La future guerre pour les retraites ?

Les retraités de demain ne seront pas logés à la même enseigne que ceux d’aujourd’hui.

Pourquoi ?

Parce que les retraites sont financées par les personnes actives, investies sur les marchés de capitaux (à l’exception de certaines situations où la retraite figure simplement comme ligne comptable dans la dette de certains Etats pour certaines professions) et subissent de plein fouet: 1) la baisse des rendements 2) La baisse du nombre de cotisants 3) Un montage ponzien (pyramide de Ponzi).

article inspiré par: http://www.zerohedge.com/article/prepare-global-pension-war

En Irlande trois quart des caisses sont dans le rouge: troisquart caisses irlandaises dans le rouge

En suisse, Swisscanto a publié un rapport très intéressant sur 2009: caisse des pensions swisscanto

d’où le graphique ci-dessous est tiré. Question subsidiaire, pourquoi les caisses publiques sont-elles plus dans le rouge ?

A Nice, les pompiers se mettent à manifester pour leurs retraites: affrontements-entre-pompiers

Aux Etats-Unis d’Amérique, le nombre des bénéficiaires ne cesse d’augmenter (source mybudget360).

L’âge des bénéficiaires augmente à chaque minute et un déplacement des jeunes de 1970 vers les « plus âgés » de 2000 montre clairement le problème (pyramide des âges).

Je vous renvoie à mes articles précédents au sujet de la prévoyance: http://blog.crottaz-finance.ch/?cat=16

En conclusion, en accord avec les anticipations de zerohedge et comme souvent répété sur ce blog, les retraites promises ne seront pas versées (tout du moins si rien ne change), économisez pour vos vieux jours et ne comptez pas sur l’Etat pour vos vieux jours, il existe de grandes chances pour que les caisses soient vides.

Plus  les assurés, bénéficiaires se rendront compte que les mesures prises par les gouvernements (allongement des durées de cotisations etc.) ne suffiront pas,  plus la grogne montera et plus l’instabilité sociale grandira.

En Grèce, en Italie, en France, les manifestations commencent et d’ici à ce qu’elle débordent, il n’y a qu’un pas.

Les Etats ne prennent que des mesurettes au coup par coup. Les peuples ne sont prêts et ne veulent pas affronter l’inéluctable ne voulant pas admettre qu’ on leur a fait des promesses qui ne seront pas tenues: MUNDUS VULT DECIPI

Monsieur Marc Faber le dit bien: « Soit on allonge directement l’âge de la retraite à 70 ans et on coupe dans les prestations pour qu’il subsiste des montants à distribuer, soit on fonce droit dans le mur ».

N’oubliez pas: « les belles promesses, rendent les fous joyeux »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le CHF encore et toujours ?

Le Franc suisse se renforce cet après-midi contre toutes les monnaies.

Est-ce que la consolidation des ces derniers temps est terminée et que la monnaie helvétique va reprendre le chemin de la hausse ?

Tout le porte à croire. Je continue de penser que l’euro va encore faiblir contre chf.

Voici l’évolution de quelques monnaies contre franc suisse depuis le début de l’année. L’euro et la livre sterling sont à la peine

 

et l’intraday de ce jour (toutes les monnaies à la peine)

et pendant ce temps, la BNS rame, rame.

row row the boat

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La chute de l’Euro annonce-t-elle une hausse du chômage en Suisse

L’USS (Union Syndicale Suisse) demande à la BNS d’agir.

La chute de l’euro contre le franc suisse va engendrer une hausse du chômage en Suisse. Les exportations vers la Zone Euro vont en pâtir.

http://www.tsr.ch/info/economie/2210330-une-inquietante-chute-de-l-euro.html

Quelle est la corrélation entre le cours de l’euro et le taux de chômage en Suisse ?

Il n’y a aucune corrélation !

La demande de l’USS est donc infondée en se basant sur des chiffres empiriques.

La Suisse a toujours réussi à vivre avec un franc fort, pourquoi n’y arriverait-elle pas à l’avenir ?

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

La Banque Nationale Suisse a perdu 14 milliards de CHF dans la chute de l’Euro

Notre chère banque nationale annonce aujourd’hui qu’elle a perdu 14 milliards de CHF dans la chute de l’euro.

SNB loses 14 billion Swiss francs on euro’s fall

Quand je vous écrivais dans mes articles précédents que la BNS était impuissante et inconsciente: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=4584 et le 6 mai 2010: http://blog.crottaz-finance.ch/?p=4584, je n’étais pas loin de la vérité puisqu’aujourd’hui on nous communique l’étendue des dégâts.

Touts ces achats ont été effectués avec la stratégie d’affaiblir le franc suisse pour que nos exportations ne souffrent pas de la hausse de notre devise. Quel échec!

Je persiste à dire qu’il est impossible de se battre contre le marché (l’expression « pisser contre le vent » prend dès lors tout son sens) et que l’euro va continuer sa chute. Pourquoi être aussi pessimiste sur la monnaie unique ? Parce que les Etats sont trop endettés et que l’union ne fait plus la force. L’Union engendre la faiblesse. Les pays encore sains (pour autant qu’ils le soient) doivent soutenir les pays malades au risque de s’affaiblir eux-mêmes.

Si on reprend les graphiques que j’avais osé présenter sur l’évolution de l’euro depuis sa création contre CHF et du franc français sur 200 ans contre le CHF, on peut se rendre compte que la seule direction des monnaies contre le CHF reste le sud.

Constatez à nouveau:

 

La hausse de la proportion de devises étrangères dans les réserves de la BNS est évidente (et dangereuse ?)

Le franc suisse reste fort de chez fort !

Quand on sait que la BNS a vendu 1’300 tonnes d’or en 2005 au plus bas…presque aussi bas que Gordon Brown en 1999  !

Que va-t-il se passer maintenant ?

Je ne crois pas que la BNS va pouvoir acheter plus d’euro s’il chute plus encore.

Imaginez à quel niveau serait la monnaie unique si la BNS n’en n’avait pas acheté en masse ? (très certainement également par les autres banques centrales).

Aujourd’hui les shorts se sont couverts sur l’euro, mais ils peuvent revenir dès que la tendance baissière se remet en place.

les issues possibles:

  • L’euro sera revendu par la BNS en cas de hausse.
  • L’euro ne sera pas acheté en cas de baisse prochaine, les poches des banques centrales sont pleines.

Conclusion: L’euro ne peut que continuer sa descente.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Bulle Immobilière en Suisse ?

Pour faire suite à mes articles sur une possible bulle immobilière en Suisse, aux problèmes que pourraient avoir les caisses de pensions (http://blog.crottaz-finance.ch/?p=4388) , à la bulle immobilière au Canada (Vancouver, http://blog.crottaz-finance.ch/?p=4732) (j’ajoute l’article de Mish à ce dernier sujet: http://globaleconomicanalysis.blogspot.com/2010/07/vancouver-home-sales-drop-30-percent.html)),

Voici une interview de ce matin sur la RSR de monsieur Olivier Ferrari, fondateur de Coninco. Je recommande de l’écouter, car il explique avec des mots simples ce que j’avance depuis des mois.

Il dit notamment:

« On a fait croire a tout un chacun qu’il peut acquérir un bien immobilier…. »

« Prélever un capital pour un achat immobilier pour y habiter est un acte de prévoyance » (il ajoute aussi que le risque de taux est présent tout comme celui de divorce)

« Arrêtez de penser à des taux de 1% que vous vendent des annonceurs, regardez plutôt des taux à quinze ans… »

« Les gens sont obnubilés par des loyers bas engendrés par des taux d’emprunts bas.  On est dans une exagération, c’est une bulle qui se prépare »

« Potentiellement compte tenu du prix de l’immobilier, le deuxième pilier est une bombe à retardement » (surtout si les taux d’intérêts montent)

Monsieur Ferrari pense (comme moi) que nous sommes dans un scénario à la japonaise avec des taux bas pour longtemps.

« Si vous ne croyez plus au capitalisme, prenez votre prévoyance et parter sur un île »

A écouter ici: olivier ferrari rsr 07-07-10

et aussi un autre audio de ce matin: le-journal-du-matin_20100707_standard_1er-developpement_20100707-0718_5d331186-4ede-40b3-9ea3-56e0157fdafe-128k

Comme je vous l’ai déjà écrit: « comptez sur vous même pour vos vieux jours et remboursez vos dettes (immobilier compris) »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Que va faire la BNS ?

Le Franc Suisse s’envole:

Contre USD

Contre CAD

Conte Euro

Il semble qu’à nouveau la BNS essaie de contrer cette baisse en achetant encore des euros.

En ce qui me concerne, j’avais anticipé la chute de l’euro.

Je n’aurais par contre jamais imaginé que le franc suisse s’apprécierait si fortement contre les autres monnaies et surtout contre le USD (que je vois toujours remonter prochainement).

Il s’agit d’un mouvement de panique du marché et certainement que les banques centrales de tous pays achètent du bon franc suisse (ou vendent l’euro). Le CHF reste une valeur refuge par excellence et la monnaie d’un pays beaucoup moins endetté que ses voisins directs (la France, etc. sont 2,5x plus endettés que la Suisse)

La BNS semble empruntée , l’USS lui demande d’intervenir (l’euro touche un nouveau plancher – BNS priée d’intervenir) pour contrer cette hausse.

Ces syndicats pensent que la BNS peut faire quelque chose avec ses petits moyens financiers. Que Nenni, elle ne peut pas contrer le monde entier.

Par contre ce qui pourrait arriver est une prise de mesures rapides comme dans les années 70, en imposant des taux d’intérêts négatifs sur les comptes pour les non-résidents !

Dans mon délire je me suis imaginé que:

1) les gens seraient d’accord de payer pour avoir du franc suisse

2) les obligations 0%  (zéro coupon) coteront au dessus du pair… (c’est un petit délire de ma part que de voir un jour une obligation 0% 2012 à 104%)

3) les investisseurs étrangers vont alors investir dans des titres actions suisse en se disant que le dividende leur sera versé en guise rémunération. Cela offrira un soutien aux actions suisses.

4)  un « reverse dividend », à savoir que l’investisseur devra payer la société pour pouvoir détenir les titres en action…là je pousse un peu le bouchon, je vous l’accorde (autre délire de ma part)

5) la BNS allait vendre son or (1000 tonnes environ) pour acheter des euros…aie aie aie.

Et si de guerre lasse la BNS demandait à la suisse d’adhérer à la Zone Euro, cela lui enlèverait une sacrée épine du pied ?  Tout peux arriver en ce bas monde, mais je n’y crois pas un seul instant.

Citation: La qualité tiendra longtemps après que le coût ait été oublié. Henri Royce

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF