200 ans de Francs Français contre le Franc Suisse

La nouvelle du jour: Les traders attaquent l’euro: http://fr.finance.yahoo.com/actualites/marchs-spculation-sans-prcdent-contre-l-euro-qubourse-c0875cd4c85a.html?x=0

Force est de constater que les traders ne sont que le maillon final (et le bouc émissaire) de la chute des monnaies de la zone Euro.

Je suis très circonspect quand d’un côté je lis que les Etats sont super forts, qu’ils ont tout pouvoir et que nos retraites sont à l’abri etc. alors que d’un autre côté, ils se permettent de pleurer dès que de petits traders attaquent la monnaie…je reste dubitatif.

Nous aurait-on menti sur la puissance des Etats ? De leurs banques centrales ? On a le droit d’acheter leurs dettes mais pas de les vendre !

Au sujet du Franc Suisse (CHF), ce dernier n’est pas une monnaie européenne et son évolution n’est pas aussi corrélée à l’évolution des monnaies européennes qu’on veut bien le dire ou que la croyance populaire perpétue.

En prenant, par exemple, le Franc Français (FRF) on arrive à démontrer que l’idée générale que la puissance d’une monnaie reflète la puissance d’un pays est erronée (autre exemple le USD). Je vais en faire la preuve plus bas avec un graphique très long terme.

Durant des siècles les monnaies ont servi d’échange et de pouvoir d’achat. Il n’y a pas si longtemps, il fallait 10 francs suisses pour 1 livres anglaises (aujourd’hui c’est moins de deux francs qui sont nécessaires, idem pour le USD qui s’est effondré contre le franc suisse)

Pour la petite histoire, nous avions plusieurs monnaies en Suisse (plusieurs francs suisses) et ce n’est qu’en 1850 que la création d’un franc suisse unique a vu le jour. Comment depuis cette époque les Franc français s’est-il comporté contre la devise de l’emblématique coq ?

Tout a commencé par la fixation d’une parité avec le FRF à 1 CHF  = 1 FRF en 1850.

Toute l’histoire du Franc Francais peut être lue ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc_fran%C3%A7ais

Question: Ou deviez-vous investir en tant que citoyens français……….européens……..anglais……….américains……….

Il me semble dès lors mieux comprendre ces attaques contre mon pays et sa richesse…SA MONNAIE ! (et pourtant elle a aussi perdu son pouvoir d’achat au cours du temps)

Une image vaut plus que mille mots.

L’évolution du Franc francais contre Franc Suisse depuis 200 ans en image ci-après

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

28 réflexions au sujet de « 200 ans de Francs Français contre le Franc Suisse »

  • 16 février 2010 à 10 h 21 min
    Permalink

    Impressionnant cette dévaluation !

    « la puissance d’une monnaie reflète la puissance d’un pays »

    La puissance d’une monnaie reflète la capacité d’un pays à honnorer ses dettes.

    La Suisse, mon pays est solvable.

  • 16 février 2010 à 11 h 12 min
    Permalink

    ben voilà la preuve que les monnaies fiduciaires sont une arnaque mondiale et particulièrement les monnaies des grands pays endettés qu’on peut qualifer de papier toilette.

    C’est d’ailleurs très probablement ce qui restera à la fin !

  • 16 février 2010 à 11 h 17 min
    Permalink

    Bonjour Olivier,

    Cela veut il dire que par protection contre nos ‘dirigeants’ qui nous envoient dans le mur, il serait judicieux de prendre du franc CH?

  • 16 février 2010 à 22 h 08 min
    Permalink

    Un détail qui cloche, le france français n’existe plus en 2010.

  • 16 février 2010 à 22 h 09 min
    Permalink

    Un détail qui cloche, le franc français n’existe plus en 2010.

  • 17 février 2010 à 13 h 21 min
    Permalink

    Ce qui cloche : Vous semblez montrer avec votre graphe que le franc français s’est divisé par 250 par rapport au franc suisse, puisque l’on passe d’un rapport de 100:100 à 0.4%. Mais cela voudrait dire alors qu’un franc suisse vaudrait 250 ff et donc :6.55957 = 38,1 €. Or le franc suisse ne vaut actuellement que 1,46 € c’est à dire 26 fois moins. Il semblerait donc que votre graphe est faux et devrait être corrigé pour montrer seulement une division par 9,5 du franc français par rapport au franc suisse. C’est une belle différence !

  • 17 février 2010 à 13 h 38 min
    Permalink

    malheureusement le graphique est juste car 1chf était égal à 1 frf mais un ancien franc…la france a dévalué plusieurs fois sa monnaie

  • 17 février 2010 à 15 h 46 min
    Permalink

    Excusez moi, je comprends que vous comptez ainsi :
    une personne qui avait un franc germinal en 1900 aurait du echanger celui ci contre 5 anciens francs, puis contre 0.05 nouveaux francs, puis enfin contre 0.0076 €. Le rapport entre la valeur du CHF et du « franc germinal 2010 » serait donc de 1.46 contre 0.0076, soit /192
    Mais malgré tout, ce n’est pas parce qu’il y a un rapport de 100 entre anciens et nouveaux francs que c’est une dévaluation de 100. Car si pour 100 anciens francs on obtenait 1 nouveau franc, ce qui coutait 565 AF passait à 5,65 NF

  • 17 février 2010 à 21 h 58 min
    Permalink

    La France a cherché à échapper au remboursement de sa dette par diverses dévaluation de sa monnaie, maintenant que la monnaie est l’euro on remarque tout de même une certaine stabilité de l’euro donc du franc français par rapport au franc suisse.
    La véritable question est est ce que les finances plubliques de la Suisse sont meilleurs que celle des pays membres de l’euro.
    Un début de réponse ici :
    http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/18/03/blank/key/schulden.html

  • 18 février 2010 à 16 h 23 min
    Permalink

    Monsieur Crottaz,

    Avez-vous le cours du FF contre CHF de 1988 et 1989. Ou savez-vous où je peux en obtenir un chart ?
    D’avance merci!

  • 19 février 2010 à 8 h 38 min
    Permalink

    (de mémoire).Il me semble qu’au lendemain de la seconde guerre mondiale, le changement de monnaie avait aussi un but de « ruiner » l’argent mal acquis pendant l’occupation.En tout cas,c’était dans le même souci que la récupération des armes des miliciens divers et variés.

  • 19 février 2010 à 9 h 07 min
    Permalink

    ruiner de façon ciblée ne me semble pas possible….mais sait-on jamais

  • 19 février 2010 à 12 h 35 min
    Permalink

    Non, mais il fallait peut être justifier la provenance des liquidités acquises par le marché noir entre autre …

  • 21 février 2010 à 20 h 52 min
    Permalink

    Excellent et merci pour votre travail que je ne manque jamais,pourriez vous me conseiller un panier de devises pour contrer la depression.merci STEPHANE

  • 22 février 2010 à 7 h 53 min
    Permalink

    A mon humble avis il n’existe pas de panier devises anti-dépression. si vraiment elle arrive, je suis toujours convaincu que c’est le dollar qui va monter. Sinon les pays les moins endettés, Suisse, singapour (pas de dettes) etc. bonne chance

  • 11 mai 2010 à 18 h 16 min
    Permalink

    M le-fier- d’être- Suisse;

    Vous oubliez quelques détails de poids:

    – Si Naploléon 1° n’avait organisé vos petits cantons en confédération, pour vous donner un semblant d’indépendance, il y a longtemps que vous ne représenteriez que l’équivalent d’une ou deux préfectures en France.
    – A part Netlé en Suisse dont le 2° marché après les USA est la France (bien avant l’Allemagne et tout autre pays inclus la Chine), il n’y a pas grand chose d’économiquement viable dans les hauts cantons. Et Nestlé à perdu 35 % de résultat net en 2009. La situation des banques n’y est pas plus brillante. Reste quoi? Rien.
    – La monnaie suisse est une illusion pratique pour les banquiers dont chacun fait semblant de croire qu’elle est la plus sable du continent européen: mais il a suffit que Sarkozy s’énerve un peu pour que les banques suisses se mettent au garde à vous. On fait semblant mais ne vous y trompez pas: la marine suisse n’est pas taillée pour affronter l’ €.
    – Et le petit référenciel « franc suisse » est peut être pratique (soupape de sécurité) au milieu de la grande Europe mais personne n’ignore sur quelles tragiques destins, sur quelles spoliations (des juifs, des français et des allemands durant la seconde guerre mondiale, des « assurés » français et allemands dans les années 60 à 90 qui croyant protéger leur épargne pour leurs enfants se sont fait escroqués; voir le livre de Ziegler: la Suisse lave plus blanc!) et enfin sur quelles tricheries fiscales internationales l’économie suisse repose.
    – Alors venir mettre en avant ici votre petite monnaie en prétendant ridiculiser les autres est assez pathétique. Le Franc Suisse ne survit que parce que nous le voulons bien. Tenez vous le pour dit et retrouvez l’humilité de vos ancêtres. L’ivresse des sommets vous monte à la tète M. Crottaz? prenez garde, le jour ou l’ Europe éternuera, la Suisse sera bien malade.
    Alors amusez nous de vos petits graphiques si cela vous distrait, mais ne confondez pas tout.

  • 11 mai 2010 à 21 h 28 min
    Permalink

    Bonsoir Monsieur, j’ai lu avec attention vos propos, je tiens à rappeler que mes propos n’engagent que moi et que je n’ai pas la prétention d’avoir raison, mais que cependant si mes écrits sont de nature à vous heurter, je vous propose de vous orienter vers la lecture d’autres blogs que le mien. Je reste par contre ouvert à toute discussion CONSTRUCTIVE.

  • 29 novembre 2010 à 17 h 56 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je crois que vous avez oubllié de répondre au commentaire de Cely 17 février 2010 à 15 h 46 min qui pointe votre erreur sur la conversion d’anciens francs vers nouveaux francs. Car il ne s’agit d’une dévaluation mais d’une simple conversion.

    « Mais malgré tout, ce n’est pas parce qu’il y a un rapport de 100 entre anciens et nouveaux francs que c’est une dévaluation de 100. Car si pour 100 anciens francs on obtenait 1 nouveau franc, ce qui coutait 565 AF passait à 5,65 NF »

    Quant à l’idée de comparer les niveaux de vie entre pays, je vous rappelle humblement qu’il existe d’autres outils plus réalistes que le vôtre: le PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat PIB(PPA)/h par exemple.

    Mais bon….

  • 29 novembre 2010 à 17 h 59 min
    Permalink

    @ça sent la frustration là je crois…..
    y’a des mecs frustrés d’être du mauvais côté de la frontière par ici ?

  • 13 février 2011 à 11 h 31 min
    Permalink

    Bonjour,
    En 1923, la consultation d’un médecin réputé s’élevait à 40 francs suisse. Pour une recherche, rriez-vous me dire quelle serait l’équivalence de ce montant aujourd’hui ( en francs suisse ou en euros). Vous me rendriez un grand service et je vous en remercie par avance.
    Jean Szpirko

  • 13 février 2011 à 17 h 50 min
    Permalink

    Szpirko, je ne vois pas bien votre intérêt à vouloir comparer le prix d’une consultation médicale en 1923 et 2011. En 1923, les soins médicaux étaient presque gratuits puisque la plupart des infirmières étaient des soeurs et il n’y avait aucune base tarifaire(les riches payaient plus que les pauvres, actuellement le Tarmed est une aberration adminstrative qui ne satisfait personne, à commencer par ceux qui l’ont voulu à savoir les Caisse-Maladie). Il n’y avait aucun scanner, pas d’IRM, pas angiographies et la radiologie était à ses balbutiemments et les anesthésies avaient un taux de mortalité 100 fois supérieur à aujourd’hui. Les exemples ne manquent pas dans toutes les spécialités. La haute technologie a un coût toujours plus élevé et le personnel infirmier coûte toujours plus cher pour payer les acquis sociaux. En 1923, il fallait par jour 1 1/2 infirmière/24h, aujourd’hui entre 3-4 infirmières/24h. Les chambres en 1923 étaient communes(plus de 20 patients) aujourd’hui chaque patient a sa chambre; au maximum 2 patients par chambre. L’espérance de vie était entre 40-50 ans en 1923 car pas d’antibiotiques et actuellement plus de 80 ans pour les femmes et 78 ans pour les hommes. Alors comparez ce qui est comparable.

    PS à escrin et autres frustrés frontaliers: Est-ce le refus de l’initiative contre les armes qui vous met dans cet état de frustration?! Le fait que la Suisse ne s’aligne pas au droit des armes allemand et ne rejoigne l’aberration admistrative de Bruxelles dont la France n’arrive à s’échapper?! 😉

  • 13 février 2011 à 21 h 09 min
    Permalink

    @ Jaco,
    Merci pour le soutien !

  • 7 avril 2011 à 12 h 23 min
    Permalink

    Vous avez tout à fait le droit de ne pas trouver, personnellement, d’intérêt à ma question. Je suis toutefois toujours intéressé par une équivalence en euros de 2011, de 40 francs suisse en 1923. Qui sait ?

  • 7 avril 2011 à 12 h 41 min
    Permalink

    L’espérance de vie chez les femmes étaient de 35 ans environ début 1900 alors qu’elle était de 65 ans environ chez les hommes.L’histoire montrera que le siècle dernier sera très probablement reconnu par les progrès vertigineux de la médecine au sens large.Ce siècle doit avoir pour objectif des progrès de rendement agricole, de rendement énergétique ou au minimum de gestion des populations au sens large. Du travail sur la planche.

Les commentaires sont fermés.