Le cas Euroressources SA : C’est dans les mouvements de panique qu’on peut faire les meilleures affaires

Les histoires boursières, comme celle d’Euroressources, peuvent souvent être riches en enseignements.

On apprend de nos erreurs.

On comprend souvent par la suite qu’une situation intégrait souvent des explications rationnelles (alors que notre vision “psychologique” nous indiquait l’irrationalité).

Un des exemples qui me vient à l’esprit est le titre Euro Ressources (minière aurifère éligible au PEA en France) et qui avait subit une OPA en son temps.

En octobre 2008, IAMGOLD annonce que son OPA sur Euro Ressources, au prix de 1,20 € par action, a été déclarée conforme par l’AMF.

Une partie des actionnaires ont refusé l’OPA et n’ont pas apporté les titres.
Ces actionnaires dissidents se sont retrouvés minoritaires, mais ont empêché IAMGOLD de clôturer l’affaire.
Le titre Euro ressources est resté côté et IAMGOLD a dû continuer de verser le dividende.
Que c’est-il passé par la suite de l’OPA incomplète ? Je vous le donne en mille: Le titre est monté fortement (les minoritaires avaient compris que l’offre était trop faible).

Après un point haut vers 4.4 en 2010 (lorsque l’or était dans de bonnes dispositions à plus de 1900 USD l’once), la cours de cette société a baissé pour se retrouver sous 2€ en octobre 2015.

Durant ces années, on a même assisté à des ventes en clôture de séances parfois 1 titre (oui vous avez bien lu !).

Vous me direz c’est normal car l’or, dans le même temps a baissé de 1900 vers 1050 USD. Le mouvement du sous-jacent or pouvait expliquer en partie cette baisse du cours.

Néanmoins, le cash flow d’Euro Ressources (presque constant, les dividendes en sont la preuve) aurait dû empêcher une division par 2 du cours pour atteindre 1.91€ en août 2015.

Ce ne sont que des suppositions de ma part, mais il est probable que certains ont volontairement mis de la pression sur le cours pour faire lâcher les irréductibles minoritaires.

Ils ont en tout cas réussi à faire baisser le cours de 4.4 à 2 euros.

Et soudain – après 5 ans – en novembre 2015, nouvelle tentative d’OPA par IAMGOLD (le majoritaire) lancée sur la valeur pour racheter les minoritaire à vil prix  avec une prime de 31% faisant passer la valeur de 2.17 € à 2.84€ : 20151026EURORessourcesNotedinformationenrponse20151026

L’OPA échoue à nouveau, la valeur se retrouva à 4 € en mars soit 7 mois après un plus bas à 1.91€.

 

Conclusion :

Euro ressources – en laquelle les investisseurs avaient perdu confiance août 2015 lorsqu’elle se trouvait à 2€ – a plus que doublé en 7 mois pour se retrouver autour de 4€.

C’est un cas très classique de l’univers des mines où l’on est prêt parfois à nier la valeur d’un actif / d’une action car son cours baisse.

Malheureusement certains ont vendu dans le creux, désespérés par cette lente glissade, mais d’autres ont su profiter de l’occasion.

Comme dans tout bon film, à la fin de la projection on peut lire:  ”

Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.”  Je vous laisse donc voir ce qui se passe sur les mines et leurs cours actuellement.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Suisse: L’immobilier devrait bientôt se planter (updated)

Il y a bien longtemps que je ne me suis penché sur l’immobilier.

En Suisse, comme vous le savez, la BNS a infligé des taux négatifs sur le franc suisse pour affaiblir la monnaie.

Ce combat dure depuis bien des années et les répercutions seront probablement douloureuses.

Ces taux négatifs ont été décidés pour tout le monde sans exception.

Je pense, humblement, qu’il aurait plutôt fallu mettre des taux négatifs sur le franc suisse, mais uniquement pour les avoirs étrangers (un bon 3% par exemple) et non sur les suisses. Pourquoi ?

  1. Parce que les suisses possèdent du franc suisse et ne peuvent que le vendre (ne spéculent pas)
  2. Parce que les caisses de pensions doivent payer 0.75% d’intérêts pour placer leurs francs suisses auprès des banques (une anecdote : une caisse de pension suisse paie même 0.95% car la banque lui prend encore 0,2% de marge)
  3. Parce que comme le cash est puni, l’épargne est investie dans des actifs plus risqués dont l’immobilier, sujet de ce billet.

Revenons à nos moutons (tondus).

Ce matin à la radio – au journal- on parle de l’augmentation du taux de vacance des logements (cela fait un petit moment que je guette ces signes et je les remarque avec le nombre élevé de bâtiments construits à même les bordures d’autoroutes).

Article du jour : Le taux de logements vacants en Suisse a atteint son plus haut niveau depuis 18 ans

Voici le graphique de l’évolution du taux de vacance en Suisse depuis 1980

Avant de commenter, il faut mettre en perspective avec les taux des intérêts hypothécaires (à mon humble avis) car l’immobilier (et sa bulle suisse) ont été largement soutenus par les taux extrêmement bas. Cette anomalie de taux a artificiellement augmenté la valeur des biens.

La pointe de taux vers 7% des années 1990 – 1992 à l’éclatement de la bulle.

Si le nombre de logements à louer sur le marché augmente, cela va engendrer une pression sur les prix de loyer. On observe déjà des exemples, comme à Sierre (Valais), où pour louer un appartement, on vous offre 6 mois de loyers gratuits. Depuis la vidéo (2017), on vous paie désormais le déménagement aussi.

Très bien expliqué à la fin de la vidéo : Les caisses de pension achètent ou développent à tout va, les rendements des immeubles fondent et comme ils ne sont pas loués, c’est la spirale.

La baisse des prix de biens loués va, par ricochet, se répercuter sur les prix de vente des biens.

Au surplus, il est à noter que les suisses – personnellement – sont les plus endettés au monde notamment pour l’immobilier : https://www.variantperception.com/2018/09/09/switzerland-facing-effects-of-consumer-debt-binge/

Les prix de l’immobilier en Suisse depuis 1970 à nos jours :

Voici le taux de vacances d’un dernier document UBS paru il y a peu : Immobilier suisse_fr_1385962

Ma question des plus naïve : Que va-t-il se passer le jour où – en plus d’avoir pléthore d’offres – les taux d’intérêts montent ?

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Commodities have never been so cheap

A graph appeared to me recently and I would like to share it with you. The S&P GSCI commodity index divided by the SP500.What We can see :

a) Commodities are a gift at this price (relatively of course)

b) SP500 index is too expensive.

Propably the truth is in the middle.

Please note that the GSCI index is mainly composed by energy and the metals are only representing less than 10%..

About Metals, a noticable fact is that – in the US – almost all the mining stocks (92%) are hitting their 52 weeks lows.

BGMI index (Barron’s) compared to gold is also at a lowest level ever.

It means that the mining stocks are really undevalued and when the sector will turn (please read my former articles on sentiments and technical https://www.crottaz-finance.ch/blog/sentiments-measures-bottoming-on-gold/ and  https://www.crottaz-finance.ch/blog/gold-after-the-measures-of-sentiments-here-is-the-technical-view/ the stocks increase could be violent.

Happy investing and patience !

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les commodités n’ont jamais été si “bon marché”

Un graphique m’est apparu récemment et je désire vous le partager. Il s’agit de l’indice des commodités S&P GSCI divisé par le SP500.Le constat est que:

a) soit les commodités sont un cadeau à ce prix (relativement bien sûr)

b) soit les SP500 est trop cher. Il se peut que la vérité soit au milieu.

A noter que l’indice GSCI est majoritairement composé d’Energie et que les métaux ne représentent que moins de 10%.

Pour parler des métaux, un fait remarquable est qu’aux Etats-Unis, presque tous les titres miniers (92%) sont tombés au plus bas des 52 dernières semaines.

L’indice minier BGMI du Barron’s par rapport à l’or est au plus bas.

Cela signifie que les titres miniers sont vraiment sous-évalués au possible et qu’en cas de retournement (voir mes derniers articles sur les sentiments https://www.crottaz-finance.ch/blog/mesures-de-sentiments-au-plus-bas-sur-lor/ et https://www.crottaz-finance.ch/blog/or-metal-apres-les-mesures-de-sentiments-voici-la-technique/ leur hausse pourrait être très violente.

Happy investing et surtout patience !

 

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Gold, after the measures of sentiments, here is the technical view

After my last article where I was showing that the positive sentiments on gold were at the lowest, here is a new comment on the technical reality.

As the sentiments are at the lowest, the contributors are playing their feelings on the metal and are taking positions in the way of their own anticipations, this seems totally logical !

It generates sometime exaggerations and induces Buy or Sell signals.

It sends us backward to past situations.

First of all the graphs:

Hedge Funds are now short !

The commitments of traders (COT)

explanations here : https://en.wikipedia.org/wiki/Commitments_of_Traders

And non-commercials going into negative zone too

And comparison with the GLD’s behaviour (SPDR Gold Shares) ETF sur l’or : https://en.wikipedia.org/wiki/SPDR_Gold_Shares

And especially the percentage bulls on mines

Conclusion – if History can teach anything to us – the last time when the net short on gold were like this was in 2001 and what happened to gold ?

 

For those who are positive on gold and mines and interested (do your own due diligence) in a stock (developer), I have a stock which can be a very good play for the next rebound

(If you would like to contact me to know more about this company, feel free: stock@crottaz-finance.ch

Happy investing

You can follow me on twitter : https://twitter.com/crofin67

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Or métal : Après les mesures de sentiments, voici la technique

Pour faire suite à mon dernier article où je vous montrais que les sentiments positifs sur l’or étaient au plus bas, voici un billet sur la réalité technique.

Comme les sentiments sont au plus bas, les intervenants appliquent donc leurs “feelings” sur le métal et prennent des positions dans le sens de leurs anticipations, ce qui semble assez logique.

Cela se traduit parfois par des exagérations qui provoquent des signaux d’achats ou de ventes.

Cela nous renvoie à des situations passées.

Tout d’abord les graphiques:

Les hedges funds qui sont passés shorts….

Ensuite le COT (commitment of traders) (short aussi)

Tout est expliqué ici: http://www.broker-forex.fr/cot-report.php

Et les non-commerciaux qui passent aussi en zone négative

et en comparaison avec l’évolution du GLD (SPDR Gold Shares) ETF sur l’or : https://en.wikipedia.org/wiki/SPDR_Gold_Shares

et surtout le pourcentage de “bulls” sur les mines

En conclusion – et si l’histoire doit nous servir de guide – la dernière fois que les shorts nets sur l’or était de sortie, ce fût en 2001 et que s’est-il passé sur le métal précieux ?

 

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Sentiments measures bottoming on Gold

There are several sentiment(s) indicators and these one’s are very often calling for movements in advance especially when sentiments are at extreme levels.

For example, when more than 85% of the contributors are bullish on an underlying like the USD, the currency fall during the following period.

Today, we see a very pessimistic level on gold future (silver and so on), which let me think that the metal(s) is (are) not going to fall lower may be strongly rebounding. Only a few sellers left, the main part of them have sold or taken down side positions.

 

DSI (Daily sentiment Index : http://www.trade-futures.com/dsireport.php)

Today (August 15th) the level is very low on GOLD 6% bulls

For the Elliottists :

(Elliott wave : https://www.investopedia.com/articles/technical/111401.asp)

Never seen so many short positions (Managed Money)

We can also add the SP GSCI / SP500 ratio which is at lowest. This shows a entry point on commodities (the index is build like as follow:  https://en.wikipedia.org/wiki/S%26P_GSCI)

Coming back on Gold, GLD SPDR https://en.wikipedia.org/wiki/SPDR_Gold_Shares is showing a buy zone.

Conclusion: gold rebound (and silver) are not so far.

For those who are positive on gold and mines and interested (do your own due diligence) in a stock (developer), I have a stock which can be a very good play for the next rebound

If you would like to contact me to know more about this company, feel free: stock@crottaz-finance.ch

Happy investing

You can follow me on twitter : https://twitter.com/crofin67

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Mesures de sentiments au plus bas sur l’or

Il existe plusieurs indicateurs de sentiment(s) et ceux-ci sont très souvent précurseurs de mouvements lorsque ces sentiments sont à des niveaux extrêmes.

Par exemple, lorsque plus 85% des intervenants sont positifs (bulls) sur un sous-jacents tel que par exemple le dollar américain, le dollar baisse par la suite.

Actuellement, on assiste à un niveau extrêmement pessimiste sur le future de l’or (argent etc.), ce qui me fait dire que le métal ne va pas allez beaucoup plus bas et même rebondir fortement. Il ne peut plus tellement y avoir de vendeurs, la majorité ayant vendu ou pris des positions à la baisse.

Le DSI (daily sentiment Index : http://www.trade-futures.com/dsireport.php)

Actuellement voici les niveaux (8 % de bulls sur le gold….(92% de négatifs))

Les Elliottists :

(vagues d’Elliott : https://www.investopedia.com/articles/technical/111401.asp)

Il n’y a jamais eu autant de positions à découvert (shorts) sur l’or (Managed Money)

En plus, on peut aussi ajouter que le ratio SP GSCI / SP500 est au plus bas, ce qui montre une actuelle zone d’achat des matières premières (l’indice est composé comme suit : https://fr.wikipedia.org/wiki/S%26P_GSCI)

Pour revenir à l’or, le GLD SPDR https://en.wikipedia.org/wiki/SPDR_Gold_Shares montre une zone d’achat.

En conclusion, le rebond de l’or (et de l’argent) ne sont pas si loin.

 

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Forza Italia ?

Les dernières votations en Italie et surtout les derniers revirements au sein du gouvernement (M.Conte) engendrent des répercussions dans les marchés financiers.

Tout d’abord de manière générale sur l’euro qui baisse contre USD (et CHF)

Et pour ce qui est de l’Italie, le marché des actions qui plonge et les taux des emprunts d’Etats qui montent

Lire la suite

Plus de 200 ans de livre sterling contre franc suisse (mise à jour)

Voici un graphique des plus révélateurs concernant la livre sterling

La puissance de frappe de l’empire anglais s’est totalement effritée durant les deux siècles derniers. Sachant que le franc suisse lui même a perdu 90% de son pouvoir d’achat depuis l’abandon de l’étalon or en 1936, on peut raisonnablement se poser des questions au sujet de la monnaie fiduciaire et du pouvoir d’achat de la Livre Sterling

When Britain ruled the World, il fallait 25 francs suisses pour acheter une livre sterling. Aujourd’hui, moins de 1.5 !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Vidéo: L’âge des machines

Je n’ai pas trouvé la vidéo en français qui est passée sur la 5.

Voici donc la version originale en anglais

Rise of the Machines, Mega Truck, History channel

Ces camions sont fabuleux !

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Le chemin de vie d’une mine (or, argent, etc.)

 

Voici le carnet de route de la vie d’une mine, depuis la découverte jusqu’à la construction.

1 cible sur 1000 sera profitable

1 sur 3’333 deviendra de classe mondiale

etc.

On remarque donc qu’il faut de la patience et investir beaucoup d’argent, car forer n’est pas la seule composante.

Il faut aussi réaliser beaucoup de calculs et d’investissements pour obtenir le permis

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les mines vont suivre la hausse du cours de l’or et ce pourrait être violent

 

Cher lecteurs,

dans un de mes précédent articles, j’avais lancé un cri d’achat sur l’or.

C’était à mi-octobre 2015 et le cours de l’or cotait aux environs de 1050 USD: http://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/

Depuis ce moment le cours de l’or s’est apprécié de 280 USD pour une performance de +26%, les mines ont suivi le mouvement.

En ce début d’année 2018, quelque chose de bizarre se passe :

Une grande dé-corrélation entre l’évolution du prix de l’or et celui des mines.

Je n’ai pas d’explication, mais probablement que les mines ne sont que du papier et qu’il est possible que les investisseurs ne comprennent pas vraiment cette industrie. Pour le moment le secteur semble mort, mais:

Lire la suite

Mines will follow gold price increase and it could be violent

Dear readers,

In one of my past articles, I launched a screaming buy on gold.

It was mid October 2015 and gold price was quoting around 1050 $: http://www.crottaz-finance.ch/blog/lor-et-les-mines-cest-parti-mon-goldy/ (sorry only in french but fell free to use an internet translator, it works well)

From that period, the gold rallied 280 $ for a performance of +26%, mines followed the move.

This year 2018 something strange happened.

A big de-correlation between gold price evolution and mines

I have no explanation, but probably gold mines are paper gold and may be people do not really understand the industry. For the moment the sector looks like dead but:

  • The lack of volume is a good sign for a bottom, all the sellers have gone
  • people are very often selling the shares doing nothing to buy the trendy shares (often overvalued)

Today the mines are quoted with a discount regarding the bullion:

and gold vs mines on a long run show again the de-correlation.

I still think gold is going to continue its rally and will break the resistance (it already broke the down trend) and gold companies are going to release nice profits.

On a technical side:

My thoughts and believes are .

  • gold will continue to raise
  • gold mines have the best leverage as ever to enjoy gold rally
  • The producers are going to move first, then developers.
  • The developers have a higher reward ahead and can make a multiple
  • The producers are facing a decrease of their production and are going to be obliged to acquire high grade developer
  • The political environment is also a very important point

graph issued this article: http://www.kitco.com/news/2018-02-22/Canada-Is-The-New-Top-Mining-Destination-Worldwide-Survey.html

In conclusion; Buy a developer, high grade, good quality, low AISC, in a safe juridiction.

As bargain, I have found a very cheap developer stock reaching all the above points and I keep at your disposal its name

If you would like to contact me to know more about this company, feel free: http://scr.im/258d a window will open and tick the box to get my email.

As disclaimer, I have to mention that gold shares can be very volatile.

Happy Investing

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

On va saigner

Cet article n’arrive pas comme la grêle après la vendange.

On va saigner, dans un avion ou sur le pont d’un bateau, on va saigner à se brûler la peau

La baisse d’hier sur les marché n’est, à mon humble avis, que le début de la forte correction qui s’annonce.

Pourquoi ?

Parce que depuis bien longtemps, je vous écris que les dettes sont trop lourdes que tout le système est basé sur le crédit.

Les gens achètent sans discernement.

des Bitcoins à crédit, des actions à crédit et j’en passe.

la preuve: http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/02/05/32001-20180205ARTFIG00277-bitcoins-l-interdiction-d-achat-a-credit-decidee-par-les-banques-arrive-en-europe.php

et le pire de tout, c’est le levier sur le SP500:

Ce graphique résume tout. C’EST PIRE QU’EN 2008 !

En rouge, c’est la “balance” négative des investisseurs.

Lire la suite

Le cours de l’uranium pourrait monter de façon importante

En novembre dernier, je vous avais écrit un billet sur le bouillonnant uranium: http://www.crottaz-finance.ch/blog/luranium-bouillonne/

Depuis cette date d’autres mines ont réduit leurs productions et environ 15-20% de la production mondiale s’est arrêtée. A ce que j’ai pu lire, il faudrait que le cours remonte vers 50 USD la livre pour que ces mines soient remises en fonction.

Voici donc une petite mise à jour.

Pour mémoire le cours de l’uranium sur une longue période:

Nous sommes donc vers un bas et le dernier rebond du prix n’est peut-être qu’un début. Nous sommes dans un cycle de croissance de la demande.

Lire la suite