Vocabulaire crick-crack-krach

Bonjour,

Aujourd’hui je vous mets par écrit différentes versions, dont une seule se révèle être juste, pour décrire un effondrement boursier.

Le crac: c’est un bruit sec évoquant une rupture. Convient au bois mort en forêt. Convient aussi au bois de lit quand il est vivant… On dit faire crac-crac. Ne convient pas à l’élastique des bocaux, ce dernier fait clac.

Le crack: C’est un type qui n’a pas froid aux yeux. Un caïd. C’est aussi le dérivé de la cocaïne, un explosif à neurones. on pourrait dire: « esquinté par des années de transfusions sanguines, le crack s’est mis à fumer du crack. »

Craque: du verbe craquer. Produire un bruit sec, céder, se déchirer. Se dit aussi d’une défaillance nerveuse. Exemple: « Esquinté par des années de transfusions sanguines, un des courtiers les plus cracks de la bourse à craqué. Il s’est mis à fumer du crack. »

Krach: Effondrement des cours financiers, banqueroute, crise, débâcle. Exemple: « Le krach boursier a fait une première victime. Consterné par le plongeon des affaires, le courtier X a craqué. Il s’est dévêtu en pleine séance avant de monter sur l’estrade et de proférer des obscénités. Un crack de la sécurité l’a ceinturé. »

Crash: Ecrasement au sol (d’un avion). On dit « se crasher dans un champ de patates ». « La tuile suprême, pour un crack de la bourse qui a craqué, c’est de prendre l’avion pour ses changer les idées et que cet avion se crashe dans un champ de patates, car le crack de pilote avait fumé du crack. »

SO000137

Crache: Du verbe cracher: Emettre des postillons, voire pire (des injures). On peut cracher contre le vent. Exemple: « Le crack de la Bourse, victime du krach, qui s’est mis à fumer du crack parce qu’il a craqué a failli claquer. Il s’est crashé dans sa piscine, aveuglé après avoir, une fois de plus, craché contre le vent. »

L’expression cracher au bassinet (débourser de l’argent sans enthousiasme) est inapplicable en l’espèce.

L’ex-crack n’a plus rien à cracher !

(source « La Gruyère », Pierre Savary)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

N’enterrez pas le Pétrole

J’ai écrit cet article il y a deux jours déjà, mais comme l’actualité était chaude je l’ai gardé sous le coude. Le voici.

Comme dans Terminator quand Schwarzenegger annonce: « I’ll be back » et bien il se pourrait que ce pétrole refasse surface très rapidement.

Il a chuté (de 150 USD le baril à environ 90 USD).

Mon avis sur les spéculateurs qui n’existent pas a été exprimé.

La demande a fortement baissé (notamment aux USA), et alors me direz-vous.

Hé bien attachez vos ceintures…..IL (et ce n’est pas la clown de Stephen King) est là! IL dort au coin du bois, IL est prêt à frapper à nouveau.

Le voici: Le pétrole !

Pourquoi ? parce que! (trouvé cher agora).

Le peak oil est derrière nous (mais ça on le sait déjà)

retournement_p_trole_Agora

Les productions stagnent, voire baissent

r_serve_p_trole

et les découvertes de pétrole se font de plus en plus rare et difficiles. Même s’il existe des bateaux très spéciaux équipés de technologies de pointe et qui sillonnent les mers à la recherche de précieux carburants qui se louent une fortune par jour aux compagnies pétrolière, cela ne fera pas augmenter les découvertes de façon significative.

volume_de_p_trole_d_couvert

Attention les vélos !

 

Bonne journée

La citation: « qui cherche, trouve »

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Eole, tu décolles ?

Chose promise, chose due, voici un article sur l’énergie « propre », le vent.

56436975

L’article est scindé en deux. D’abord les arguments (synthétisés) des partisans, puis celui des opposants et, pour terminer, un exemple chiffré made by Crofin.

Les partisans évoquent les motifs suivant pour une utilisation importante des éoliennes

Des Raisons Techniques

  • c’est plus performant que des centrales thermiques (fiul, charbon, gaz etc.) car les deux tiers de l’énergie consommée par ces dernières réchauffent les fleuves, la mer ou les nuages
  • L’éolienne produit 2 Mega Watts pour une pale de 40 mètres de long, soit couvre la consommation de 2’000 personnes environ
  • La France, le Royaume-Uni sont d’excellents gisements de vents
  • Le vent est plus fort en hiver quand la consommation électrique est plus importante

Des Raisons de Politique Energétique

  • Indépendance énergétique par rapport aux autres énergies (importation etc.)
  • Le vent est inépuisable, tandis que le pétrole et l’uranium sont en quantité finie.
  • C’est un moyen de diversification des sources énergétiques.
  • Les 27 Etats membres de l’EU se sont engagés à couvrir 20% de la consommation européenne par de l’énergie renouvelable.

Des Raisons Economiques

  • Filière la plus mure et la moins coûteuse
  • Pas de surprise désagréable avec le prix de revient. Pas de coûts de combustible, pas de déchets toxiques, pas de risques majeurs.
  • Le consommateur d’électricité paie le surcoût de la production au prorata de sa consommation. C’est plus juste que le charbon ou nucléaire qui ont bénéficié de lourdes aides payées par le contribuable.
  • L’énergie est une énergie décentralisée qui génère de l’activité dans les zones rurales. Chance économique pour ces zones
  • Energie d’avenir, marché mondial énorme

Des Raisons Environnementales

  • Pas d’émissions toxiques (sauf peut-être à la télévision, mais c’est un autre débat…)
  • Sans danger pour la population, plus de 70’000 dans le monde
  • Totalement réversible. On peut l’enlever quand on veut.
  • Pas d’émission de gaz à effet de serre. contribue à la lutte contre le changement climatique

Des Raisons Sociales

 

  • Energie la mieux acceptée, retombées positives
  • Création d’emplois qualifiés (de 150 il y a quinze ans, 7’000 actuellement à 60’000 emplois en 2020)
  • Energie durable, besoin des générations futures
  • Energie de la paix. Pas de conflits pour se l’approprier

(source enerzine.com)

Les détracteurs avancent les arguments suivants:

Erreur Energétique

Le pétrole demeure indispensable pour les transports. En matière électrique la France est largement auto-suffisante avec les centrales nucléaires, elle apporte même du net de 65 milliards de KWh par an, soit plus que l’enjeu de 35’000 MW d’éolien en 2015 (souhait). Jamais l’éolien ne permettra de se passer du nucléaire

Erreur Esthétique:

Si ce sont des dizaines d’hectares parsemés de centaines d’éoliennes. 1 mât ça va, 100 mâts bonjour les dégâts.

Erreur Economique

Le gouvernement de Jospin a imposé autoritairement à EDF d’acheter le KWh à un prix trois fois supérieur au coût de revient du KWh nucléaire et six fois à celui de l’hydraulique, ceci pour développer les énergies renouvelables. Le KWh éolien est ainsi subventionné par des clients captifs (EDF)

Erreur Ethique

Le Lobby éolien s’en met plein les poches. Un arrêté ministériel en France fixe le prix d’achat à 8.2 centimes pendant 15 ans (alors que cela coûte 4.4 centimes pour une machine de 2 MW). En conclusion, le promoteur éolien encaisse 360’00 euros de revenu annuel pour 2’200 heures de fonctionnement.

Erreur Ecologique

Les éoliennes ne produisent que s’il y a du vent. Tributaire de la météo, elles doivent être complétée par des centrales thermiques classiques, donc plus d’éolienne et donc plus de centrales (au fiul etc) donc plus de réchauffement climatique

Erreur Environnementale

Pour implanter une éolienne il faut: un terrassement pour la plateforme, des chemins d’accès, 400m3 de béton armé pour la base du mât. 15 éoliennes = 6’000 m3 de béton. Si on démonte les éoliennes…qu’adviendra-t-il du béton ?

Erreur Electoraliste

Les élus ne voient souvent pas plus loin que le budget de leurs communes. Les engagements à 15 ans ne sont pas les priorités d’élus « court terme » dont la vision qu’ils peuvent avoir est tronquée. De plus, sensibles aux pressions des agriculteurs appâtés par les redevances locatives plus rémunératrices que les cultures, beaucoup d’élus sacrifient le patrimoine naturel à ce nouvel eldorado.

La conclusion des détracteurs: arrêtons toute construction d’éoliennes. Comme au Danemark où la vérité de l’achat de KWh éolien a stoppé toute nouvelle installation. Désormais les danois exportent les éoliennes….vers la France

(source le moniteur expert, Jacques Blancard

Voilà, maintenant c’est à moi de jouer.

Je trouve ces éoliennes majestueuses et le fait de produire de l’électricité par ce biais me fascine.

Par contre, il ne faut pas le faire à tout prix.

J’ai lu que ces hélices créaient des chutes de pression autour des pales. Cette baisse de pression tue les chauves-souris. Le radar des ces animaux leur permet d’éviter la pale. La chute de pression engendrée par la rotation fait exploser les cavités pulmonaires. Ces chauves-souris sont très importantes dans l’éco système dans la destruction d’insectes nuisibles….donc risque écologique peut-être.

Et puis il y a mes super calculs, attention les voici.

Les partisans annoncent qu’une éolienne permet d’alimenter la consommation de 2’000 personnes. Alors je prends ma calculatrice de mes études HP 19BII, j’applique la fameuse règle de trois et pour 7 milliards d’habitants (si on espère que tout le monde puisse y avoir droit) et j’obtiens…3’500’000 éoliennes. C’est pas mal ! Demain j’ouvre ma société d’hélices.

Mais le calcul le plus étonnant est le suivant:

Sortir du nucléaire ? Le cas français

La France produit une grande partie de son électricité (78% environ) grâce à l’énergie nucléaire. Les principales énergies renouvelables sont l’énergie hydraulique (déjà fortement utilisée partout où cela est possible), l’énergie solaire (encore trop chère pour être compétitive à grande échelle et avec le smog le soleil passera de moins en moins au travers), l’énergie produite par la biomasse, l’énergie, l’énergie géothermale et celle provenant des déchets.

La plus prometteuse semble être l’énergie éolienne, voici donc le fameux calcul de Crofin

Une firme danoise fabrique une éolienne géante de 183 m de haut avec des pales de 61.5 mètres qui sera installée en Allemagne. Cette éolienne produira 5 méga watts.

Si la France décidait de sortir du nucléaire, donc fermer son parc de 58 centrales nucléaires dont la puissance est de 63 Giga watts et les remplacer par des éoliennes de ce type, il faudrait en construire 12’600. Le littoral français compte 3’000 kilomètres de côtes (baignées par le vent). Ainsi, si c’était réalisable et si mes savants calculs sont justes, il faudrait ériger une éolienne tous les 240 mètres….. (les pales mesurent 61.5 mètres, il resterait environ 120 mètres entre chaque pale. Un chef d’oeuvre en perspective.

79190791

Voici aussi un lien sur le site de Martigny http://www.rhoneole.ch et ses magnifiques éoliennes (la plus grande de Suisse) et photos des chantiers, très intéressant.

Voilà pour ce grand article, promis je m’attelle à la finance dès demain.

Deux citations du jour: « Le vent souffle toujours dans le sens des aiguilles d’une montre ». (Thierry Roland)

et  « Le vent n’a pas de mains, et pourtant il secoue les arbres » proverbe coréen

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Taux nominaux contre taux réels

Ralentissement ouest-européen c’est grave ! C’est le constructeur Japonais Honda l’annonce ce matin !

Cela ne me surprend pas, il ne faut pas se leurrer, la crise américaine fera des vagues par ici (elle les engendre déjà), merci la globalisation.

Rapidement ce matin: si les support (techniques du style 7000 points sur le SMI)) des marchés actions européens ne tiennent pas aujourd’hui, on doit se rendre à l’évidence que le rallye depuis le 15 juillet (voir mon article) sera terminé, mais tout n’est pas encore perdu.

Ce qui me fait sourire un peu, c’est la faculté que les intervenants ont de s’exprimer pour justifier tel ou tel mouvement de marché. Si le marché monte, c’est grâce au pétrole qui baisse. Franchement, le pétrole ne fait que de monter depuis des années et les marchés aussi ! Et maintenant le pétrole baisse et les marchés aussi, hihihhi. On en trouverait presque une corrélation positive entre les deux !

Ce matin, je vais vous parler des taux réels. Mais oui vous savez, ceux que vous encaissez réellement en plaçant votre argent et en lui déduisant l’inflation.

Voici le graphique des taux réels aux Etats-Unis………ça fait mal…

us_10_year_t_bond_real_yield__monthly_

 

Hé oui, les taux sont négatifs aujourd’hui. C’est à dire que les américains perdent de l’argent en le plaçant en « sécurité » (la notion de qualité est très subjective) dans des emprunts de l’Etat à 10 ans !

De toute manière, l’inflation telle qu’elle est calculée est une jolie arnaque. Aux USA, elle est bien plus importante encore (il y a eu changement de méthode calcul depuis l’ère Clinton !!).

La preuve trouvée sur internet:

alternate_cpi_measures

L’inflation réelle est quasiment deux fois supérieure à celle annoncée!

Pour tout un chacun cela semble assez logique par rapport au sentiment d’avoir bien rempli son caddie au supermarché, fait le plein de sa voiture, payé son loyer et de constater que son portemonnaie est plus entammé qu’il y a quelques années.

Et en Europe ?, en Suisse ? Me direz-vous.

Voici, pour commencer, le panier de la ménagère telle qu’il est utilisé (source Office fédéral de la statistique, ici)

IPC_Suisse

C’est bien joli, mais cela ne ressemble pas à un budget standard à mon avis (tiens je ne vois pas les impôts…ils augmentent aussi…), ni à l’impact global de la hausse des commodités.

Rien que d’en discuter avec le patron de la pizzeria en bas de chez moi. Il m’avoue que tout a augmenté, la farine, le transport, etc. et en plus, il enregistre une baisse de fréquentation.

Pour moi l’inflation est bien plus élevée. Les taux à court terme en CHF sont ridicules (compte épargne vers 0.75% et créance comptable de la confédération vers 1.5%).

Quant à moi, je vous laisse avec vos calculs…je vais vite aller dépenser mon argent avant qu’il vaille moins.

Bon week-end

La citation du jour: « Il faut choisir dans la vie entre gagner de l’argent et le dépenser: On n’a pas le temps de faire les deux », Edouard Bourdet (1887 – 1945)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les taux d’intérêts depuis 3000 Av. J.-C.

Bonjour,

Aujourd’hui un graphique qui se passe tout simplement de commentaire. Merci beaucoup à Bibi pour cet envoi.

world_interest_rates__3000_BC_to_2000_AD_

Source: « History of interest rates » (deux éditions (1999 et 2996)) de Sidney Homer et Richard Sylla.

51Z6R5VVV2L__SL500_BO2_204_203_200_PIsitb_dp_500_arrow_TopRight_45__64_OU01_AA240_SH20_ 51CMMQ3JNML__SL500_BO2_204_203_200_PIsitb_dp_500_arrow_TopRight_45__64_OU01_AA240_SH20_ 

La citation du jour: « Sur telles affaires, toujours Le meilleur est de ne rien dire ». Molière (Jean-Baptiste Poquelin dit) 1622 – 1673)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF