 80%

 

Le but dans notre monde actuel n’étant pas d’être le meilleur, mais le moins mauvais  ou comme les autres !

 

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Grèce on y arrive enfin !

Après des années de souffrance des grecs (entre autres), la finalité que j’avais maintes fois annoncée sur ce blog, notamment en juin 2010 où j’écrivais:

« La situation n’est pas tenable et il faudra se résoudre à que, soit que des pays quittent la zone, soit que des pays quittent la zone.

Il ne reste plus qu’à déterminer lesquels et dans quel ordre. »

Qui détient la dette grècque:

IMG_3602

PSI : Private Sector

IMG_3960

voici un moment que les comptes se vident

 

Un peu d’humour en attendant le dénouement

IMG_3632

IMG_3634

IMG_3919

IMG_3925

IMG_3981

IMG_3980

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: Krach obligataire en vue ?

Je vous l’ai écrit dans un article précédent: Les Taux et l’étau se resserrent

Les taux remontent sur le compartiment obligataire à 10 ans.

bfmtv dessertine

 

france 10 years 14-6-2015

germany 10 yeras 14-6-2015

us 10 yaers 14-6-2015

 

Pour mémoire, le marché obligataire est le marché dont la taille est la plus importante.

Question: Si les investisseurs sortent des emprunts où vont-ils mettre leur argent ?

Dans les actions (déjà au plus haut ?), dans les matières premières (or, argent ?), en cash ?

 

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF